Articles

Affichage des articles du mars, 2013

Le premier oeuf de Pâques

Image
On se demande toujours qui de l’œuf ou de la poule ...mais le premier œuf de Pâques? Il doit bien y en avoir eu un !


Et bien voilà ! Poulette vient de pondre son premier œuf et vite, vite, vite , elle doit se rendre à la fête des œufs ! Seulement, en chemin, elle et son œuf vont vivre un tas de désagréments : taché, souillé, mouillé, l’œuf va arriver dans un drôle d'état ! Et voilà le premier œuf de Pâques.... décoré. Et depuis, c'est devenu une tradition...
Un très joli conte sur l'origine des décorations des œufs de Pâques, réédité dans un album cartonné en forme d’œuf. 
Il est chouette avec ces illustrations un peu désuètes. C'est frais et printanier. 
Il est sorti sous différents formats : en forme d’œuf (ça allait de soi !) et album classique.
A vous de choisir !
Zemanel (José Mendès) est comédien et metteur en scène. Il présente de nombreux spectacles dans les écoles, mettant en scène ses propres histoires dont les «Classiques du Père Castor» Dans le ventre du moust…

L'invité surprise

Image
Un petit roman bien sympathique, qui se lit d'une traite, drôle et profond.
Louis, collégien, voudrait bien changer le train-train quotidien de sa famille. Il trouve que leur vie, a contrario de tous ses copains aux familles recomposées ou aux parents divorcés, est bien terne. En plus, ça râle souvent, surtout le matin, personne n'est jamais content. Faut dire qu'avec deux parents profs, pas facile tous les jours : tout est trop sérieux ! Pas de télé, des jeux vidéo au compte-gouttes, et, alors qu'il croyait que ce serait facile, il déteste l'espagnol (sa prof Mme Pépita !!! C'est pas moi ...). Il se dit qu'il va bousculer tout ça. Et l'occasion rêvée, c'est la fête d'anniversaire de sa mère pour ses 40 ans ! Sauf qu'il va être (un peu) dépassé par les évènements...
Un roman qui touche aux relations familiales, à la communication dans la famille mais surtout au regard des enfants sur la vie des adultes et à leur questionnement face au conformi…

Les disparitions d'Annaëlle Faier

Image
Annaëlle est persuadée de faire disparaitre les gens et les choses qu'elle aime...et aussi les sentiments. Faut dire qu'elle prend le même jour un sacré coup de bambou sur la tête : elle perd son premier amour et ses parents se séparent. Elle n'a rien vu venir. Et du coup, elle culpabilise. C'est de sa faute. Son super-pouvoir, c'est ça. Faire tout disparaitre. Elle est une "héroïne inversée". La vie n'a donc plus la même saveur pour elle. Elle n'ose plus rien. Petit à petit, elle va se laisser dévorer par "ce loup hurlant", le loup de sa dépression. Et une sévère ! Elle va pourtant trouver une échappatoire : l'écriture. Un long cheminement à travers les mots. Percutants. Cyniques. Réalistes. Matures. Drôles. Révolte et apaisement.
Ce journal, écrit au fil des mois, est touchant de vérité : Annaëlle, c'est l'adolescence à l'état brut qui découvre que dans la vie, tout n'est pas aussi lisse qu'il n'y parait, que …

Concerto pour deux marmottes et plein d'enfants...

Image
Encore une pépite !
Mais venant d'Edouard Manceau, pas étonnant ! Et le titre ne triche pas ...
Il s'agit réellement d'un concerto pour deux marmottes et plein d'enfants ! 

Un livre en deux parties : 



La première est une invitation à "chuchoter, chantonner ou fredonner tendrement à des enfants, petits ou grands, en respectant les onomatopées et sans crainte de passer pour un idiot".


Sur la page de gauche : des onomatopées et page de droite, l'animal ou les animaux en question. Le tour de force : une véritable histoire se dégage entre les protagonistes, à l'écoute de leurs congénères.
En deuxième partie : des dessins d'enfants, de toutes les couleurs, représentant les animaux "à découvrir, regarder ou observer tendrement avec des enfants, petits ou grands, avec les yeux bien ouverts, voire écarquillés." Mais la suite à la première partie...



Je trouve le principe de ce livre absolument génial : j'avoue qu'il me manquait pour mes accueils …

La maladie à différents âges de la vie

Image
"Les évènements graves, heureux ou malheureux ne changent pas l'âme d'un homme mais ils la précisent, comme un coup de vent en balayant les feuilles mortes révèle la forme d'un arbre."

