Articles

Affichage des articles du mars, 2017

Nouveaux livres-jeux !

Image
Les enfants sont particulièrement friands des livres jeux. Ceux en particulier qui leur permettent d'aiguiser leur sens de l'observation, et force est de constater qu'en la matière, la production éditoriale actuelle offre de bien belles propositions qui dépassent de loin les éternels Charlie et Oukilé, toujours plébiscités. On ne détrône pas les classiques ! Mais j'aime aussi proposer à leur regard d'autres livres stimulants.


 En voici deux récents que je trouve particulièrement réussis. 



Le premier s'adresse à un plus jeune public : Ouvre grand les yeux  Un album qui renouvelle l'apprentissage des couleurs en invitant le petit lecteur, à partir d'une double page où sont matérialisés les yeux fermés. Une couleur à chaque fois, un paysage à imaginer à chaque fois. Alors seulement, ouvrir les pages qui découvrent alors le paysage en question. Puis le lecteur est exhorté à prendre son temps dans l'observation. C'est un papa lapin qui fait le lien avec…

Strada Zambila

Image
Pour Illinca, la vie en Roumanie devient difficile : ses parents viennent de partir en France pour un monde meilleur mais surtout pour assurer une meilleure éducation à leurs deux filles. Gardées en attendant par leurs grands-parents, Illinca et Zoé ne perçoivent pas l'absence de la même façon : autant la première se révolte, autant la deuxième ne perd pas sa joie de vivre. Illinca va heureusement faire la connaissance d'un garçon de sa classe, Florin. Ils se retrouvent par hasard à faire le même exposé.  Illinca va alors pouvoir s'adonner à sa passion : la photographie. Mais elle va aussi découvrir l'autre sens du mot cliché : Florin est gitan. Et en Roumanie, cette communauté est rejetée. Elle va aussi découvrir la vraie raison du départ de ses parents et là, toutes ses certitudes vont être ébranlées. Elle va relire alors les événements récents avec un autre regard et grandir.
C'est un roman à la première personne d'une très grande sensibilité. On y découvre l…

Le petit chat de Lina

Image
Komoko Sakaï revient avec un nouvel album qui aborde la relation d'une petite fille avec un chaton, déposé devant la porte de sa maison par la maman chatte. Un chaton qui a l'air un peu malingre. Cette maman chat perçoit que la petite fille et sa maman vont bien s'en occuper. Effectivement, elles le dorlotent. La maman, partie faire des courses (notamment acheter à manger au nouvel arrivant), la petite fille se sent responsable de son animal. Mais elle le perd. Revient alors l'angoisse d'un moment qu'elle a vécu elle aussi en se perdant dans un magasin. Affolée d'abord, elle retrouve sa sérénité quand elle le voit pelotonné dans l'armoire. Sa maman revient. Tout s'apaise.
Avec ces illustrations fondues de Lee, presque transparentes, et la mise en page texte/images qui créé le mouvement, cette histoire d'adoption prend une couleur très tendre à laquelle nombre d'enfants pourront s'identifier. J'ai somme toute trouvé un peu curieux de l…

Pax et le petit soldat

Image
Voici une petite merveille !
Si vous aimez les histoires sensibles, les histoires de cœur, les fables animalières, avec des héros si attachants qu'on a du mal à les quitter. Alors n'hésitez pas !
J'attire cependant l'attention sur les premières pages qui peuvent attrister les enfants sensibles car on entre de suite dans le vif du sujet : l'abandon d'un renard apprivoisé , Pax, par son jeune maître, Peter, contraint par son père qui a fait le choix de s'enrôler pour la guerre. Peter va devoir aller vivre un temps chez son grand-père loin de là. Pax se retrouve du jour au lendemain livré à lui-même. Peter ne va pas rester plus d'une nuit dans la maison de son grand-père. Il va fuguer et faire une bien belle rencontre. Pax va découvrir la vie sauvage et ses instincts vont se réveiller.
Construit sur l'alternance des chapitres sur ce que vit Pax ou Peter, on les voit tous les deux évoluer et se révéler à leur véritable nature. Il y a aussi l'absurdité …

minute papillon !

