Pages

dimanche 25 septembre 2011

Le pitre de la classe -Rossignol

Deux livres en perspective : 
Un album et un roman qui touchent au même thème : celui d'être remarqué et accepté par les autres tel qu'on est.

 Dans "Le pitre de la classe", demandez le clown, c'est Barry Boone, 12 ans. Malheureusement, ses jeux de mots ne font rire que lui et son amie la jeune surdouée Angeline Persopolis. Celle-ci lui manque beaucoup depuis qu'elle est scolarisée dans une prestigieuse et lointaine école. Barry décide de s'inscrire au concours de talents qu'organise son école, afin de voir son humour enfin reconnu. Angeline le soutient dans la préparation de cet événement. Mais, décrié par ses camarades et même par ses propres parents, lassés de ses plaisanteries, Barry envisage sérieusement de renoncer. Le jour du concours, il trouve le courage de monter sur scène et, après avoir reçu quelques tartes à la crème, il réussit à conquérir son public. Il a gagné l'estime sincère de ses camarades, mais surtout son pari de rester lui-même, quoi qu'il arrive. 
Ce roman de Louis Sachar sonne très juste : on est attendri par ce jeune garçon, par ses efforts pour trouver sa place, par sa loyauté envers lui-même et les autres et par son courage !

Dans "Rossignol",  les enfants et l'intendant du pensionnat Monsieur Jacques mènent l'enquête car ils découvrent depuis plusieurs jours des petits morceaux de papier peint sur lesquels sont griffonnés des portraits, moqueurs ou amusés, de la plupart d'entre eux. Mais qui en est donc le mystérieux auteur ? Monsieur Jacques finit par trouver cet ultime papier : "Il y a des mots que l'on doit dire soi-même. Rendez-vous dans le vieux théâtre abandonné." Surgit alors sur la scène celui que personne ne remarquait : le garçon le plus timide du pensionnat, un enfant si discret qu'il n'avait jamais été nommé dans cette histoire. Il entonne une chanson expliquant que sa mère l'appelait "Rossignol", tant sa voix est pure merveille. Le jeune garçon existera enfin aux yeux de ses camarades. Les illustrations, magnifiques, prolongées par des flaps servent un très beau texte.

Le pitre de la classe de Louis Sachar 
Bayard jeunesse Collection Estampille

Rossignol de Benjamin Lacombe et Sébastien Perez
Seuil jeunesse

lundi 19 septembre 2011

La plus petite histoire du monde

"C'est l'histoire d'une histoire. Une toute petite histoire qui n'en peut plus de sa petite vie. C'est l'histoire d'une histoire qui part courir le monde et devient la plus grande histoire de l'humanité".

Un album tendre à souhait, émouvant et enchanteur sur une toute petite histoire devenue très grande, que vous connaissez forcément. 

Les illustrations (très jolis collages) vous invitent à suivre ce voyage poétique.
C'est l'évidence même.
Un album à découvrir absolument.


La plus petite histoire du monde
Un texte de Sytou et illustré par Galou
Bilboquet coll.Les Trésors

dimanche 18 septembre 2011

Les Pakomnous

Quand on a un livre des Editions l'Edune dans les mains, on sait d'emblée qu'on va s'offrir un moment rare. "Les Pakomnous" est un de ces livres-là...
Le pakomnou, c'est l'autre, dont on a très peur parce qu'on ne s'est jamais donné la peine de le rencontrer d'abord pour mieux le connaître ensuite.

"Aux temps lointains où le monde s'occupait doucement de ses commencements, quelques poignées d'hommes peuplaient déjà la Terre. Au fond d'une profonde vallée, deux tribus se faisaient face, chacune occupant un flanc de la montagne. Entre elles, comme une frontière d'écume, coulait une rivière affolée. Depuis toujours, ces hommes et ces femmes, pourtant si proches, n'avaient fait que s'effleurer du regard. Il en fut ainsi pendant fort longtemps. Et cela aurait pu sans doute durer l'éternité toute entière si la vie, comme elle le fait toujours, ne s'était pas montrée affamée de ce qu'elle ignorait..." 

Ce thème universel de la différence est servi par un texte très, très bien écrit. La narration employée fait que ce texte s'apparente aussi à un conte. C'est à la faveur de l'arrivée d'un étranger que le problème de l'autre va se poser autrement. Et c'est un enfant qui va faire le premier pas...
D'un premier abord, les illustrations peuvent sembler déconcertantes : ces pakomnous ne sont vraiment pas comme nous....Mais sans doute est-ce aussi pour changer notre propre regard de lecteur, mais pas seulement...

Les Pakomnous
Anne Jonas et Christophe Merlin
Editions l'Edune

vendredi 16 septembre 2011

Tout est bon dans le dragon !

Un excellent album, croustillant à souhait, pour aborder le thème des animaux de compagnie.
Un dragon bien envahissant s'invite dans une famille et cumule bêtise sur bêtise...
Au fil des pages, ce dragon se révèle être une vraie catastrophe ambulante mais combien attachante sous ses airs naïfs et lourdauds. Mais la famille devient vite exaspérée (l'état du salon ne le dément pas ainsi que les cernes sous les yeux !). Le papa boucher va vite transformer son enseigne par "Tout est bon dans le...dragon" (au lieu de cochon).
Cet album est un vrai régal : le lecteur va de surprise en surprise, les détails des illustrations sont truculents, la deuxième et la troisième de couverture font aussi partie intégrante de l'histoire. La chute est géniale !
A coup sûr, un album qui sera lu et relu pour le plus grand bonheur des petits et des grands !