IRENE NEMIROVSKY : Extrait de Suite Française, paru en 2004, soixante ans après son décès à Auschwitz.
J'ai trouvé que cette citation allait à merveille avec les trois livres d'aujourd'hui. Le hasard de mes lectures a fait qu'ils ont convergé vers une thématique commune : faire face à la maladie quand on est enfant, adolescent et adulte.
Dans la bande dessinée Boule à Zéro (le tome 1 : Petit coeur chômeur), le lecteur fait la connaissance de Zita, une petite jeune fille qui, à cause de sa leucémie, n'a plus que quelques "touffes de poils sur le caillou". Elle préfère donc se raser. D'où ce surnom. On suit sa vie quotidienne dans ce service de cancérologie pour enfants. Les pathologies sont lourdes mais en même temps, le mérite de cette BD est de mo…

Rencontre d'auteurs...

Image
Alors que beaucoup se pressent au Salon du livre de Paris, j'ai rencontré aujourd'hui des auteurs jeunesse au Salon de la BD "Bulles en Hauts de Garonne" dont l'édition se tenait cette année au Pôle culturel et sportif du Bois fleuri (CUB de Bordeaux).
Et quelques dédicaces...

 De Lepithec Une aventure de José Lapin

Une lecture dessinée de Rascal & Riff :  "Le calendrier des tâches" où il est question entre autre, d'une Pépita...
Un album qui me parle vraiment en tant que maman de famille nombreuse...

  Une très belle rencontre avec Stéphane Sénégas sur l'album "Qu'est-ce que tu vois ?" 

et dont j'ai chroniqué "L'éphémère".
L'auteur a eu l'extrême gentillesse de me réaliser ce dessin en hommage à son dernier livre "Le pêcheur et le cormoran" sorti chez Kaléidoscope fin février.
Superbe ! 

Girafe

Image
Après "Le mille-pattes"(2012), Jean Gourounas revient avec une autre petite merveille et on ne s'en plaint pas !
Une girafe toute démantibulée, en kit détachable, se réveille un beau matin et on est bien embêté pour elle. Mais elle ne se démonte pas :  les formes se remettent en place, de multiples combinaisons de formes s'offrent à elle pour continuer en bonhomme, puis en maison, puis...surprise !
Un jeu infini, à la manière des tangrams, de belles couleur, des trouvailles subtiles.


Et un bel hommage à l'imagination. 
Un beau délire autour des formes après l'exploration du dessin dans son précédent album.
Comme quoi, dans les livres, tout est possible !
Et le prochain ???

Pour tout savoir sur Jean Gourounas


Girafe
Jean Gourounas
Le Rouergue

Cet album (14/30) compte pour le Challenge "Je lis aussi des albums 2013" chez Hérisson

Never sky

Image
Ce roman m'a été offert par Nathan, dans le cadre du swap du blog collectif A l'ombre du grand arbre. La thématique était "Sans moi, tu ne l'aurais pas lu !". Et touché !

Je ne vais pas vers ce genre de lecture. J'avoue avoir eu du mal à aborder ce genre c'est-à-dire à me mettre dans une posture d'esprit qui accepte ce type de lecture. Au début, je lisais deux fois les phrases avant de comprendre de quoi il retournait. Puis, peu à peu, je me suis attachée à l'histoire et aux personnages, même si je n'ai pas été très surprise finalement par l'intrigue. Des ressorts assez classiques mais transposés dans un univers futuriste.

Présentation de l'éditeur :  Aria, 17 ans, a grandi dans une immense Capsule. Comme tous les Sédentaires, elle passe ses journées dans des mondes virtuels, à l'abri du danger. Mais un jour, accusée d'un crime qu'elle n'a pas commis, Aria est bannie, abandonnée en pleine nature ravagée …

Premiers printemps

Image
Chaque année, la même impatience : on accueille toujours l'arrivée du printemps avec entrain ! Les jours qui s'allongent, la nature qui commence à sortir de sa torpeur hivernale, les promesses futures au jardin, le soleil, la belle lumière, les sorties...Une sorte de renaissance !
C'est ce qu'exprime ce magnifique album d'Anne Crausaz que j'aime beaucoup : l'histoire commence par l'arrivée du printemps à travers le regard d'une petite fille qui s'émerveille devant ce réveil autour d'elle. Puis, le livre égrène chaque saison avec ce qu'elle apporte de bon. (Avec un petit clin d’œil à Raymond l'escargot sur la page de l'automne...).





