Vingt et une heures

Un roman qui s'apparente à un journal intime même si la forme n'y est pas.

Un roman sur la singularité d'une jeune fille, Pauline, qui a perdu son père deux ans auparavant, et il lui manque terriblement. Elle vit avec sa mère et son plus jeune frère Emilien.

On découvre le trio à son arrivée dans la maison de la plage pour des vacances de fin d'année. 

Le lendemain de leur arrivée, Pauline trouve un mot sur la table : "Je suis au pain". 
S'ensuit une absence de 21h de la maman pendant laquelle Emilien va faillir se noyer devant l'impuissance de Pauline.

Ce pourrait être un drame mais non. Ce roman est avant tout une tranche de vie : celle de la relation d'un frère et de sa sœur, fusionnelle par moments, envahissante par d'autres. Deux êtres différents dans leur façon d'être, une énigme parfois l'un pour l'autre, mais aussi deux êtres qui s'épaulent et se soutiennent tout simplement.

J'ai particulièrement aimé être le témoin invisible de leur relation si pleine de questionnement mais aussi d'exaspération, comme on peut le retrouver dans chaque fratrie.

Mais Pauline va durant ces 21h faire l'expérience du lâcher-prise, guidée par son frère comme s'il lui donnait ce cadeau dans leur tête-à-tête en remerciement de lui avoir sauvé la vie sur la plage.

C'est aussi une jeune fille d'aujourd'hui qui se pose des questions sur la vie, l'amour, le monde des adultes avec une très belle maturité mêlée à cette désinvolture propre à l'adolescence.

C'est un roman très bien écrit, avec une certaine musique, une construction qui ne perd jamais le lecteur quand on perd le fil d'une situation pour en reprendre une autre.

Un roman aussi qui s'attache aux sensations que procurent les éléments naturels.

Un roman lumineux sur la chrysalide d'une jeune fille qui éclot enfin en 21h, pas une heure de plus ou en moins. 
21h aussi de cheminement intérieur pour cette famille où on pressent que plus rien ne sera comme avant.

Premier roman qui sort aujourd'hui.

Vingt et une heures
Hélène Duffau
Ecole des loisirs
Médium

Commentaires

  1. "Un roman lumineux sur la chrysalide d'une jeune fille qui éclot enfin en 21h"
    Comme c'est joliment dit!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Votre p'tit avis, c'est ici...merci !

Ce que vous avez aimé sur le blog...

16 nuances de première fois

Le jour de l'âge de raison

Jusqu'ici, tout va bien

Les petits amis de la nuit

Coup de cœur numérique #34 : Tip Tap mon imagier interactif