Le doudou des bois

C'est un drame bien connu de l'enfance : la perte du doudou chéri. C'est ce qui arrive à Georgette, la petite fille de cet album, partie se promener dans la forêt avec son ours gris à la main. Toute occupée par les sensations de ses découvertes dans les couleurs et les odeurs de cette nature automnale généreuse, elle s'aperçoit au moment du coucher qu'elle a oublié ours gris sur un lit de feuilles rouges dans l'immensité. Son doudou est seul. Elle aussi. Le lendemain, bien décidée à le retrouver, elle y retourne mais point de doudou. Volontaire, elle décide de s'en choisir un autre dans cette nature prometteuse : Une feuille ? Une chataîgne ? Une flaque d'eau ?

"Mais ça n'allait pas...Ça n'est pas un bon doudou pour Georgette."

Et puis, tout à coup, oui le voilà celui qu'il lui faut ! Elle le ramène dans sa chambre ...

"Au début, bien sûr, ça n'était pas encore habitué à ce nouveau métier de doudou, ça a voulu s'en aller. Mais Georgette l'a attrapé par un bout et gentiment, reposé là, sur ses genoux.
Ça sentait toujours aussi bon, c'était toujours aussi doux, alors elle le reniflait et frottait son nez et le mâchonnait comme, avant, elle faisait avec son ancien doudou gris."


Et à la dernière page de  dévoiler la nature de ce doudou pas comme les autres...

Angélique Villeneuve aborde là un sujet maintes fois rebattu il est vrai mais elle a su y ajouter une part de merveilleux indéniable qui fait que le lecteur se laisse embarquer par le flot des sensations, des odeurs et par l'alternance du dehors et du dedans, sans inquiétude mais au contraire un sentiment de sécurité protecteur, sans aucune présence d'adultes. Un texte très doux, très musical, très rassurant.

Cet effet est renforcé par les illustrations magnifiquement colorées et tout en contrastes d'Amélie Vidélo (que je découvre), des illustrations qui imprègnent le lecteur d'un certain surnaturel.

Un album qui se situe du coup aussi bien en petite enfance qu'en album pour un peu plus grand.

Le doudou des bois
Angélique Villeneuve
Amélie Vidélo
Sarbacane

Commentaires

  1. oh, merci !!!! quel plaisir de lire un (si joli) nouveau billet sur Georgette!
    angélique Villeneuve

    RépondreSupprimer
  2. Cet album a l'air très joli (je suis curieuse de savoir ce qu'est le nouveau doudou!), merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Votre p'tit avis, c'est ici...merci !

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Coup de cœur numérique #32 : Application Les incos

Lectures de vacances #1 : London Panic !

La danse du swap d'été !

Lectures de vacances #2 : Baleine rouge

Mon top 5 du moment en littérature jeunesse