3000 façons de dire Je t'aime

"Tu ne dois pas chercher en toi le texte, mais uniquement le sentiment qui te pousse à le dire. Que les mots te montent aux lèvres parce que tu ne peux plus les retenir". (p.209).

Des extraits de ce roman, on pourrait en retenir beaucoup. Mais j'ai retenu cette phrase du professeur à l'élève. Quand le premier guide le second juste ce qu'il faut parce qu'il sait que déjà, il le dépasse.

Ce roman est un pur concentré d'émotions : il aborde le théâtre à travers trois adolescents montés sur les planches par le hasard de la vie. Elèves de la même classe en primaire, le collège puis le lycée les a peu à peu éloignés. Chloé, Bastien et Neville. Trois personnalités différentes, aux origines sociales tout aussi différentes, qui vont se retrouver à préparer l'entrée au Conservatoire de Paris sous la houlette de M. Jeanson, un professeur de théâtre un peu mystérieux. Mais sous ses airs bourrus, un homme de cœur. Et qui veut aller au bout de son rêve.

On les suit donc tous les trois au cours de leurs débuts théâtraux : les répétions, les textes, les doutes, les émois, leurs relations familiales, leurs premiers choix de vie. Et ils apprennent beaucoup des uns et des autres. Et ils s'entraident beaucoup entre eux.

Avant le théâtre-car cela aurait pu tout aussi être la musique, le sport ou une toute autre passion-et même si on sent un véritable amour de Marie-Aude Murail pour ces textes classiques et contemporains, c'est avant tout un roman sur l'accomplissement de soi que cette merveilleuse auteure, qui n'a pas son pareil pour entrer dans la tête des jeunes adultes, nous donne là.

Le lecteur se laisse vite happer dès les premières pages : c'est comme le tourbillon de la vie dans lequel on se laisse entrainer. Le milieu du roman s'essouffle un peu, un peu à l'image du découragement des protagonistes, pour rebondir vers une fin lumineuse où les trois amis se dévoilent grandis et mûris à l'aube de leur vie. Chloé, la bûcheuse de prépa, se lâche, Bastien comprend que travailler peut lui apporter le petit plus qui lui faisait défaut jusque-là et Neville Fersen accomplit son destin, cet amoureux des mots à s'en faire mal.

Un superbe roman une fois encore qui nous dit aussi qu'il faut parfois faire les bonnes rencontres et faire confiance à la vie, se faire confiance surtout...qui sort aujourd'hui en librairie.

Merci Mme Murail !

3000 façons de dire je t'aime
Marie-Aude Murail
Ecole des loisirs
Collection Médium


Ce roman compte (2/6) pour le Challenge 1% rentrée littéraire  du blog Délivrer des livres


Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

16 nuances de première fois

Le jour de l'âge de raison

Jusqu'ici, tout va bien

Les optimistes meurent en premier

Les petits amis de la nuit