Aimé

Porter un si joli prénom devrait vous rendre heureux pour toujours non ?
Surtout quand votre maman vous dit : "Aimé, tu es l'enfant de l'amour, du plus grand amour de toute ma vie. C'est pour ça que je t'ai appelé Aimé."
Sauf que comme souvent, c'est sans compter sur le regard des autres et leurs moqueries. C'est ce que vit ce petit garçon au quotidien et la colère monte, symbolisée par ce gros nuage gris qui l'accompagne chaque jour, qui enfle et qui se répercute sur son comportement. Il ne se reconnait plus. Les adultes non plus.

Mais seul, il va trouver la solution et défaire ce gros nœud d'angoisse et permettre collectivement de réfléchir au sens de ses paroles et de son prénom. Un garçon bien courageux qui cherche aussi à trouver la solution sans ennuyer sa maman qui vit seule avec lui depuis la mort de son papa. 

On a tous une histoire, dont souvent le prénom qu'on porte est le symbole. Parfois maladroit, parfois à côté, ou assumé, il n'en est pas moins qu'il nous définit. Reconnaître le prénom de l'autre, c'est l'accepter tel qu'il est et le nommer surtout.

J'ai été particulièrement séduite par cette première lecture ni infantilisante ni moralisatrice sur le sujet mais qui dépeint une réalité : celle de l'à-priori sur l'autre, celle du jugement. 
Une fin très positive qui met en mouvement le collectif et le partage.



Aimé
Claire Clément et Benjamin Strickler
Talents hauts

Commentaires

  1. Oui une belle histoire et qui permet d'établir un débat dans une classe.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Votre p'tit avis, c'est ici...merci !

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Lectures d'été #8 : T'arracher

Lectures d'été #9 : Une fille de...

Lectures d'été #2 : Baleine rouge

Coup de cœur numérique #33 : Voixci Mes histoires musicales

Naissance des cœurs de pierre