Articles

Affichage des articles du octobre, 2014

Les Vitalabri

Image
Traditionnellement, ce jour du 31 octobre est consacré aux peurs des fantômes, ogres, sorcières, vampires et autres êtres malfaisants....Non, je ne vais pas faire un billet Halloween aujourd'hui...:)
Mais plutôt aborder une autre peur, celle de l'autre, celle de celui ou celle qu'on ne connait pas et à qui on prête toutes sortes de préjugés, par peur justement.
Les Vitalabri, entre album et roman graphique, met en scène une famille du même nom et qui se cherche indéfiniment un pays, car rejetée de partout ! 
"Connaissez-vous les Vitalabri ? Non non, ne cherchez pas sur une carte ou sur une mappemonde, il n'y a pas de pays Vitalabri. Les Vitalabri sont chez eux partout et nulle part, surtout nulle part. Pourquoi surtout nulle part ? Parce que ceux qui sont nés quelque part, et qui ne sont chez eux que là où ils sont nés et nulle par ailleurs, n'aiment pas les Vitalabri, même ceux qui sont nés près de chez eux. Pourquoi ? certains disent-surtout ceux qui ont le nez…

La valise

Image
Ça débute par une colère...Une grande colère d'un petit bout qui n'en peut plus. Alors, il part mais pas sans rien. Il prend sa valise et commence à la remplir du contenu de son armoire, de la cuisine et du frigo, de la salle de bains...Et puis, aussi ses parents et toute la maison, tant qu'à faire, et tant qu'à être en colère, autant se rassurer !
De bons albums sur la colère pour les tout-petits, il n'y en a pas tant que ça et celui-ci, je le trouve vraiment chouette.  Il décrit très bien l'impulsivité de la colère où on fait les choses sans réfléchir, puis en les faisant, on s'apaise peu à peu, et on finit par s'apercevoir que finalement, ce n'est pas si grave tout ça. Cette valise si remplie, qu'on ne peut plus la porter, symbolise à elle seule nos encombrements qu'on se crée tout seul. Et peut-on seulement enfermer une colère ?
Le graphisme de cet album est très moderne : un très fort contraste entre la valise noire, mystérieuse et un peu …

Le garçon au chien parlant/La fille qui parle à la mer

Image
Vraiment, cette collection Boomerang vaut qu'on s'y attarde.

Dans ce titre, n'allez pas croire qu'on oppose une fille à un garçon ou le contraire.


C'est d'une belle rencontre qu'il s'agit malgré ce qu'il y a de pesant en arrière-plan. De mon point de vue, c'est là toute la réussite de ce texte : se focaliser sur cette belle rencontre entre une petite fille et un jeune garçon.
Oyana n'a jamais vu la mer. Elle lui parle, apprend à nager seule et s'y sent chez elle. Comme avec les chevaux. Oyana s'apprête à partir sur un bateau avec des immigrants. La traversée sera rude. Mais la mer est son alliée. Elle le sait. Elle sera la seule survivante. 
C'est ce jeune garçon qui la trouve avec son chien sur la plage. Ils vont la ramener chez eux. S'apprivoiser au fil des jours. Regarder vers l'avant et pas le passé. Oyana le sait, le sent. Ça vaut mieux comme ça. 
C'est une histoire pleine de tact que nous livre là Claudine Galéa. Sur…

Les voyages du goût

Image
Le mois d'octobre met à l'honneur, depuis quelques années, la semaine du goût.
Ce magnifique documentaire présente l'histoire des fruits et des épices venus d'ailleurs et quel voyage !
11 fruits et épices, de différents continents, dont on nous conte l'histoire de 1492 à 1870 : le poivre, le piment, l'ananas, le cacao, la vanille, la pomme de terre, la muscade, le café, l'arbre à pain, le thé et la banane. Ils sont aujourd'hui pour la plupart courants sur nos tables, dans nos verres et nos assiettes mais connaissons-nous vraiment leurs origines ?
Des aventures humaines aussi en filigrane qui ont réunies explorateurs, botanistes, marins, marchands, qui ont risqué leurs vies pour ces découvertes gustatives.
Pour chaque fruit ou épice, son histoire donc mais aussi la planche botanique, avec des anecdotes. A la fin, des endroits à visiter pour élargir ses connaissances dans le domaine et expérimenter le goût, un glossaire sur le vocabulaire du goût très instruc…

Les sandales de Rama

Image
Upendra vit à Katmandou au Népal. Il rêve de devenir guide de haute montagne comme son père. Pour l'instant, il vend des barbes à papa avec son ami Ajun au temple. Au détour du marché, il rencontre furtivement Satiya, ancienne Kumari, ces déesses vivantes de leur naissance à leur puberté. Apprenant son mariage forcé, il se met en tête de la sortir de là sans se douter que sa vie en sera totalement bouleversée.
Voici un roman assez exotique de Tristan Koegel dont j'avais beaucoup apprécié le précédant roman.

