Strada Zambila

Pour Illinca, la vie en Roumanie devient difficile : ses parents viennent de partir en France pour un monde meilleur mais surtout pour assurer une meilleure éducation à leurs deux filles. Gardées en attendant par leurs grands-parents, Illinca et Zoé ne perçoivent pas l'absence de la même façon : autant la première se révolte, autant la deuxième ne perd pas sa joie de vivre. Illinca va heureusement faire la connaissance d'un garçon de sa classe, Florin. Ils se retrouvent par hasard à faire le même exposé.  Illinca va alors pouvoir s'adonner à sa passion : la photographie. Mais elle va aussi découvrir l'autre sens du mot cliché : Florin est gitan. Et en Roumanie, cette communauté est rejetée. Elle va aussi découvrir la vraie raison du départ de ses parents et là, toutes ses certitudes vont être ébranlées. Elle va relire alors les événements récents avec un autre regard et grandir.

C'est un roman à la première personne d'une très grande sensibilité. On y découvre la vie d'une jeune fille dans un pays européen à moins de deux heures d'avion de la France, mais avec des préoccupations tellement différentes. Une grande détermination émane d'elle mais aussi une grande ouverture d'esprit. J'ai aimé ce parallèle avec la photographie qui permet de voir les choses autrement. Illinca est dépassée par des événements et des comportements. Mais jamais elle ne renonce : elle veut comprendre. C'est aussi un très beau roman sur l'amitié et sur l'amour et qui pose la question de ce qu'on est prêt à donner pour recevoir à son tour.

Un roman qui laisse une belle empreinte de bienveillance et qui est rempli de mille parfums.
Une très belle lecture.


Strada Zambila
Fanny Chartres
École des loisirs
Collection Neuf

Commentaires

  1. Moi aussi j'ai aimé cette lecture ! Une belle découverte ;-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Votre p'tit avis, c'est ici...merci !

Ce que vous avez aimé sur le blog...

La vache de la brique de lait

La loi du Phajaan

P'tite Pousse

Colorado train