Pages

dimanche 4 décembre 2016

Méli-Noël #2 : Coup de coeur numérique #25 : La chouette du cinéma


La Chouette du cinéma - teaser from Les Films du Nord on Vimeo.


Voici un genre tout nouveau : le transmédia. 

En cette rentrée automnale, L'Apprimerie innove en lançant cette nouvelle collection pour le jeune public "La chouette du cinéma". 
Késako ?


La Chouette entre veille et sommeil est  un programme de cinq courts métrages (Compte les moutons, Une autre paire de manches, La Moufle, La Soupe au caillou, La galette court toujours) qui est sorti dans plus de 150 salles de cinéma le 19 octobre dernier.
Cinéma Public Films et Les Films du Nord se sont associé avec les éditions L’Apprimerie afin d’offrir une sortie transmédia à La petite Chouette du cinéma.

  • Une collection de livres papier
©Méli-Mélo de livres

Quatre titres sortis pour l'instant et dont l'originalité se situe dans le fait que cette collection est la première à allier albums papier et numérique inspirée du cinéma d'animation.
Des livres papier de très belle qualité !

Chaque histoire est donc issue d'un court-métrage : d'un côté le livre papier et de l'autre, le complément numérique où les images s'animent. En bonus : des jeux, des quiz, des secrets de fabrication.

  • Les livres numériques
J'en ai testé trois : La Moufle, la galette court toujours et le parfum de la carotte, la soupe au caillou n'étant pas encore disponible en numérique.

Deux  possibilités : 
-acheter les livres chez votre libraire pour 12€ et ensuite aller sur le site la chouette du cinéma pour télécharger gratuitement l'ebook en répondant à la question posée. 
Attention ! Utilisez bien les applications indiquées pour le support utilisé et dans tous les cas utilisez le navigateur Google Chrome. C'est le seul aspect un peu "compliqué" je trouve dans l'acquisition.
-acheter la version numérique sur le site Carte à lire pour 6€ si vous ne souhaitez que la version numérique.

Tout est expliqué sur le site La chouette du cinéma.


  • Mes impressions de lecture
Gros coup de cœur pour La Moufle dont les  versions papier et numérique sont très abouties tant dans la forme que le fond dans les trois options proposées : je lis-je découvre-je joue.

J'ai beaucoup aimé La galette court toujours, même si j'ai trouvé que les interactions étaient assez réduites au début de l'histoire en numérique mais elles sont chouettes sur la fin. 

Celui qui m'a le moins séduite est Le parfum de la carotte : j'ai été un peu déstabilisée par l'histoire chantée sans musique, alors que l'option Je chante (en plus du  je lis-je découvre-je joue) est géniale.

Si vous ne savez pas quoi offrir pour Noël, voici une bonne idée de livres-cadeaux qui allie offre papier et numérique avec pertinence et qualité.

98-101èmes albums/100 pour le Challenge je lis aussi des albums 2016 


La chouette du cinéma
Editions de L'Apprimerie

vendredi 2 décembre 2016

Méli-Noël #1 : Dans le ventre de la Terre


"Dans le ventre de la Terre, il y a un enfant.
Minuscule. Oublié ?"

Pour ce premier rendez-vous de Méli-Noël, j'ai envie de commencer par le commencement : voici un magnifique album, véritable écrin, ode à la naissance, en lien avec la nature, comme un voyage onirique.

Un album sublimé par les illustrations de Fanny Ducassé, en accord parfait avec le texte, très poétique, de Cécile Roumiguière. L'un et l'autre se répondent, s'accordent et racontent cette histoire qui demeure l'énigme originelle.

©Fanny Ducassé
Un texte empli de sensations, de bruissements de vie et une voix à écouter, celle de l'enfant à naître. L'attente est palpable entre ces pages, sereine et confiante dans le bonheur à-venir.

©Fanny Ducassé
Des illustrations où le rond domine, celui de la bulle de vie, qui se développe, et une alternance de double pages qui permet de s"imprégner totalement de l'atmosphère hors du temps de cet album à offrir sans modération tant on y trouve écho de ce que nous avons tous été un jour.