C'est aussi une plongée dans les cinq sens, très agréable, très simple, très réaliste et très belle ! : la vue, le toucher, l'ouïe, le goût, l'odorat, tout est exploré dans cette nature qui nous offre ses plus beaux atours, et à chaque saison, ses particularités et ses joies renouvelées.
A trave…

Ouvre ce petit livre

Image
Ouvre ce petit livre...
Et pourquoi pas ? On ne risque rien, non ? Une belle invitation qui conduit celle ou celui qui s'y laisse prendre à en ouvrir plein d'autres. 
Chacun a sa couleur, son animal et sa taille de plus en plus petite... La curiosité est aiguisée : jusqu'où cela va-t-il mener ?  A retricoter l'histoire de ce petit livre en sens inverse pour le refermer sur tous les possibles de livres !
Et si on s'arrête au milieu, cela forme un beau kaléïdoscope de couleurs, comme un arc-en-ciel.  La couleur associée à chaque animal n'est pas anodine : le vert pour la grenouille, le orange pour le lapin (la carotte), le jaune pour l'ours (le miel), le rouge pour la coccinelle.



Un mise en abyme qui à coup sûr plaira aux petits comme aux plus grands.
Un livre hymne aux livres et à la lecture. En tant que bibliothécaire, j'y suis très sensible.
Une très belle idée : interactive et esthétique.
Alors ! Ouvrez-le !
L'avis de : Délivrer des livres 

Pour mieux connait…

43, rue du Vieux Cimetière : il faudra me passer sur le corps

Image
Je m'étais régalée avec le premier tome et c'est avec une joie non dissimulée que je viens de lire le second.  Cette série est vraiment une belle réussite !
On retrouve donc notre 43, rue du vieux cimetière et ses occupants : la fantôme du lieu Melle Vranstock, l'écrivain ronchon Ignace Bronchon et Les Perrance, le jeune garçon de 11 ans abandonné par ses parents, avec son chat Mystinoir.
La marque de fabrique de ces romans, c'est la forme : la forme épistolaire et journalistique. Toute l'histoire est donc construite à partir de la correspondance des protagonistes, et des faits relatés par le journal local, celui de Livid City. Un beau clin d’œil aussi aux livres et au bibliothécaire du coin, ce qui n'est pas pour me déplaire. Son manifeste : "Mais, selon moi, rien n'est plus dangereux que de laisser un individu dire aux autres quels livres ils peuvent lire ou non. C'est aussi grave que de dire aux gens ce qu'ils doivent penser !"
(Oh! Oh ! pe…

La bouche de l'ogre

Image
Une couverture verte pour ce numéro 9 de la collection Trimestre "La bouche de l'ogre où l'on s'aperçoit qu'une lettre peut tout changer".
Un numéro sur la peur (vert de peur...).
L'histoire commence par une scène des plus banales : un jeune garçon, Nathan, va acheter le pain, comme tous les samedi matin. Très rapidement, on apprend qu'il est terrorisé par son père. Un père au chômage. Qui passe sa vie dans le canapé, derrière son journal, et qui crie, qui aboie. Méconnaissable. 
Mais ce samedi matin-là, sa peur prend le dessus à tel point qu'elle envahit son imaginaire. En jouant avec la ligne du trottoir, comme font souvent les enfants, il ne reconnait plus soudain son quartier. Personne ne fait attention à lui...sauf une grosse femme qui le recueille chez lui pour la nuit...sauf qu'elle est la femme de l'ogre. A nouveau des cris qui le terrorise.  Et un ogre qui va l'avaler : "Il tend ses deux grosses mains vers moi, m'attrap…

Des histoires de chapeaux

Image
Des histoires de chapeaux et des animaux bien coquins...
Deux albums bien décalés aux illustrations sobres et épurées et que j'aime beaucoup, du même auteur Jon Klassen à découvrir si vous ne connaissez pas.


Dans le premier"JE VEUX MON CHAPEAU", paru en 2012, un ours a perdu son petit chapeau rouge pointu et interroge tous les animaux de la forêt : "Tu n'aurais pas vu mon chapeau ?". Il cherche désespérément. Evidemment, personne n'a rien vu...à moins que...où est donc passé le lapin ?Et que porte-t-il sur la tête ?