Tout est bon dans le dragon !
Noé Carlain et Ronan Badel
L'Elan vert

dimanche 11 septembre 2011

Requin-baleine ou comment naissent les petits frères, les petites soeurs et les étoiles filantes

Un autre livre d'Alex Cousseau, un pur hasard...
Mais pas n'importe lequel puisqu'il s'agit du n°3 de cette collection Trimestre atypique mais hors du commun dont j'ai déjà parlé dans ces pages (pages "Pépites", "Collections à suivre" et "Rencontres", rien que ça !).

Un texte pur, d'une très grande sensibilité pour aborder l'arrivée d'un petit frère ou d'une petite sœur dans une famille. 
Maud attend cet évènement chez sa grand-mère, la maman de sa maman et cela a toute son importance. On est là dans le registre de la transmission entre générations de "mères-filles" et la petite fille pose cette question à sa grand-mère avec une telle lucidité  !

Le récit est ponctué par les appels du papa de la maternité mais sans panique. Tout le monde est dans l'attente, avec un mélange de peur et d'excitation. Maud n'a pas l'air de vivre cet évènement de près et pourtant...Il ne faut pas se fier aux apparences....Elle regarde à la télé un documentaire sur le requin-baleine dont le sauvetage la fascine démesurément pour ne pas trop penser à ce qui se joue, là, maintenant, dans sa vie de petite fille. Ce petit du requin-baleine qui vient lui aussi de naître discrètement trouve écho dans sa propre histoire et la relie du coup au grand univers. La métaphore de l'aquarium-ventre joue à plein.
L'idée toute simple de la grand-mère de vivre l'attente de cette nuit un peu particulière au coin du feu dans le jardin permet aussi à Maud de mettre des mots sur ce qu'elle vit en ce moment et de s'apercevoir que sa grand-mère, elle aussi, malgré son grand âge, n'a toujours pas fini de s'émerveiller sur les mystères de la Vie.
Par contre, j'ai moins accroché aux illustrations cette fois-ci (désolée !).

J'ai toujours beaucoup de mal à trouver les mots face aux textes de cette collection qui sont pour moi de vrais chocs littéraires. Il s'en dégage comme une évidence. On se laisse tout simplement porter, bercer même et ensuite, on n'a qu'une envie : partager ce trop-plein de beauté.

Requin-baleine ou comment naissent les petits frères, les petites sœurs et les étoiles filantes
Alex Cousseau 
Illustré par Aurélie Grandin
Oskar jeunesse
Collection Trimestre

vendredi 9 septembre 2011

Lousse, Noche et Bum

Lousse est une petite fille qui vit son quotidien de petite fille avec ses deux amis : Noche l'éléphant et Bum l'escargot. Mais en fait, ce sont ses doudous. C'est ce que lui disent ses parents : pour eux, ils n'existent pas pour de vrai. Lousse ne les croit pas. Elle, elle sait....car le soir, au moment de s'endormir, leurs trois cœurs battent à l'unisson...

Voici un bel album, tendre à souhait et rendant très bien le pouvoir imaginatif de l'enfance. On suit la journée de Lousse, du matin au soir, au rythme des aiguilles de l'horloge et des activités de la petite fille,  repères dans le temps si importants pour les petits. Ils y retrouveront leur univers familier
Les illustrations, assez naïves mais modernes, ajoutent une coloration juste comme il faut. On retrouve dans cet album l'univers d'Anne Cortey et Janik Coat dans des albums comme "Une vie d'escargot" (une merveille !) ou "Amos et le pays noir". C'est chez le même éditeur.
A lire dès 4 ans.

Lousse, Noche et Bum
Alex Cousseau-Candice Hayat
Autrement jeunesse

dimanche 4 septembre 2011

Parole de chat !

Ami(e)s des chats, c'est pour vous !
Ce petit roman donne la parole à Isabeau, une chatte qui porte un oeil humoristique sur ce qui l'entoure, notamment ses relations avec sa famille, qu'elle "aime tout simplement", même si parfois, elle trouve que les humains ont pour le moins des comportements bien incompréhensibles du haut de ses quatre pattes. Son regard sur ses congénères ne manque pas d'humour, et celui qu'elle porte sur les autres animaux, et en particulier les chiens, est plein d'ironie mais aussi de bon sens. Comme tous les chats, elle apprécie son confort et ses petites habitudes et les revendique haut et fort ! Certains passages sont délicieux : du coup, quand on a un chat chez soi, on ne le voit plus du tout du même œil...Les illustrations tombent toujours à point et l'annonce des chapitres, très dynamique, rend la lecture très agréable.

Un bon moment, assurément, en compagnie de cette chatte très espiègle et sûre d'elle.
Parole d'humain !

Dès 9 ans

Parole de chat !
Hanna Johansen
Illustrations de Hildegard Müller
Belin


samedi 3 septembre 2011

Qui sait...

"C'est un jour très spécial pour Marco. Le jour de son tout premier voyage en train. Le nez collé à la fenêtre, il regarde défiler le paysage...Qui sait comment...Qui sait pourquoi ?".

Voici un album très touchant sur les voyages intérieurs de l'enfance et ses questionnements face à la nouveauté. Le texte, très poétique, est merveilleusement mis en valeur par des illustrations très imaginatives et pleine de douceur. On se laisse tout simplement guider et porter avec Marco dans ce premier voyage en train, qui trouve écho au fond de nous si on a fait la même expérience que lui...
C'est simple et beau à la fois. Il suffit de changer de regard sur les choses et elles vous révèlent un autre visage d'elles-mêmes... et puis s'émerveiller.

Les éditions du Ricochet valent aussi le détour...

Qui sait...
Marinella Barigazzi
Illustré par Ursula Bucher
Editions du Ricochet
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...