Et si nous allions au théâtre avec Catherine Verlaguet ?

J'ai lu dernièrement trois pièces de théâtre jeunesse de Catherine Verlaguet.

©Méli-Mélo de livres
Destinées à des âges différents, du plus petit au plus grand et franchement, je me suis surprise à m'amuser de sa façon d'amener les choses, de jouer avec les mots et les situations.


  • Dans L'œuf et la poule, trois personnages : le père, la mère et l'enfant. Le petit Antonin va avoir un petit frère, et tout le dialogue tient sur la façon dont ses parents s'empêtrent ( surtout le père) pour lui expliquer comment on fait les bébés, comment ils naissent, comment lui-même plus tard pourra aussi devenir papa et qu'il a tout dans son corps pour pouvoir le devenir. Je n'ai jamais rien lu d'aussi frais sur cette question et franchement, c'est un livre que je vais conseiller à tour de bras tellement c'est bien vu, drôle, vif, piquant. 



  • Dans Les vilains petits  ( allusion directe au conte d'Andersen), ce sont les amitiés enfantines et leur cruauté qui sont abordées avec une réelle justesse. Quand un nouveau dans la classe vient bouleverser l'équilibre de trois enfants ( deux garçons et une fille) , on assiste à ce qui se noue, se défait, s'organise dans le groupe avec l'exclusion, la manipulation, la souffrance, le jugement de valeur, la soumission en filigrane. Là encore, c'est extrêmement bien vu, plus caustique aussi. 




  • La dernière pièce Check point Swan (dans Si j'étais grand 4) s'adresse à des adolescents : des ados désœuvrés, en mal d'endroit pour se réunir et où surtout s'occuper, jettent des cailloux sur les cygnes du lac. Les points de vue différent sur cet acte. J'ai trouvé là aussi une maturité dans les dialogues assez exemplaire mais avec en plus la respiration nécessaire au lecteur pour comprendre ce qui se joue entre les personnages au fur et à mesure de leur évolution. Une dimension politique et métaphorique certaine dans ce texte "dérangeant".

J'ai particulièrement aimé me plonger dans ces pièces, avec en plus à la fin quelques mots de l'auteure pour apporter un éclairage sur sa démarche pour chacune d'entre elles. On assiste alors à l'idée de départ et comment elle a pu prendre de la consistance au fur et à mesure de l'écriture, des contours des personnages aussi. Cela rend ce genre plus proche du lecteur car le théâtre, c'est d'abord la vie. Et ces trois pièces en sont un formidable exemple. 

J'ai eu la chance de pouvoir rencontrer Catherine Verlaguet dans le cadre de mon travail de bib récemment lors d'une résidence et d'un projet théâtre et petite enfance et c'était vraiment chouette!

Actes sud Théâtre.- Coll. Heyoka jeunesse
Editions Théâtrales

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Coup de cœur numérique #32 : Application Les incos

Tohu Bohu

Calpurnia et Travis

Envole-moi

Escargots à gogo