Articles

Affichage des articles du août, 2013

Mon père n'est pas un héros

Image
Fukushima, on en entend toujours parler. Mais juste parler. Au même niveau que n'importe quelle autre information dont les médias nous abreuvent.
Ce court roman est une lettre : sobre mais poignante. Pas un cri de colère, pas de révolte, mais un besoin mûri de mise au point.
Noriaki est un adolescent de 14 ans et il décide, un an après le drame, d'écrire au Président de la TEPCO, la société qui gérait la centrale nucléaire au moment des faits.
Il y relate sans concessions et avec dignité tout ce que lui et sa famille ont vécu après : son père, ingénieur, a décidé de se porter volontaire, avec des centaines d'autres, pour refroidir les réacteurs explosant les uns après les autres au péril de leur santé et de leur vie. 
Il y a d'abord la nouvelle du tremblement de terre, puis du tsunami. Et l'attente. Le coup de fil qui arrive enfin avec sa voix au téléphone. Puis la fureur contenue à l'annonce de sa décision de rester. Une soumission toute japonaise. Puis à nouveau …

Cupidon Power

Image
Attention ! Lecture absolument jubilatoire ! Coup de cœur !
Ah ! les affres de l'amour !...
Le héros collégien de ce roman hilarant hérite d'un super pouvoir bien encombrant :  en transmettant le message d'amour d'un garçon à une fille et vice et versa, hop, ils tombent instantanément amoureux. Et parfois, le couple ainsi formé est bien improbable. Sauf que ça ne marche pas pour lui : "Mon pouvoir, je n'ai pas le droit d'en profiter moi-même pour que Célia Walkington, la plus belle fille du monde, me dise oui plutôt que non. C'est injuste, et c'est dur à supporter".
Notre apprenti Cupidon est heureusement bien entouré : son chien Tilby, son petit frère Milo, sa meilleure amie Dorothée qui le comprend mieux que personne, mais surtout Mme Yvonne, la voisine du quartier, toujours à sa fenêtre, un monument d'anthologie. A la faveur d'une mauvaise plaisanterie de voyous, elle va donner à notre Dieu de l'amour de nouvelles idées pour utilis…

Mini Syros Soon

Image
Deux nouveautés dans cette collection "Des histoires de futurs-Mini Syros Soon" dont je m'aperçois que je n'en ai jamais parlé et c'est un tort !
Il est vrai que la science-fiction n'est pas vraiment ma tasse de thé, mais cette collection publiée chez Syros ne m'a jamais déçue. Elle permet largement à de jeunes lecteurs de se familiariser avec ce genre, est d'une bonne qualité littéraire en plus de poser de vrais sujets de discussion.
Et les deux titres suivants ne font pas exception :

"Roby ne pleure jamais" d'Eric Simard : Roby est un robot conçu pour rendre service. Mais il a la particularité d'avoir été programmé par les ingénieurs pour "ressentir" : le chaud, le froid, ...Il est loué à une famille d'humains et plus exactement, il suit le quotidien de Cyrielle, une jeune fille solitaire et dont les parents, chercheurs sur Mars, lui manquent plus qu'elle ne saurait se l'avouer. Elle va vite s'apercevoir que …

A la petite semaine

Image
La rentrée scolaire approche !
Une toute nouvelle collection qui vient de sortir aux éditions Le Rouergue avec deux titres : Maths et Philo. Un livret de 24 pages pour chacun sous forme de cahier d'écolier.
On y fait la connaissance de Léna, élève de primaire, pas bien à l'aise à l'école et qui se pose une multitude de questions ! Elle prend en effet un malin plaisir à décortiquer avec bon sens et humour ce qu'on lui enseigne. Les jours s'égrènent sur ses interrogations, ses remarques fort pertinentes sur l'utilité des mathématiques alors que le caïd de la classe en la matière, Yvon, essaie tant bien que mal de lui prouver le contraire avec beaucoup de poésie et un soupçon d'amour. 
Ou bien, Léna s'étonne à sa façon des cours de Philosophie de sa grande sœur Charlotte, qu'elle met à sa sauce, ne pouvant s'empêcher de confronter à son quotidien ces notions bien abstraites.
Je trouve le concept fort intéressant : aux textes de Rachel Corenblit se mêl…

La vie est belle

Image
"La vie est belle" : pourtant, on ne se dit pas cela d'emblée en lisant le parcours de Lewis Delacroix et de sa famille. Jugez plutôt : son père vient de se donner la mort. Cadre chez Violet Télécom, son statut s'est peu à peu dégradé, mis au placard, harcelé, forcé à la démission et il n'a pas supporté. Lewis non plus. Fils unique, il regrette sa vie d'avant, où tout allait mieux, même s'il ne voyait pas souvent son père. Au moins, durant les vacances, la famille passait de bons moments de complicité et son père lui avait promis d'être plus présent. Et puis, c'est arrivé. Des signes avant-coureurs les ont pourtant alerté, lui et sa maman. Mais trop tard. Alors, sa souffrance trop lourde à porter, sa maman qui tente de refaire sa vie, ce qu'il ressent comme une trahison, Lewis va se mettre en tête de venger son père. Le coupable, il sait qui c'est : le patron de l'agence. Et pour ça, il a un plan diabolique : s'approcher de sa fill…

