L'été où papa est devenu gay

Arvid, douze ans, passe les vacances avec son père dans un camping pourvu, s'il-vous-plait, des toilettes les plus IN du monde. Récemment divorcé, son père a du mal à retrouver des repères. Juste à côté vivent Roger et sa fille Indiane, du même âge que l'ado.
Les deux pères vont lier connaissance. Les deux jeunes aussi. Finalement, ces vacances pourraient être pas si mal que ça...Sauf que Roger est homosexuel et Arvid ne voit pas d'un très bon œil ce qui semblerait naître entre les deux hommes. En plus, Indiane ne le lâche pas d'une basket et se déclare amoureuse de lui. Et quand son copain Frank les rejoint, rien ne va plus. Sa mère semble en plus s'éclater avec un autre homme. Alors, Arvid pète un câble. Son journal, qui n'est autre que le livre d'or des fameuses toilettes qu'on vient admirer de tout le pays, va se faire le confident de ses doutes, de ses préjugés, de ses interrogations sur la sexualité et les transformations du corps à la puberté. Une métamorphose difficile pour lui. 

Voilà un roman bourré d'humour et qui pose la question de la tolérance : tant que ça se passe chez les autres, on ne se sent pas concerné mais quand on est soi-même confronté à la différence, c'est une autre histoire. Jusqu'ici, Arvid n'avait rien contre l'homosexualité mais difficile pour lui de soupçonner son père d'avoir ce type de penchant. Son père est-il seulement gai de boire trop de vin, gai parce que ces vacances lui font du bien et finalement le divorce aussi, ou est-il vraiment gay ? Et comment en être sûr ? Est-ce qu'il l'est devenu là en un été ou l'était-il avant ? On joue certes sur les mots mais c'est un roman intelligent qui a le mérite de poser la question telle qu'elle est.

Un roman très agréable à lire, drôle et profond, qui aborde le sujet sous le biais du droit au bonheur et à l'épanouissement de chacun.

Retrouvez les avis de mes copinautes, tout aussi enthousiastes !

L'été où papa est devenu gay
Endre Lund Eriksen
Traduit par Aude Pasquier
Editions Thierry Magnier

Commentaires

  1. Tout à fait !
    Juste chronique (comme toujours !)

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai déjà rencontré, celui-là. Je pense qu'il pourrait me plaire.
    Bonne fin de semaine.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Votre p'tit avis, c'est ici...merci !

Ce que vous avez aimé sur le blog...

La vache de la brique de lait

La loi du Phajaan

Petit bruit dans la nuit

Colorado train