Le second, qui vient de paraître, "CE N'EST PAS MON CHAPEAU" met en scène cette fois un petit poisson bien déluré : il vient de voler le petit chapeau du grand et gros poisson. Il sait que ce n'est pas bien mais il était trop petit pour lui de toutes façons, alors.... Il est convaincu qu'il ne s'apercevra même pas de son forfait et si c'est le cas, il sait où se cacher. Personne ne pourra le trouver. A moins que…

La boîte de Zig et Zag

Image
Une pépite ! J'adore !
Regardez-les ces deux-là , qu'est-ce qu'ils mijotent donc ? Deux petits loups, enfin à ce qu'il semble, tombent sur une boîte...bien mystérieuse. La curiosité est évidemment la plus forte. Que peut-elle bien contenir ? Une personne ? Une chose ? Et si c'était effroyable et terrifiant ? Et si c'était quelque chose de bon (comme un bonbon) ?  Curiosité, quand tu nous tiens : une courte échelle plus tard...la boîte s'écrase. Déception ! Rien dedans, pas si sûr... Un petit bonus à la fin...enfance, enfance...
La lecture de ce petit bijou donne immédiatement le sourire : une conversation toute simple, mais bien rythmée, comme ça se passe dans la vraie vie...Et la curiosité traduite à l'état brut. En dialogue, c'est génial, je ne vais pas me priver... Les petits, j'arrive !
Des illustrations très minimalistes, à la façon d'Audrey Poussier. Je ne connaissais pas cette Clothilde Delacroix. Les illustrations de "La Poupée d'…

La décision

Image
C'est un roman que j'ai lu il y a déjà quelques semaines. En le lisant, je l'ai reposé plusieurs fois pour y revenir plus tard. Lire autre chose de plus léger dans l'intervalle. Rare que cela m'arrive. Heureuse d'être prête aujourd'hui à en dire quelques mots...
C'est un roman fort, très fort, percutant, très très bien écrit, sans clichés, sans pathos sur un sujet à ma connaissance très peu abordé dans la littérature jeunesse pour ados. 
C'est un roman sur le déni de grossesse. Les médias relaient régulièrement ce genre de drame incompréhensible. Il est tellement facile de juger derrière son poste de télévision...
Rien ne prédestinait Louise, élève brillante de terminale S, famille sans histoires, parents présents encore ensemble, un petit frère qu'elle adore, promesse d'un avenir brillant, à vivre ce drame.
Ce matin-là, elle se lève en cours de maths. Elle doit sortir. Elle ne se sent pas bien. Samuel, un bon camarade mais pas son meilleur ami,…

Pom, Pom, Poèmes...

Image
Ma première anthologie de petits éclats de poésie, publiée par Les Editions Rue du monde en 2012, est un vrai régal pour les yeux et pour les oreilles : un grand format, cartonné, à spirales, pour toutes les petites mains avides de poésies.
Voici ce qu'en dit l'éditeur : 
C'est l'histoire d'un petit curieux qui, son panier sous le bras, part à la cueillette d'éclats de poèmes signés Hugo, Verlaine, Desnos, Eluard... Une promenade au pays des mots et des couleurs pour faire ses premiers pas en poésie ! 

Et il n'y a rien à ajouter. S'il est une maison d'édition qui met en valeur la poésie pour les tout-petits, c'est bien Rue du Monde...Sa collection Petits Géants du monde en est l'exemple parfait.Tous les ans, de nouvelles pépites sortent à l'occasion du Printemps des poètes. J'en ai repérée certaines pour cette année. A suivre... 
Et n'oubliez pas !  Du 9 au 24 mars (et on y est !), c'est la 15ème édition du Printem…

Ma maison...

Image
Je te présente ma maison, tel pourrait être le sous-titre de ce magnifique album, aux couleurs chatoyantes.
Un album original, à la limite du documentaire : un texte minimaliste mais une belle invitation au voyage . A chaque tourne de page, un nouvel univers jaillit : une nouvelle maison présentée à chaque fois par l'enfant qui l'habite et quelques informations, mais vraiment très succinctes, sur son cadre de vie. Et il n'en faut manifestement pas plus puisque l'illustration au pinceau d'Eric Battut capte immédiatement le regard : de grands paysages, des petits personnages, telle est sa marque de fabrique unique. Le lecteur est émerveillé, découvre un nouveau pays et son habitat traditionnel et cela suffit à s'évader. Du Kenya à la Suisse, en passant par le Japon ou le Maroc, un joli tour du monde à travers ces maisons colorées... sans suivi des continents, mais de façon aléatoire. Jusqu'à la chute finale : quelque part des enfants t'attendent, petit lec…