Cette fois, on change d'univers. Les paysages sont très bien décrits, les personnages attachants mais arriver à la page 100 sur 214 pages sans que l'intrigue soit réellement commencée, et bien ,j'ai arrêté ma lecture. Trop de lenteur, trop de longueurs avant que la véritable aventure ne débute. Pourtant, c'est très, très bien écrit et agréable à lire de ce point de vue-là. Peut-être me suis-je arrêtée trop tôt mais je n'ai pas envie de poursuivre cette his…

L'été où papa est devenu gay

Image
Arvid, douze ans, passe les vacances avec son père dans un camping pourvu, s'il-vous-plait, des toilettes les plus IN du monde. Récemment divorcé, son père a du mal à retrouver des repères. Juste à côté vivent Roger et sa fille Indiane, du même âge que l'ado. Les deux pères vont lier connaissance. Les deux jeunes aussi. Finalement, ces vacances pourraient être pas si mal que ça...Sauf que Roger est homosexuel et Arvid ne voit pas d'un très bon œil ce qui semblerait naître entre les deux hommes. En plus, Indiane ne le lâche pas d'une basket et se déclare amoureuse de lui. Et quand son copain Frank les rejoint, rien ne va plus. Sa mère semble en plus s'éclater avec un autre homme. Alors, Arvid pète un câble. Son journal, qui n'est autre que le livre d'or des fameuses toilettes qu'on vient admirer de tout le pays, va se faire le confident de ses doutes, de ses préjugés, de ses interrogations sur la sexualité et les transformations du corps à la puberté. Une…

Histoire imaginaire sans queue ni tête

Image
Voici un album beau et surprenant. Et franchement, il fallait y penser !

Imaginez que nous, humains, soyons dotés d'une queue comme celle des animaux ? Et de défiler un monde complètement imaginaire et loufoque où nous sommes tous propriétaires d'une queue aux formes variés, souvent en rapport avec notre activité. Et elles s'avèrent très, très utiles au quotidien : exprimer ses émotions, flirter, faire de l'exercice, ...Et de se demander comment diable on pourrait bien faire sans...
Le plus difficile quand même étant d'apprendre à ne pas se marcher sur la queue !
De très belles trouvailles pour mettre toutes ces queues en scène, un humour décapant aussi...
Une vision originale et insolite ! On ne boude pas son plaisir pour découvrir les situations queuesques les plus cocasses et improbables qui soient. Une très belle mise en page, un très beau papier qui lui donne aussi un charme désuet certain.
Et on se dit que si cet album n'existait pas, il nous manquerait !
De qu…

Une bible

Image
Elle sort le 22 octobre prochain.
Je l'attends avec impatience. Son approche, telle qu'elle est présentée, me séduit, m'intrigue, m'interpelle, trouve une résonance en moi. Et je trouve formidable que la littérature de jeunesse se donne cette liberté-là.
La bible est en effet un texte fondateur de notre culture, qu'on soit croyant ou non.
Une bible la revisite en la présentant comme un roman. Le titre choisi n'est d'ailleurs pas anodin. Il ne s'agit pas de présenter ce texte fondamental sous un autre jour, mais de le raconter comme un conte universel qui peut parler à chaque être humain. Et puis, il y a les illustrations de Rébecca Dautremer qui le sublime (pas moins de 120 planches). Un projet éditorial ambitieux et remarquable, dont il sort aussi une édition de luxe tirée à 500 exemplaires numérotés agrémentée d'un cahier inédit sur les coulisses de cette création exceptionnelle.
Une vidéo qui en parle bien mieux que moi...

Le Salon de la presse et de l…

Lo Hadi Comptines et berceuses basques

Image
Les Editions Didier jeunesse poursuivent leur exploration des comptines du monde, notamment des langues régionales.
Et ces comptines-là nous viennent de pas très loin, du Pays Basque, riche de son patrimoine musical chanté. Qui n'a jamais été sensible aux magnifiques voix des choeurs d'hommes basques ?
Pas moins de 24 comptines sont à découvrir ou à re-décoouvrir car leurs correspondances pour certaines ne sont pas loin de celles que nous chantons aux petits en français.
C'est un régal pour les oreilles d'écouter ces belles sonorités, on se prend l'envie de les fredonner, de taper des mains et de danser : certaines très tristes (un pays de marins) et d'autres très enjouées (un pays de danseurs).
Ces comptines sont interprétées par de très grands artistes basques : Maddi Oihenart, Juan Mari Beltran, Mixel Etxekopar, Pantxika Solorzano…ainsi que que par de très belles voix d'enfants, ce qui donne à l'ensemble un caractère affirmé et enfantin à la fois.
Vous ser…