©Fanny Ducassé

Une cohérence qui transcende ces neuf mois précédant la naissance : magique ! 
On a envie d'y retourner au creux de ce mystère.

Retrouvez l'avis de Littérature enfantine

97ème album/100 pour le Challenge je lis aussi des albums 2016 


Dans le ventre de la Terre
Cécile Roumiguière et Fanny Ducassé
Le Seuil jeunesse

jeudi 1 décembre 2016

Le retour des Méli-Noël

A partir de demain, des chroniques appelées "Méli-Noël"
pour donner des idées de beaux livres à offrir 
pour ceux qu'on aime, petits et grands.


Trois chroniques par semaine, comme d'habitude, des nouveautés, que j'ai choisies pour leurs grandes qualités narratives et graphiques, en toute subjectivité.

En espérant que vous y trouverez votre bonheur !
En tous cas, ces livres ont fait le mien !

mercredi 30 novembre 2016

Happy end-La Marque

Un roman pas très épais mais qui en quelques pages sait parfaitement planter le décor mais surtout le ressenti des personnages : quand Tom, 17 ans, esprit d'enfant dans un corps d'adulte, rencontre Béa, sa voisine qui vient juste d'emménager avec son père en face, il sait que rien ne sera plus comme avant. Avec sa sensibilité à fleur de peau, il sent qu'il se passe des choses. Malgré sa peur panique, il va la sauver.

Anne Loyer aborde là la normalité et que rien n'est écrit d'avance : on ne peut pas mettre les gens dans des cases bien rangées juste pour se rassurer.  Juste pour pas que ça déborde. Tom, lui, se laisse submerger par ses émotions mais il essaie de les contrôler aussi pour le meilleur. Pour sa victoire à lui. Pour sauver Béa.

Un roman qu'on lit presque en apnée tant les sentiments qui affleurent vous prennent. Heureusement que le titre indique une fin qui finit bien !


Anne Loyer s'essaie au fantastique : un roman bien mené, avec des trouvailles cohérentes mais surtout des personnages à la psychologie bien fouillée.
La Marque c'est un monde dominé par la cité-oasis Kyos qui régule la distribution de l'eau. Tout autour, ce n'est que désert et soleil torride à cause du réchauffement climatique. Celles et ceux qui naissent avec une marque sur leur front peuvent espérer pouvoir entrer dans la cité à leur 15 ans. Sauf que certains se révoltent. Kyos ne serait-elle qu'un mirage aux alouettes ? Voire pire : une cité mensongère qui exploite ?
Je me suis laissée embarquer par cette histoire même si j'ai trouvé certains aspects assez prévisibles. Les personnages m'ont davantage convaincue. Et je préfère l'écriture de l'auteure dans un registre plus social. Mais, ça, c'est mon avis ! Les adolescent.es peuvent aisément s'identifier à cette intrigue et se reconnaître dans le trait de caractère des personnages, mais surtout apprendre à se méfier de la manipulation de tout pouvoir. Un sujet dans l'air du temps.

Anne Loyer
Happy End
Alice éditions
La Marque
Bulles de savon

lundi 28 novembre 2016

Mon frère des arbres

Les illustrations de Laurent Corvaisier magnifiques, foisonnantes, colorées, c'est d'abord ce qui m'a attirée dans cet album. Elle se suffisent presque à elles seules pour cette histoire de complicité entre un jeune garçon et un singe dans la forêt où ils se partagent une cabane. Ils partagent bien plus que cela au fil de leurs jeux : ils apprennent chacun à l'autre d'être ce qu'il est. Et ils y trouvent un plaisir fou. Ils s'aperçoivent finalement qu'ils se ressemblent.

Un album d'une rare poésie qui sublime la rencontre entre les espèces et qui est une vraie leçon de partage et d'humilité.

On a envie de le relire cet album tant il apporte tendresse et point d'humour dans cette belle rencontre !
Dans les illustrations se cachent des détails mêlés qui participent à ce jeu de la vie.



Une approche magnifique et sublime sur le respect de l'autre.


96ème album/100 pour le Challenge je lis aussi des albums 2016
 


Mon frère des arbres
Didier Lévy et Laurent Corvaisier
Oskar jeunesse
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...