Image
C'est l'histoire d'une chenille...qui se prend pour un ogre !
On a un peu de mal à la croire vu sa taille mais ma foi, elle mange tout ce qu'elle trouve dans le jardin où elle se trouve. Elle prétend ne pas aimer du tout les légumes et les fruits de ce jardin, préférant manger des animaux. 

Des planches en regard page de gauche (comme celles de l'école primaire) donnent à voir dans leur encadré le légume ou le fruit en question mais aussi sa figuration suggestive de l'animal que la chenille aimerait bien manger.

De fil en aiguille, celle-ci prend des couleurs, celle des aliments ingurgités, tiens, tiens ! Et devinez ce qui arrive ?  Mais où est passée la chenille que j'étais ?

Un album écrit et illustré par Gaëtan Dorémus, et franchement quel renouvellement dans l'approche de cette métamorphose !

J'ai beaucoup aimé la richesse de cette proposition dont le soin apporté à l'édition en fait vraiment un très bel objet. 
Ce qui me plait surtout, c'est l…

Le groupe

Image
Retrouver la plume de Jean-Philippe Blondel est toujours un plaisir.
Et cette fois, il nous parle d'écriture, du processus de l'écriture à travers un atelier qu'il imagine mis en place par un prof d'anglais (tiens tiens...) sous l'impulsion d'une prof de philosophie, sa collègue. Dix élèves de terminale répondent à l'appel. Durant quelques mois, ils se réunissent une fois par semaine dans une salle qui évoque le moins possible une salle de classe. À chaque fois, un exercice d'écriture est proposé avec ses contraintes. 
Le lecteur entre en quelque sorte en effraction dans l'intimité de cette salle où on s'observe dans un premier temps puis on apprend à se connaitre en se dévoilant. 
Un roman chorale où chacun expose finalement ce qu'il est, ce qu'il ressent, ce qui le révolte. La chute est superbement bien amenée par l'auteur. Les adultes jouent le jeu également et on découvre aussi leur fragilité, leurs doutes, leur propre jeunesse qui …

Clair comme lune

Image
Lola a peur du noir. Quand arrive le soir, il faut allumer toute la maison. Le jaune, elle aime bien. Cette lumière chaude qui en émane, ça la rassure. Comme le soleil. La maman a alors l'idée de lui faire apprivoiser les bruits de la nuit en la menant sur la balancelle sur la terrasse. Lola observe cette nuit qui lui fait si peur et elle s'aperçoit que la nuit est pleine de vie. Elle a sa propre lumière : celle de la lune qui éclaire, un peu plus pâle que le soleil. Mais elle veille sur la nuit. Lola s'apaise. Désormais, elle arrive à s'endormir sereinement.
Une histoire sur la peur du noir ici abordée d'une autre façon, assez poétique et tendre. Ce jaune qui envahit les pages contraste avec l'angoisse réelle de la petite fille. Pourtant, elle est entourée (des parents, un chien, une maison rassurante) mais la peur est la plus forte. La maman a alors l'intelligence de se mettre à sa portée et de prendre en compte ce désarroi. Une très belle relation mère/fi…

Car Boy

Image
Raphaël, dit Raph, attérrit dans la carrosserie de son père. A 14 ans, c'est le choc de le rencontrer et de surtout devoir désormais vivre avec lui. Finalement, ce décor de carcasses vides et cabossées de voitures convient tout à fait à son bouleversement intérieur. Heureusement, sa demi-sœur de 17 ans Mylen va l'aider à supporter le caractère bourru et froid de son paternel qui marmonne plus qu'il ne lui parle. Mais surtout, il y a Kathia, 8 ans , clouée dans son fauteuil roulant. Un vrai ange. Une lumière. Elle va l'ouvrir aux secrets du bonheur.
Voilà pour le décor. Mais il y a aussi dans ce roman les sentiments, les non-dits, les secrets, la pudeur, le souvenir, ....

