...Entre nous : Bébé signe

"On a longtemps cru que sans parole, il n'y avait pas de pensée possible"

Boris Cyrulnik

Voici un livre artistique qui célèbre et magnifie la langue des signes dans sa gestuelle, proposée à de jeunes enfants en crèche. Ils s'en sont emparés avec timidité, hésitation, étonnement, spontanéité, avec leurs petites mains malhabiles mais persévérantes.
Le texte du début explique avec humilité, réalisme et enthousiasme cette aventure collective.

De dix mots prévus au départ, une centaine ont été acquis au fur et à mesure, et des parents ont pris le relais à la maison cet apprentissage gestuel.

Le tout-petit est en pleine exploration corporelle, il n'a pas encore les mots pour dire : signer constitue donc un moyen de communication qui réconcilie langage parlé de l'adulte et langage corporel du petit. Dans l'échange, le partage, la beauté du geste et l'observation du monde. Pour mieux maîtriser ses émotions.

Artistiquement, ce livre est magnifique : il s'apparente à un imagier représentant le mot avec en regard l'enfant qui signe, mis en valeur par de très belles photographies.

Préfacé par Emmanuelle Laborit, qui insiste sur la nécessaire mise en valeur et transmission de la langue des signes, avec une belle entrée en matière de Boris Cyrulnik, j'ai apprécié la grande liberté que laisse cet approche et la beauté indéniable qui s'en dégage.

Une belle façon de valoriser le langage des sourds sans entrer dans un dispositif militant.
Un bien beau voyage pour atténuer les différences.

Des mêmes auteures, je vous conseille également leur précédent ouvrage, imagier photographique avec un mot et un signe : 
Des signes et moi.-Editions Ane bâté, 2015.



...Entre nous : Bébé signe
Cendrine Genin
Séverine Thévenet
Papier sensible

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Coup de cœur numérique #32 : Application Les incos

Lectures de vacances #1 : London Panic !

Mon top 5 du moment en littérature jeunesse

La danse du swap d'été !

Lectures de vacances #2 : Baleine rouge