L'arbre à l'envers

Paulo, jeune garçon de onze ans, grandit. Pas seulement physiquement mais surtout dans sa tête. Des évènements familiaux d'importance vont lui entrouvrir les portes des mystères de la vie.
Il vit au Brésil dans une famille aimante. Sa maman attend un petit frère ou une petite sœur. Sa naissance pourrait bien coïncider avec l'enterrement de son grand-père, Arthur.
Ses parents partis à la maternité, Paulo se retrouve chez sa grand-mère Elisa en compagnie de cousins cousines, dont la petite Jade, cinq ans, qui elle a déjà fait l'expérience de la venue d'un bébé puisqu'elle a une petite sœur de quelques mois. L'absence de la figure grand-paternelle se fait beaucoup sentir dans la maison. Mais les enfants retrouvent leurs jeux d'enfants, notamment une partie de cache-cache qui va mener Paulo dans le bureau de son grand-père, zone défendue, et là, il va vivre une expérience extraordinaire : du parchemin, un arbre va prendre vie sous ses mains, un "arbre à l'envers" qui pourrait bien le marquer pour toujours.

Un fort joli roman que voilà : sensible et mystérieux. L'auteure a le don de se glisser avec naturel dans les émotions et les questionnements des enfants quand ils se trouvent confrontés à des évènements qui les dépassent et auxquels ils ont besoin de réponse. Paulo et Jade vont faire l'expérience, de manière différente, de l'appartenance par devers-eux à des liens filiaux très forts. Savoir d'où l'on vient pour savoir qui nous sommes. Que tout est continuité. Malgré nos croyances, c'est ce lien indéfectible et invisible qui relient les membres d'une même famille. En quelque sorte, le deuil et la naissance sont des moments-clés pour comprendre que chacun a sa place et que cultiver la mémoire de chacun dans une famille est une forme de respect. Arthur l'apprend à Paulo et Elisa à Jade dans un souci de transmission familiale.

Un roman-métaphore sur la vie tout simplement, très plaisant à lire car on s'y sent à sa place.

J'ai par contre moins accroché aux illustrations en noir et blanc à l'intérieur du livre. La couverture est par contre très réussie. 

L'arbre à l'envers
Pauline Alphen
Illustrations de Princesse camCam
Hachette jeunesse
Collection Junior

Commentaires

  1. Je l'ai lu aussi, et honnêtement j'ai eu du mal à vraiment entrer dans l'histoire. Certains passages, sensibles et justes, m'ont beaucoup plu, mais globalement je n'ai pas vraiment accroché...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Votre p'tit avis, c'est ici...merci !

Ce que vous avez aimé sur le blog...

16 nuances de première fois

Le jour de l'âge de raison

Jusqu'ici, tout va bien

Les optimistes meurent en premier

Coup de cœur numérique #34 : Tip Tap mon imagier interactif