Tout cela orchestré de main de plume par Anne Loyer, si attentive, si proche de ses personnages. Elle les décortique comme si on pelait une orange mais sans rien enlever de leur saveur.
Un roman magnifique sur les relations humaines, sur nos faiblesses, nos peurs, nos envies, nos entraves. la force de la …

Le doudou des bois

Image
C'est un drame bien connu de l'enfance : la perte du doudou chéri. C'est ce qui arrive à Georgette, la petite fille de cet album, partie se promener dans la forêt avec son ours gris à la main. Toute occupée par les sensations de ses découvertes dans les couleurs et les odeurs de cette nature automnale généreuse, elle s'aperçoit au moment du coucher qu'elle a oublié ours gris sur un lit de feuilles rouges dans l'immensité. Son doudou est seul. Elle aussi. Le lendemain, bien décidée à le retrouver, elle y retourne mais point de doudou. Volontaire, elle décide de s'en choisir un autre dans cette nature prometteuse : Une feuille ? Une chataîgne ? Une flaque d'eau ?
"Mais ça n'allait pas...Ça n'est pas un bon doudou pour Georgette."

Et puis, tout à coup, oui le voilà celui qu'il lui faut ! Elle le ramène dans sa chambre ...

"Au début, bien sûr, ça n'était pas encore habitué à ce nouveau métier de doudou, ça a voulu s'en aller.…

Paul a dit ! -1, 2, 3, partons !

Image
Delphine Chedru, qu'on adore par ici, revient avec deux petits cartonnés indispensables !

Paul a dit ! Tourne la page et découvre la surprise
Tout est dit dans le titre et le sous-titre : un livre découverte plein de surprises et de découvertes qui se dévoilent à chaque tourne de page. Des propositions qui étonnent dans leur association sur l'air de la comptine "Jacques a dit" : avec sa ritournelle, Paul invite ici à changer de regard sur les choses qui nous entourent et gageons que les petits reprendront très vite à leur compte cette injonction et la feront leur. C'est beau, solide, inventif, coloré ! Un formidable support pour aiguiser son sens de l'imagination dans une approche artistique de qualité.

1, 2, 3, partons ! Suis le chemin avec ton doigt

Autre injonction, cette fois tactile, à suivre un parcours qui emmène le petit lecteur dans les bois, les airs, sous la terre, ...avec un tas de petits animaux. Une approche pour développer sa psychomotricité fine e…

Barracuda for ever

Image
Lire du Pascal Ruter, c'est comme se plonger dans une fontaine de jouvence...
Le grand-père Napoléon (86 ans !) et son petit-fils Léonard dit "Mon coco" (10 ans) sont plus que proches. L'un veille sur l'autre dans une gouaille qui leur est propre : vocabulaire de boxeur, de l'armée et même de l'occitan. Alors quand Napoléon décide de son renouvellement (comprenez nouvelle vie), c'est un ouragan qui débarque ! Impossible de tenir ce vieux monsieur en place, prêt à tout pour ne pas vieillir et ce qu'il y a au bout surtout. Il en fait voir à son entourage comme c'est pas permis mais derrière se cache un être sensible et qui a une trouille bleue de la mort. Alzheimer s'en mêle et là c'est la déchéance pour lui. 
Ce roman est truffé de personnages hauts en couleurs, de situations rocambolesques mais surtout c'est un roman intergénérationnel qui n'a pas peur de dire les choses et qui célèbre la liberté et torpille les convenances.
Si au…

Dans les branches

Image
Une bien belle couverture non ?

