L'armoire

Anne Cortey, dont j'apprécie beaucoup les albums, signe là un petit roman qui aborde le sujet du deuil sous un angle différent : celui de l'héritage.

Adèle aime bien sa grand-mère. Pourtant, quand elle va lui rendre visite, elle est impressionnée par cette vieille dame, entourée par tous ses souvenirs. Ce sont aussi d'autres odeurs, le temps qui n'a pas la même valeur. 

Mais un jour, sa grand-mère n'est plus. Adèle pressent bien du haut de ses 9 ans que plus rien ne sera comme avant. Jusqu'au jour où l'armoire normande arrive dans sa chambre. Adèle en hérite bien à son insu. On ne lui demande pas son avis. Cette armoire va bouleverser son quotidien....

Cette histoire aborde avec finesse les non-dits dans une famille autour des personnes disparues à travers leurs objets qui restent aux vivants. Adèle ressent une hostilité de cette armoire qui la lui rend bien. Les enfants prêtent bien souvent une vie aux objets inanimés, a contrario des adultes pour lesquels ils rappellent des souvenirs et des personnes. Les enfants sont dans l'instant, les adultes dans la nostalgie.

J'ai beaucoup aimé la simplicité avec laquelle cette petite fille exprime son ressentiment, la justesse des ses propos et la solution finale trouvée ! Le format original de ce petit roman, ainsi que ses illustrations, en font un très bel objet.

C'est très juste et émouvant.
Une belle lecture !

L'armoire
Anne Cortey
Illustré par Claire de Gastold
Grasset jeunesse

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Arbre

La petite fille qui inventait des histoires

La princesse de l'aube

Ma grand-mère est une terreur

Les extraordinaires aventures du géant Atlas