Le saule pleureur de bonne humeur

Pour commencer cette petite sélection dans la bonne humeur, une très belle histoire entre une petite fille et un saule pleureur pas tout à fait comme les autres.

Shai Lin a huit ans et son prénom très rare a un lien avec les arbres. Les arbres lui sont particulièrement chers. Mais son préféré, c'est le saule pleureur : "Elle trouve que c'est le plus romantique de tous. Il est triste, il est puissant, il est poétique.". Tout va bien dans sa vie : elle a des amies, un amoureux, une école où il fait bon vivre. Mais la crise passe par là et son papa perd son travail. Il va falloir aller habiter à la campagne. La petite fille accepte en y mettant une seule condition : "Je veux bien vivre à la campagne, mais je veux à tout prix un saule pleureur dans notre jardin". Après beaucoup de recherches, la rencontre va se produire. Seulement voilà : ce saule pleureur est toujours de bonne humeur ! Passée une petite déception, ces deux-là vont finir par se comprendre et s'aimer, tant et si bien que l'arbre sera sauvé par les enfants de l'abattage à cause du progrès.

"Alors, tous les deux, ils pouvaient se comprendre."

Un album poétique sur le lien unique qui peut se tisser entre un enfant et un arbre, comme s'il devenait sa colonne vertébrale en cas de coup dur, son confident, son protecteur, son jardin secret. Une belle histoire de solidarité aussi sur le respect de la nature. Une histoire qui nous dit aussi qu'il faut parfois du temps pour se connaitre et s'accepter dans ses différences.
La mise en page est de plus assez originale avec les illustrations très colorées de Soledad Bravi avec ce mélange de texte et de bulles qui rendent la lecture particulièrement dynamique.

Un très bel album.

Et je dédie cette chronique à Sophie de la littérature jeunesse de Judith et Sophie, elle saura pourquoi !


Le saule pleureur de bonne humeur
David Foenkinos
Soledad Bravi
Albin Michel jeunesse

Il compte (27/30) pour le Challenge "Je lis aussi des albums 2013" chez Hérisson

Commentaires

  1. Merci Pépita. Je l'ai réservé à la BDP (on ne l'a pas chez nous), j'espère l'avoir rapidement. En plus ce sera l'occasion de découvrir Soledad Bravi dans un autre genre d'album.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Votre p'tit avis, c'est ici...merci !

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Mon top 5 du moment en littérature jeunesse

Coup de cœur numérique #32 : Application Les incos

Lectures de vacances #1 : London Panic !

La danse du swap d'été !

Lectures de vacances #2 : Baleine rouge