Pour une histoire très originale et prenante qui m'a bien fait frissonner à son début puis son histoire s'installe dans des ressorts multiples.
Mo a 14 ans et c'est un gamer de jeux vidéos assez addictif. L'univers qu'il s'est crée sur son jeu préféré "Endof world" prend le dessus sur la vie réelle. Quand en cours de sport, il se perd dans la forêt lors de la course d'orientation, il croit sentir une présence qui finit par le poursuivre. Un troll ? Son monde virtuel commence à empiéter sur le réel et là, il se dit qu'il faut qu'il recherche la vérité. ce qu'il va découvrir va le faire pénétrer dans un monde qui va éveiller ses sens et lui faire prendre ses responsabilités.
C'est un roman aux multiples facettes, très riche, dont je n'ai nullement l'envie de dévoiler ici les ressorts, ce serait gâcher votre plaisir de le lire.
Je dirais juste qu'il aborde sous un angle original la liberté, le li…

Coup de cœur numérique #28 : Ma mamie en poévie

Image
Ma Mamie en poéVie est un magnifique livre numérique enrichi qui aborde avec sensibilité et délicatesse la relation d’une grand-mère avec sa petite fille. 

Une grand-mère atteinte de la maladie d’Alzheimer. Si la maladie n’est pas nommée, et c’est tant mieux, elle est sublimée par les mots étranges que la grand-mère invente au quotidien tant et si bien que la poésie prend toute la place : un langage ensoleillé et charmant comme un cadeau que reçoit cette petite fille qui le prend comme il vient.

L’alternance du texte (lu par une petite fille ou par l’auteur au choix) et les illustrations tout en collages laissent le temps au lecteur de s’imprégner de cette douce transmission. 


Des collages d'Elis Wilk un rien surréalistes, avec des mélanges de photos, et des interactions très bien suggérées par les pictogrammes prévus à cet effet.  J’ai particulièrement aimé celle où le lecteur est invité à faire lui-même de la poévie. Il a ensuite la surprise de voir ses essais mis en page dans l’il…

Le chat

Image
Un chat, un poisson, une souris, un chien et une multitude de lettres calligraphiées dans le corps de chacun et qui lui donne forme.
D'autres objets comme le toit et la lune par exemple contiennent aussi les lettres de leur mot et sont mis en forme.
Du noir et du blanc pour les contrastes.
Et une histoire de vie d’un chat dans son quotidien avec une bien jolie fin.
Une approche bien sympathique pour jouer avec les lettres et aiguiser son sens de l’observation.
Ce procédé donne vie aux animaux et aux choses, on les verrait presque s'étirer sous nos yeux ! Et parfois même, on a l'impression qu'ils bougent.

A la première lecture, certains ne voient pas les lettres et puis quand ils comprennent, c'est assez jubilatoire de recommencer et de s'amuser. En tous cas, une façon très originale d'entrer dans la lecture.

On a eu un débat entre bibliothécaires au sujet de l'âge auquel ce livre pourrait se destiner (éternel débat de bib !) : En petite enfance, on peut ? Oui o…

Sauveur & fils saison 3

Image
J'ai repris ma thérapie de lectrice avec Sauveur saison 3 qui vient tout juste de sortir et j'avoue que je fais un transfert...Et je crois que je ne suis pas la seule. Sauveur va être débordé ! :)
Moins de hamsters, encore moins de cochons d'Inde, mais un Sauveur en prise avec ses propres émotions et ses faiblesses, car comme le remarque Louise, son amoureuse, "finalement tu es comme le monde !".
L'agenda de Sauveur commence aux vacances de la Toussaint 2015 et la saison 3 se termine sur le jour de Noël en apothéose.
On y retrouve la galerie de jeunes patients qui grandissent, évoluent, souffrent aussi mais qui trouvent leur chemin. On s'y attache terriblement. On rencontre d'autres patients, notamment des adultes aux comportements révélateurs de notre société (les parents geek !) et d'autres révélant des zones d'ombres chez leur thérapeute, mais cela les aide de le voir si humain.
On y revit sous un autre angle des événements terribles que la Fra…