Questionnement existentiel

Deux romans, pour des âges différents, qui illustrent parfaitement la soif de comprendre des enfants face à des situations parfois difficiles qu'ils vivent, où leur sens de l'observation et leur bon sens constituent bien souvent une école de la vie.

Véra veut la vérité et Dora demande des détails : deux voix dans ce roman écrit à quatre mains par Léa et Nancy Huston.
Véra. Elle se questionne face à la mort. Une feuille morte, les fleurs qui se fanent, puis la mort de sa grand-mère la pousse à interroger les adultes et elle teste leurs réponses avec ce sens de l'acuité si vif chez les enfants quand il s'agit de sujets graves. Un texte très fort, sans faux-semblant, simple comme la vie devrait l'être. 
Dora. Elle se sent différente des autres filles de sa classe. Elle ne saurait l'expliquer. Les autres semblent tellement plus sûres d'elles ! Alors qu'elle, elle se pose tant de questions que les adultes éludent... Jusqu'au jour où la différence va lui apparaitre sous les traits de Bigarrée, une bohémienne rejetée par tous. Une expérience de vie fondatrice pour Dora.

Un roman sur les questions existentielles de la vie que tout enfant se pose à un moment donné, ce qui embarrasse, dérange, interpelle bien souvent les adultes. L'apprentissage de la vie se fait donc à tout âge...

Retrouvez l'avis de Céline-Qu'importe le flacon pourvu qu'on ait LIVREsse

Pauline ou la vraie vie de Guus Kuijer (Prix Astrid Lindgren en 2012 pour l'ensemble de son œuvre) : Pauline est une jeune fille hollandaise. Elle vit avec sa mère. Ses parents sont séparés. Il y a aussi son instituteur, sa copine Caro et ses grands-parents. Il y a aussi Mimoun, son amoureux.
Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle se pose perpétuellement des questions : des sérieuses, des futiles, des graves, sur l'amour, la mort, l'amitié, la famille,...
La poésie est importante aussi pour elle : ses réflexions sont émaillées de petites phrases poétiques toutes simples qui donnent une réelle fraicheur à l'ensemble. Chaque tête de chapitre, annoncé par une longue phrase, donne largement la teneur de ce que le lecteur va lire. Ce roman, qui contient quatre volumes et un inédit (Unis pour la vie,  La vie, ça vaut le coup, Le bonheur surgit sans prévenir, Porté par le vent et l'océan et un inédit, Je suis Pauline !.) s'apparente presque à un journal intime. Beaucoup de spontanéité chez cette jeune fille que l'on quitte à l'aube de ses treize ans. Ce qui est sûr, c'est que, là encore, l'apprentissage de la vie peut être douloureux mais que la vie vaut largement la peine d'être vécue : "On rit, on pleure et c'est ainsi."
Véra veut la vérité et Dora demande des détails
Léa et Nancy Huston
Illustré par  Junko Nakamura
Ecole des loisirs
Collection Mouche

Pauline ou la vraie vie
Guus Kuijer
Illustré par Adrien Albert
Ecole des loisirs
Collection Médium

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

La petite fille qui inventait des histoires

Arbre

Ribambelle

La princesse de l'aube

Ma grand-mère est une terreur