Les anges pleurent en silence

Image
Le titre m'a interpellée...Arthur Ténor aborde dans ce roman grave le sujet de la maltraitance au sein du domicile familial. Ce n'est pas ce que l'on croit. Ce n'est pas l'apanage des familles modestes ou dites "à problème". Les milieux sociaux favorisés sont également très concernés.
Rémi vit chez sa grand-mère depuis deux ans. Ses parents travaillent en Italie et pour son bien, ils ont préféré le confier à la mère de son père. Depuis deux ans, il vit un enfer : pas de la maltraitance physique à proprement parler, mais des brimades, des paroles méchantes, qui à la longue l'endurcissent certes mais malmènent profondément son estime de lui.
Marie vit un autre enfer chez elle : son père rêve d'en faire une virtuose du violon. Non pour son épanouissement mais pour sa propre réussite à lui. Un quotidien fait de manipulations, de punitions, de tortures physiques (des heures à répéter, répéter, répéter,...), de privations de nourriture, de chantage affect…

Louis Ier Roi des moutons

Image
En haut de la colline, à la faveur du vent violent, une couronne se pose sur la tête d'un mouton en train de paître avec ses congénères. Il se dresse alors sur ses pattes, arbore une mine hautaine, se dote d'un sceptre et de tous les atours du pouvoir. Puis viennent ses premières mesures de despote : une armée pour marcher au pas, mettre de côté les moutons noirs, se faire admirer, obtenir des privilèges personnels,...Bref, c'est fou comme un objet chargé de symboles nous change notre mammifère. Puis, un autre jour de grand vent, la couronne s'envole et attérrit sur la tête du loup...et ça recommence ?
Olivier Tallec signe là un magnifique album sur le pouvoir et ses dérives, d'accès facile pour les jeunes enfants. Le texte sobre est sublimé par des illustrations pleine page superbes. 
Un album qui dit combien le pouvoir peut se décréter facilement et changer de main tout aussi facilement...Certaines attitudes du mouton sont reconnaissables chez les humains et pas de…

Les Autodafeurs tome 2 : Ma sœur est une artiste de guerre

Image
Les Autodafeurs sont de retour ! Attention, ils sont partout et leur imagination est sans borne pour prendre le pouvoir sur le savoir et sur le monde par le biais des livres.
Quel plaisir de retrouver Gus et Césarine dans la suite de leur lutte contre le mal !
Cette fois, Gus en apprend davantage sur sa famille et les liens tissés au cours des siècles avec la Confrérie, en lutte contre les Autodafeurs. Il prend enfin la mesure de son rôle. Une lettre de son père va lui faire comprendre combien pour lui aussi, ce choix imposé dans sa vie d'adolescent fut douloureux et difficile à endosser. Du coup, peu à peu, Gus va prendre les rennes de la situation et quelle action !
Quant à Césarine, elle donne toute la mesure de son implacable logique dans ce tome, de sa capacité d'observation et de déduction réglées au millimètre. Elle se découvre aussi une autre facette d'elle-même, l'accès mystérieux aux sens. Quel panache ! J'apprécie aussi que l'autisme soit montré sous un …

Voilà voilà

Image
En voilà un bien joli cartonné pour les tout-petits, signé Ilya Green, vous aurez reconnu sa patte !
Ce livre a été offert par le Conseil Général de l'Hérault à tous les bébés nés en 2013/2014 dans le département. Et ils en ont bien de la chance les parents ! Une initiative bienvenue en tous cas !
Et "Voilà, voilà" dans tout ça ?  Un inventaire joli tout plein de petits prénoms égrénés et une présentation de chacun des petits personnages avec son animal dont le nom rime avec  son prénom... "Monsieur Edgar et son canard, Maria Louette et sa grande chouette, Victor Bator et son alligator,..." et toi, petit lecteur , "On n'attend plus que toi !" alors bienvenue dans notre monde !

Des couleurs très vives qui en mettent plein les mirettes, de douces sonorités, ce que c'est chouette cette approche...comme si on assistait au spectacle de la vie.
Un très beau cadeau de naissance à suggérer...
Voilà Voilà Ilya Green Didier jeunesse


              Il compte (57/60…

BonZigue & Clotaire

Image
Clotaire est, semble-t-il, un garçon fils unique assez fragile. Du moins c'est ce que pense ses parents. Très seul, il s'est peu à peu construit un ami imaginaire, qui n'est autre qu'un chien. Prenant de plus en plus de place dans sa vie, ses parents le mène chez une psychologue, qui finit par conseiller aux parents d'aller à la SPA choisir un vrai chien... 
Il va donc faire la connaissance de BonZigue, un chien parlant. Un langage argotique source de bien de quiproquos plutôt rigolos. Ce chien va quelque peu bouleverser le quotidien du jeune garçon et le mener dans une aventure qui va les dépasser totalement, à la recherche de son vieux maître, malheureux dans une maison de retraite.
Heureusement reste l'amitié entre le garçon et ce chien hors-norme...
Voilà un roman bien plaisant à lire !

