La planète maths

Mathilde, gauchère contrariée, a un problème avec les maths. Est-ce que ceci explique cela? Sans doute. On la suit dans sa scolarité, du CP à la sixième. Elle fait part de sa difficulté à assumer ces différences par rapport aux autres. Ses mains ne la comprennent pas. Ses parents non plus. Et elle, elle ne comprend rien aux maths...Comme beaucoup d'enfants, elle voue une admiration sans bornes pour ses enseignants. Elle a son amoureux aussi. Ils se marieront, c'est sûr...

Sous certains aspects, ce roman est touchant. La solitude de Mathilde est évidente, elle s'en accommode pourtant. Ce personnage est délicat et fragile. Elle fait preuve parfois d'une volonté tendue à l'extrême très vite anéantie par un manque de confiance en soi. On sent pourtant qu'elle va finir par s'épanouir en grandissant.

Malgré tout, je n'ai pas été convaincue. Trop de longueurs. Trop de passivité. Je l'ai terminé parce que je voulais juste connaître la fin. Un petit clin d’œil bienvenu qui arrive dans les dernières lignes.  Dommage car l'écriture de Gisèle Bienne est agréable, toute en retenue,  et le sujet intéressant. L'auteur a sans doute plongé dans ses propres souvenirs d'école ? C'est le sentiment qui s'en dégage en tout cas.

Pour tout savoir sur Gisèle Bienne

La planète maths
Gisèle Bienne
Ecole des loisirs
Collection Neuf

Commentaires

  1. Malgré ton avis c'est un livre qui me tente toujours... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais tu en as parfaitement le droit, ce n'est que mon avis...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Votre p'tit avis, c'est ici...merci !

Ce que vous avez aimé sur le blog...

La petite fille qui inventait des histoires

Arbre

Ribambelle

La princesse de l'aube

Ma grand-mère est une terreur