Les Autodafeurs tome 2 : Ma sœur est une artiste de guerre

Les Autodafeurs sont de retour !
Attention, ils sont partout et leur imagination est sans borne pour prendre le pouvoir sur le savoir et sur le monde par le biais des livres.

Quel plaisir de retrouver Gus et Césarine dans la suite de leur lutte contre le mal !

Cette fois, Gus en apprend davantage sur sa famille et les liens tissés au cours des siècles avec la Confrérie, en lutte contre les Autodafeurs. Il prend enfin la mesure de son rôle. Une lettre de son père va lui faire comprendre combien pour lui aussi, ce choix imposé dans sa vie d'adolescent fut douloureux et difficile à endosser. Du coup, peu à peu, Gus va prendre les rennes de la situation et quelle action !

Quant à Césarine, elle donne toute la mesure de son implacable logique dans ce tome, de sa capacité d'observation et de déduction réglées au millimètre. Elle se découvre aussi une autre facette d'elle-même, l'accès mystérieux aux sens. Quel panache ! J'apprécie aussi que l'autisme soit montré sous un jour positif dans le rôle qu'elle endosse à merveille.

Les autres personnages sont tout aussi importants : l'incroyable Néné et sa geekexpertise, Bart et sa loyauté, DeVergny et son implacable fidélité, la grand-mère Mamina qu'on découvre sous un jour nouveau, Maître Akitori et ses muscles mais pas sans sa tête.

Et surtout une intrigue menée de main de maître par l'auteure qui sait si bien instiller action, suspense, sentiments, travers des adolescents, petits secrets entre adultes, et le Bien et le Mal en lutte, sur fond de livres et de bibliothèques.

Bref, on en redemande et ce sera difficile d'attendre le tome 3 jusqu'au printemps 2015. Les premières pages de la suite données à lire comme un appât augure d'une fin mouvementée, avec un petit zeste d'amour, non ?

Si vous n'avez pas encore succombé à cette série, c'est bien dommage, vous loupez un grand moment de lecture !

Série coup de cœur par ici !

Ma chronique du tome 1 par LA
La page Facebook de la série par ICI

Les Autodafeurs tome 2 : Ma sœur est une artiste de guerre
Marine Carteron
Le Rouergue
Doado

Suite et fin de la série au printemps 2015

Commentaires

  1. MOI et Inès ?!?!?! Quel horreur !!!
    Même pas dans ses rêves les plus fous ! C'est une peste cette fille, la reine des emmerdeuses, si tu savais comme elle m'agace.
    Pfff...j'ai déjà le droit aux allusions douteuses de Néné alors si toi aussi tu t'y mets Pépita c'est la mort !
    Non mais, franchement, sous-entendre qu'il puisse se passer quoi que ce soit entre l'autre enquiquineuse et moi. AU SECOURS !!!
    Gus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ben voilà ce que c'est que de donner que quelques pages à lire à ses fans, Gus ! L'imagination des lecteurs fait le reste...et puis, tu sais, c'est parce qu'on t'aime bien aussi ! :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Votre p'tit avis, c'est ici...merci !

Ce que vous avez aimé sur le blog...

16 nuances de première fois

Le jour de l'âge de raison

Jusqu'ici, tout va bien

Les optimistes meurent en premier

Coup de cœur numérique #34 : Tip Tap mon imagier interactif