On est tous faits de molécules

©Méli-Mélo de livres
Les romans de Susin Nielsen, je les ai tous lus, avec un bonheur égal !
Et celui-ci reste dans la continuité des précédents et c'est peu dire puisque l'auteure réussit a y intégrer les personnages de ses autres romans. Du coup, il est intéressant de les revoir dans un autre contexte, avec de nouvelles interactions humaines. Un sacré tour de force : cela donne envie de relire les romans car le lecteur est troublé par cette nouvelle mise en perspective et cela titille le souvenir de sa précédente lecture.

On y rencontre deux adolescents à l'opposé : d'un côté Stewart, jeune homme surdoué, un peu névrosé, attaché viscéralement à son chat au nom scientifique. A sa décharge, Stewart a perdu sa maman d'une longue maladie il y a deux ans et sa sensibilité à fleur de peau en est exacerbée et on le comprend. Ça se complique quand son papa tombe amoureux et décide de s'installer avec la nouvelle élue de son cœur, divorcée et mère d'une fille, Ashley, la fille la plus populaire du collège, férue de mode et très soucieuse des apparences. Entre ces deux-là , rien ne va plus...
Ça se complique encore lorsque la jeune fille découvre que son père, qui vit depuis le récent divorce dans le cabanon au fond du jardin, est homosexuel. Sa vie s'écroule.

Un roman à deux voix, alternance des points de vue des deux adolescents, un jeu du chat et de la souris, je t'aime moi non plus. Leur seul point commun : déconcertés face aux choix des adultes. Peu à peu, leur aversion du départ s'amenuise vers un essai de vivre ensemble.

Susin Nielsen n'a pas son pareil pour aborder avec un humour dévastateur le quotidien de cette famille recomposée, faite de compromis et de tolérance souvent feinte. Les cabossés de la vie prennent sous sa plume une dimension presque héroïque. J'ai été émue des analyses de Stewart, agacée par la futilité d'Ashley, peinée par leur solitude, heureuse de leur cheminement l'un vers l'autre, même si beaucoup reste à faire.

Un roman plein de leçons sur la vie, d'une fraîcheur à toute épreuve, car on rit beaucoup dans ces pages.

Un roman plein de vérités aussi sur l'ambivalence des interactions humaines car oui,  on est tous faits de molécules, comme le rappelle avec justesse Stewart.

Il est heureux que la vérité sorte pour une fois de la bouche d'adolescents si différents mais au final si semblables.

Ce roman sort en librairie aujourd'hui.

L'avis du Tiroir à histoires

On est tous faits de molécules
Susin Nielsen
Hélium

Commentaires

  1. Très enthousiasmée aussi !
    C'est un vrai talent de continuer à écrire sur les mêmes thèmes, sur presque les mêmes personnages qu'on retrouve tout en continuant de surprendre, et avec la même pétillance. Quelle plume, cette Susin Nielsen !
    J'ajoute un lien vers ton article :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Votre p'tit avis, c'est ici...merci !

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Coup de cœur numérique #32 : Application Les incos

Lectures de vacances #1 : London Panic !

Mon top 5 du moment en littérature jeunesse

La danse du swap d'été !

Lectures de vacances #2 : Baleine rouge