Une relation enfant/animal très drôle et pleine de suspense...avec des expressions savoureuses qui régalent les oreilles et tant pis si y en a qui pense que c'est pas pour l…

Caresse le chat

Image
Voici un petit cartonné plein de tendresse, nouvelle collection "Bébé Balthazar" chez Hatier jeunesse.
Issu de la pédagogie Montessori, c'est une invitation à lire une histoire au tout-petit en le berçant du son de votre voix, en lui faisant toucher tout doucement les éléments tactiles (le chat tout doux et le hérisson tout piquant).
Un premier éveil au livre qu'on peut initier même bébé pour un voyage au pays des sens...
Pour un moment doux de complicité.
Pour partager la douceur.
Pour finir par un câlin.
.........
Et recommencer...jusqu'à ce que ce soit votre petit lui-même qui vous fasse comprendre de vous le lire à nouveau...car même plus "grand", il y trouvera ce dont il a besoin pour grandir.


Dans la même collection est sorti "Ecoute le silence" (avec du carton ondulé, pour s'amuser avec la matière et éprouver son son).




Des petits cartonnés solides, au bon format pour les petites mains, aux couleurs pastels, un texte simple qui laisse toute p…

La boîte à images

Image
Emmanuelle Houdart+un titre pareil qui donne le sentiment qu'on va pouvoir se passer un film (boîte-à- images) =curiosité attisée. Si, en plus, cette boîte s'adresse aux tout-petits, alors là, je n'y tiens plus, il me la faut !
Une petit boîte donc, jolie tout plein, aux couleurs acidulées, avec des petits cœurs, contenant quatre petits livres, annonçant en titre quatre onomatopées : Grrr ! Argh ! Areuh ! Miam ! 
Et des petits macarons avec une illustration à moitié dévoilée...hum ! hum ! Voilà qui est fort intéressant...
Et puis vient le temps de la découverte de ces petits livres...et là, l'univers singulier et fantastique de l'auteure et illustratrice étonne, interpelle, secoue, émerveille, interroge, intrigue, suscite l'adhésion...(ou pas...)

Quatre thématiques propres à la petite enfance, quatre thématiques classiques on pourrait dire : les peurs, les animaux, la vie quotidienne et l'alimentation.  Sous forme d'onomatopées. Ce que les petits chérissent b…

La gueule du loup

Image
Lou et Mathilde : deux amies depuis depuis le collège. Tout juste bachelières. Elles s'interrogent sur leur avenir. Que faire après le bac ? La fac ? En attendant, elles partent à Madagascar, se frotter à une nouvelle liberté, s'émanciper des parents, de la pression sociale. Vivre, en profiter quoi, avant le grand saut qui les effraie. Passer à l'âge adulte ? Oui, mais ça veut dire quoi ?
Deux caractères différents aussi qui s'affirment là dans ce pays étranger où les Blancs sont parmi les Noirs, bien visibles et bien étiquetés. Ce voyage, c'est ça aussi : se confronter à la réalité d'une île avec sa culture, ses mœurs, la place de la femme bien loin de la vision occidentale, le contraste très fort entre le dénuement de la campagne et ses traditions et la puanteur de la ville avec ses quartiers mal-famés, la richesse ostensible de certains hommes que rien n'arrête. Le CHOC. Qui met l'une très mal à l'aise et l'autre avide de tout connaitre.
Car ce…

Broken soup

Image
C'est un roman plein de désespérance comme Jenny Valentine en a le secret. J'ai failli le laisser tomber en route, trop lent, trop triste, trop pas ce que j'ai envie de lire en cet été indien si lumineux.  Et puis, non, je connais trop bien l'auteure, pour avoir apprécié ses précédents romans, pour aller au bout de cette histoire de famille. Une chose m'a retenue aussi : cette si belle relation naissante entre les deux adolescents que j'ai voulu voir s'éclore jusqu'au bout. Et j'ai bien fait. Vraiment bien fait. Ça ne pouvait pas finir autrement.
On y fait la connaissance de la famille de Rowan, 14 ans, qui doit s'occuper seule de sa petite sœur Stroma, depuis la mort accidentelle du grand frère Jack. Un garçon indispensable à l'équilibre de cette famille, que la disparition entraîne dans un gouffre. Dépression de la mère. Séparation des parents. Immense solitude des enfants qui restent et qui essaient de maintenir un semblant de vie. Et puis, …