3000 façons de dire Je t'aime

Image
"Tu ne dois pas chercher en toi le texte, mais uniquement le sentiment qui te pousse à le dire. Que les mots te montent aux lèvres parce que tu ne peux plus les retenir". (p.209).
Des extraits de ce roman, on pourrait en retenir beaucoup. Mais j'ai retenu cette phrase du professeur à l'élève. Quand le premier guide le second juste ce qu'il faut parce qu'il sait que déjà, il le dépasse.
Ce roman est un pur concentré d'émotions : il aborde le théâtre à travers trois adolescents montés sur les planches par le hasard de la vie. Elèves de la même classe en primaire, le collège puis le lycée les a peu à peu éloignés. Chloé, Bastien et Neville. Trois personnalités différentes, aux origines sociales tout aussi différentes, qui vont se retrouver à préparer l'entrée au Conservatoire de Paris sous la houlette de M. Jeanson, un professeur de théâtre un peu mystérieux. Mais sous ses airs bourrus, un homme de cœur. Et qui veut aller au bout de son rêve.
On les suit do…

Le journal malgré lui de Henry K. Larssen

Image
Le titre est très exact : Henry écrit bien un journal malgré lui. C'est son psy qui le lui a mis dans les mains et Henry, après son refus affiché, s'y prête finalement sans trop savoir pourquoi. Mais il écrit. En cachette. Ce que sa famille et lui ont récemment vécu l'obsède, le paralyse, le révolte, l'anéantit et le culpabilise. Un drame familial comme il en existe et dont on se dit que ce n'est pas possible que des choses pareilles puissent arriver. Henry, son père et sa mère ont dû partir de chez eux. Mais la maman n'a pas suivi. Très fragilisée par ce drame, elle se fait soigner. Henry change donc de province (ça se passe au Canada) et donc de collège et se retrouve seul avec son père, du moins ce qu'il en reste. Un père lui aussi très affaibli. Perte de repères totale. 
Mais Henry ne plie pas : il se renferme pourtant, prend du poids, a des crises terribles où il s'exprime comme un robot, une façon pour lui de prendre de la distance. Heureusement, i…

Les Lisières

Image
C'est un livre pour adultes de la rentrée littéraire de l'année dernière. Un livre que je voulais lire depuis longtemps. Un livre qui est finalement arrivé "par hasard" entre mes mains il y a quelques jours, à la faveur d'une belle rencontre de voisinage. Un livre d'un auteur, Olivier Adam, dont j'ai déjà lu et beaucoup apprécié d'autres romans, et qui écrit aussi pour la jeunesse ().
On pourrait se dire que c'est un livre déprimant. Oui, mais pas que. Que celui qui ne s'est jamais trouvé à la lisière de sa vie lève la main ! Ce roman, c'est d'abord ça : le bilan d'une vie à mi-parcours, où quand les parents vieillissent et qu'on devient alors sans le voir venir vraiment, les parents de ses propres parents. Et que tout revient à la surface, le passé, ses choix et ses erreurs.
Paul Steiner est devenu un écrivain reconnu. Pourtant, rien ne prédestinait cet enfant solitaire et suicidaire, puis cet adolescent anorexique et plus que…

Images du jour...

Image
La fin des vacances approche en ce qui me concerne, mais la semaine prochaine la rentrée littéraire arrive !  Bon we prolongé à toutes et à tous !

Le tourneur de page

Image
Sous la Bulhavre, "Le Tourneur de page veille au bonheur de chacun".

La Terre a subi une grande extermination. Plus assez de ressources pour tous les humains. Il n'en reste que l'Outre-Monde, habité par des êtres répugnants et des monstres sanguinaires.  Et d'autres territoires inconnus. Du moins, c'est ce qui se dit sous la Bulhavre, une bulle de vie protégée, née de l'imagination et de la seule volonté du Tourneur de page, un vieil homme vénéré par ses habitants, afin de sauvegarder une once d'humanité et de permettre à l'extérieur de se régénérer. Tout y est réglé au millimètre : l'habitat, l'habillement, l'éducation, la nourriture, l'air qu'on y respire, la reproduction, la composition de la famille, les horaires, le quadrillage des quartiers en fonction de sa couleur de peau et aucun mélange entre elles n'est toléré.
Les Tourneurs, en fonction de leurs missions, y veillent selon les principes édictés par le grand manu…

Je vous envoie une carte postale...

