Apprendre à ronronner

Albin est triste. Il vient de déménager. Il se sent seul dans sa nouvelle école. Il se sent différent. Ses parents lui offrent pour son anniversaire une petite boule de poils : un chaton ! Et là, ça change tout : Son chat ronronne, il ne fait que ça. Albin remarque que cela lui fait du bien, que cela l'apaise. Qu'à cela ne tienne : il se met au défi d'apprendre à ronronner lui aussi ! Il commence par vivre comme un chat : à dormir en boule, à laper du lait, faire sa toilette avec la langue, manger des croquettes et tout le reste. Se comporter comme un chat, comme le disent les spécialistes dans les livres, ce n'est pas si facile et ronronner encore moins. Miauler à l'école lui a au moins permis de se faire des amis. Mais apprendre à ronronner est un échec pour Albin. Dur à avaler. Léane s'en aperçoit. Elle est dans sa classe : ils se sont déjà parlés tous les deux mais l'histoire de son amie, très triste, encore plus que la sienne, paralyse Albin. Il ne sait pas comment l'atteindre. Et puis, finalement, il comprend. Parfois, les mots sont dérisoires. Ils ne servent à rien. Seuls les actes comptent. Et il se jette à l'eau. Et il se sent mieux. Son chat et son ronronnement lui ont appris ça. Chacun  sa façon de communiquer, l'essentiel est de se comprendre et de se faire du bien mutuellement.

Quel petit roman splendide et positif ! Ce que l'on prend pour une boutade, voire une lubie d'un enfant devient très vite un sujet très sérieux, que les adultes aussi ne prennent pas à la légère et respectent. Ce jeune garçon, avec sa réflexion à hauteur d'enfant, force l'admiration et est touchant de sincérité. Le lecteur se prend au jeu de cette histoire où l'auteure arrive à mettre scène ce que peut représenter l'altruisme pour un enfant. Et combien il se décarcasse pour aller au bout de son désir plus urgent que n'importe quel autre, là, maintenant, dans sa vie. 
"J'apprendrai à la réconforter à ma façon maladroite, j'apprendrai à faire ronronner mes mots".

C'est un fort joli roman que voilà, à l'écriture simple mais envoûtante, et qui procure un réel sentiment de sérénité, comme un chat qui ronronne...

J'attends les suivants...avec impatience !

Le blog de Coline Pierré

Et la ronronthérapie, ça existe vraiment : un café des chats vient d'ouvrir à Paris...

Apprendre à ronronner
Coline Pierré
Illustré par José Parrondo
Ecole des loisirs
Mouche

Commentaires

  1. Je n'ai pas envie de ronronner mais ce roman m'a l'air très bien. Je retiens le titre.
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
  2. Petiteviking10/02/2014 12:43

    Voici notre lecture du soir de la semaine ... Nous en sommes qu'au début mais déjà nous adorons !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Votre p'tit avis, c'est ici...merci !

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Coup de cœur numérique #32 : Application Les incos

Lectures de vacances #1 : London Panic !

La danse du swap d'été !

Lectures de vacances #2 : Baleine rouge

Mon top 5 du moment en littérature jeunesse