Camarades

Ils sont quatre : Evguéni, Gisèle, Eulalie et Eddie.
Quatre jeunes de 15 ans presque seuls au monde.
Ils vont se rencontrer dans le Paris des années 1870, sous Napoléon III, alors que grondent la guerre et la révolution, un monde déjà bien imbriqué dans ses contradictions.

Leur histoire individuelle s'alterne au fil des chapitres : le premier s'est enfui du bagne de Russie, la deuxième échappe aux coups de maltraitance de son père alcoolique, la troisième recherche éperdument l'amour de sa mère insaisissable et commet un acte qui la bannit de sa famille, le dernier cherche sa voie et décide de quitter le pays de Galles  de son enfance pour devenir journaliste.

Chacun d'eux va faire des rencontres décisives sur sa route, des rencontres qui vont l'interpeller, l' interroger, le faire réfléchir sur le sens de son engagement et finalement de sa vie. Mais surtout ils vont se connaître, avec la fougue de leur âge, entravés parfois par leur passé mais ils vont finir par en puiser la force pour combattre les événements que leur impose la grande Histoire.

Leur jeunesse, leur intelligence, leur sensibilité, leurs silences aussi vont peu à peu transformer l'engagement des adultes qui les entourent. La notion de camarade n'est alors plus un leurre mais une vraie famille. Ce n'est pas un mot vide de sens mais un véritable acte de bravoure.

Que j'ai aimé ces destins douloureux et lumineux à la fois ! La plume de Shaïne Cassim -dont j'avais déjà beaucoup aimé Une saison avec Jane-Esther-les prend sous son aile avec délicatesse et les rend très attachants à nos yeux de lecteur.

Ces destins pourraient être tout à fait ceux de jeunes d'aujourd'hui désireux de s'engager pour des causes importantes dans un esprit de solidarité et militant.

De très beaux portraits, souvent à vif, dans le tourbillon de l'histoire.

Camarades
Shaïne Cassim
Ecole des loisirs
Coll. Médium

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Coup de cœur numérique #32 : Application Les incos

Ribambelle

Tohu Bohu

La famille cerise tome 3 : l'effet champignon

Calpurnia et Travis