Méli-Noël #9 : Du bleu !

Un Méli-Noël sous le signe du BLEU aujourd'hui avec trois albums exceptionnels dont deux m'ont été offerts par ma copinaute Bouma pour le swap de Noël du blog collectif A l'Ombre du Grand Arbre.

La divergence des icebergs ou comment les ours apprirent à nager, Jean Philippe Basselo et Aline Degeun, Thierry Magnier est un livre d'artiste époustouflant tant les gravures qu'il contient sont d'une beauté à couper le souffle par leur luminosité, leur irrisation, l'alternance des couleurs froides et chaudes.

Dubhe et Merak sont deux ours polaires vivant en toute quiétude sur la banquise. Mais un matin, ils s'aperçoivent que la glace a disparu autour d'eux. Commence alors pour chacun un parcours fait de beaucoup d'eau, d'une rencontre avec une baleine pour l'un et avec un crabe pour l'autre, qui vont leur donner des conseils judicieux pour s'adapter à ce nouveau milieu jusqu'aux retrouvailles finales.

Un album qui aborde avec force l'adaptation des espèces à leur environnement alors qu'elles ne sont pas responsables de sa dégradation. Froid, survie et espoir se côtoient dans un message écologique amené d'une façon originale.


Jardin bleu, Elena Selena, Gallimard jeunesse : un livre pop-up d'un bleu profond, qui 'ouvre en dévoilant sept tableaux d'une profondeur remarquable dans les détails. 

La nuit, le jardin bruisse de mille bruits, les ombres prennent le dessus, le jardin devient bleu et s'offre différent au regard.

Voici une promenade enchanteresse, pleine de poésie, aucune peur n'émane des pages mais au contraire un enchantement des sens qui s'éveillent.

Magie du papier, rythme doux du texte : à lire à toutes et tous !

Emerveillement garanti !





Je suis l'arbre, Eric Singelin, Gallimard jeunesse : six pop-up subtils se déploient à l'ouverture de cet album à la couverture si poétique qu'elle invite au voyage. 

C'est l'histoire d'un arbre qui déploie ses branches haut dans le ciel. Mais un jour, la main de l'home le scie pour le transformer n chaise. Petit à petit, la chaise devient hybride : pieds de chaise et ramure pour re-devenir un arbre majestueux.

Ici, le cycle de la nature est abordé aussi de façon fort originale, ce qui est renforcé par la forme du texte puisqu'il s'agit de haïkus. 
Quelques couleurs-bleu, blanc, jaune, orange-suffisent pour évoquer cette magie renouvelée.

Un petit album dans son format mais fort et magnifique !

Cette chronique est dédiée à mes arbronautes du blog collectif A l'Ombre du Grand Arbre, et tout particulièrement à celle qui me l'a offert.

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

16 nuances de première fois

Méli-Noël #5 : Des livres pour les petits

Coup de cœur numérique #36 : Loupé !

Le phare à voile