Madame Pamplemousse et la confiserie enchantée

Et hop ! Lu d'une traite ce numéro trois ! Je ne suis pourtant pas particulièrement fan des séries mais j'avoue que celle-ci a su me fidéliser. Elle tient la route et ce tome 3 s'avale page après page : de l'action , de l'originalité, une intrigue qui se tient, des personnages bien campés. Une lecture réjouissante, sans prise de tête, du fantastique de qualité pour jeunes lecteurs, au charme désuet.

Cette fois, l'amitié de Madeleine envers Madame Pamplemousse est mise à rude épreuve par une ancienne rivale. On en apprend également un peu plus sur cette protectrice, ce qui ne gâche rien. 



Présentation de l'éditeur :

C’est l’hiver à Paris et Madeleine a quelques problèmes à l’école. Mirabelle, une nouvelle élève, la harcèle. Madeleine a trop honte pour demander de l’aide à ses amis, Madame Pamplemousse et Camembert, mais elle se lie d’amitié avec une femme nommée Madame Bonbon, propriétaire d’un magasin qui semble être une confiserie. Les sucreries que Madame Bonbon donne à Madeleine ont un puissant effet magique et la rendent tout d’abord assez forte pour affronter Mirabelle. Mais ils la plongent bientôt dans un monde étrange et enchanté dont elle s’aperçoit qu’elle ne peut s’échapper. Car Madame Bonbon n’est autre qu’une vieille ennemie de Madame Pamplemousse, venue à paris pour prendre sa revanche.

Le lecteur se laisse emporter dans cette histoire avec délices, même s'il sait qu'elle finira bien...Le tout est de savoir comment. Toutes les ficelles sont tirées sur un ton joyeux et efficace avec des valeurs d'amitié, de courage, de loyauté.
Une couverture comme un sucre d'orge.
Un très bon moment de lecture !

Je m'en lirai bien un quatrième tome M. Kingfisher !

Madame Pamplemousse et la confiserie enchantée
Rupert Kingfisher et Sue Hellard
Albin Michel jeunesse
Collection Witty  

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

16 nuances de première fois

Le jour de l'âge de raison

Jusqu'ici, tout va bien

Les optimistes meurent en premier

Coup de cœur numérique #34 : Tip Tap mon imagier interactif