Image
Sur le blog collectif d'A l'Ombre du Grand Arbre, dont je fais partie, on a concocté des cartes postales à votre intention. Des cartes postales ? ça existe encore à l'ère des nouvelles technologies ? eh oui ! Sur un blog qui plus est ! Et pas n'importe lesquelles puisqu'elles vous font rencontrer des auteurs, connaître des collections, apprendre l'existence de nouvelles maisons d'éditions. Avec en prime, de belles photos de vacances prises par nos soins.
Et aujourd'hui, c'est autour de la mienne qui arrive tout droit de Dordogne en compagnie de Christophe Léon, un auteur que je lis très régulièrement, que j'attends à chaque nouvelle parution. 
Si vous voulez en savoir plus, il a eu l'extrême gentillesse de répondre à ma curiosité.  L'interview, c'est LA.
J'ai eu la chance de pouvoir déjà lire ses deux prochains romans (Un grand merci aux éditeurs) : leurs chroniques sont en préparation. 


N'hésitez pas à remonter dans le blog…

Rentrée littéraire jeunesse

Image
Ils commencent à arriver, ils sont beaux, ils sont plein de promesses, ils ne sont pas encore parus... Certains, je les ai déjà lus, je peaufine mes chroniques pour la semaine prochaine. Et plein d'autres suivront...Ma BAL ressemble à la hotte du Père Noël. Un grand merci aux éditeurs pour ces belles découvertes !
Du coup, je me suis inscrite au Challenge 1 % rentrée littéraire du blog Délivrer des livres
6 livres minimum de la rentrée littéraire à lire, parus entre mi-août et mi-octobre ... Et on a le temps puisque les liens sont pris jusqu'au 31 juillet 2014. Faisable, non ?

Question d'identité

Image
Etant en vacances, je lis plus volontiers des romans :  plus de temps pour les savourer, pour laisser les mots arriver, pour les chroniquer. Sur mon bureau, pourtant deux albums mis de côté depuis quelque temps déjà...
Deux albums traitant de la question identitaire à l'approche intéressante :
Dans "Monsieur oiseau veut changer de peau" , tout est déjà dit dans le titre :  Monsieur Oiseau s'ennuie, la vie d'oiseau lui semble bien étriquée entre construire son nid, chanter à la grande chorale des oiseaux...Il rêve de devenir quelqu'un d'autre. Alors, il parcourt le monde, devient tour à tour coussin, hérisson, bonhomme de neige, carotte, renard et rien ne lui convient vraiment. Jusqu'à sa rencontre avec Mme Oiseau...Vous devinez la suite ? 
Rien de bien original dans l'histoire : nul besoin d'aller bien loin pour trouver son bonheur. Ce qui m'a particulièrement plu dans cet album, ce sont les illustrations et la façon dont elles sont mises en …

Est-ce la lune ?

Image
Un petit livre à la couverture en noir et blanc bien épaisse : déjà, il intrigue. Le titre, en forme interrogative, laisse présager quelques surprises. La lune, placée au milieu sur fond noir, entourée de quelques petites étoiles, a plus l'aspect d'une vieille chaussette ? Ou est-ce autre chose ?. On se dit : "Tiens ! Tiens !", pas anodin rien que dans la présentation...
Et effectivement : la question "Est-ce la lune ?" est posée à chaque nouvelle double page. A gauche la question et à droite, un indice de réponse. Le tout en blanc sur fond noir. Mais quand on tourne la page,  la réponse apparait sur la double page suivante, en couleurs cette fois, accompagnée d'un joli petit texte poétique explicatif. "Non, ce n'est pas la lune, c'est.....! Alternance nuit/jour et jeu entre l'imaginaire et la réalité. Pas vraiment d'histoire mais un renouvellement permanent, avec une chute qui donne envie de se prêter au jeu.
Mais une photo vaut sans…

Trilogie : Roulette russe

Image
Voici une trilogie policière bien sympathique que je voulais lire depuis longtemps et c'est chose faite ! Et puis, c'est bien d'avoir attendu, comme ça, j'ai pu les enfiler à la suite...Ceci dit, on peut très bien les lire indépendamment sans être perdu.

"Noël en juillet", "Rouge bitume" et "Fées d'hiver" sont des enquêtes d'un genre nouveau puisque écrites par trois auteurs : Anne-Gaëlle Balpe, Sandrine Beau et Séverine Vidal. Trois copines écrivains jeunesse qui ont eu ce pari un peu fou d'écrire cette trilogie à six mains et très franchement, l'unité est là (de temps, de lieu et d'action).
Je n'ai pas du tout eu envie de savoir qui de qui ou qui de quoi (sauf peut-être dans le dernier où la connaissance de Besançon et de ses environs ne peuvent venir que de Sandrine Beau :).
Une autre particularité : menée par trois adolescents bien dégourdis, les enquêtes se suivent et ne se ressemblent pas au 180 (cour d'immeu…