Colin Fischer : un garçon extraordinaire

Ce billet est en suspends depuis quelques semaines, j'ai pourtant beaucoup apprécié ce roman mais il est tellement dense que je ne sais pas trop par où commencer. C'est un roman qui ne laisse pas indifférent, surtout au regard de l'actualité récente. 

Le titre est tout à fait juste : Colin Fischer est bel et bien un garçon extraordinaire. Il est atteint du syndrome d'Asperger, ce qui est une forme d'autisme, qui se manifeste de façon différente selon les individus concernés. On peut penser à Rain Man. 

Colin développe lui aussi des capacités particulières. Chez lui, ce sont des facultés d'observation et de mémorisation absolument phénoménales. Il note tout dans son carnet, se repère grâce à ses fiches d'expressions faciales. Il a du mal dans ses relations avec les autres, ne supporte pas qu'on le touche et déteste le bleu. Il va se trouver mêlé malgré lui à une enquête autour d'un pistolet qui a fait feu dans la cafétéria du lycée mais sans grave conséquence heureusement. Pourtant, cette première rentrée au lycée s'annonce mal pour lui. Souffre-douleur de certains, incompris par beaucoup, c'est un véritable challenge pour Colin. Ses parents s'en inquiètent mais lui font confiance, malgré la jalousie bien compréhensible de son frère Danny. Colin va se découvrir un talent incroyable pour le basket (les passages avec le prof de gym sont géniaux), va sortir malgré lui de sa coquille car il va se mettre bille en tête de découvrir ce qui s'est réellement passé ce jour-là, en dépit des conclusions hâtives fournies. Il va du coup éviter une terrible injustice...

Le lecteur est alors transporté dans l'univers de Colin, dans son monde de déductions, dans ses peurs et ses angoisses. Chaque chapitre débute par ses notes dans son carnet sur les sujets qui le passionnent (et tout y passe !) et qui auront un lien avec ce qui suit.

Les deux auteurs Ashley Edward Miller et Zack Stentz signent ici leur premier roman : ils travaillent de concert à Hollywood depuis de nombreuses années, en tant que producteurs et consultants créatifs (Ils ont travaillé sur les films : X-MEN : Le commencement et Thor).

J'avoue avoir été assez gênée dans ma lecture par toutes les notes en bas de page, qui n'apportent pas toutes un éclairage indispensable au roman.

C'est un roman intéressant et très bien construit : une belle intrigue policière, où tout se recoupe à la perfection comme une belle mécanique.
Un roman émouvant : on s'attache beaucoup à Colin. On est ému comme ses parents à l'idée qu'il ait pu transformer ses peurs en forces. 
C'est un beau roman sur l'amitié aussi. 
Il y aura certainement une suite...  (un film ou un tome 2 ou les deux ?...)
Je conseille néanmoins de ne pas trop faire durer sa lecture dans le temps au risque de s'y perdre car il est d'une grande densité. 

A partir de 11-12 ans, bons lecteurs.

L' avis de Céline
 
Colin Fischer : un garçon extraordinaire
Ashley Edward Miller et Zack Stentz
Hélium Le blog 

Commentaires

  1. je viens de terminer ce livre (après un livre pour adultes: "je suis à l'est" de Josef Scovanek sur l'autisme Asperger aussi) et suis tout à fait d'accord avec votre analyse; bref, cette histoire m'a beaucoup plu et montre habilement le "fonctionnement" des enfants "asperger", leurs difficultés sociales...je crains cependant que les sujets du carnet de Colin en début de chapitre, même s'ils permettent de comprendre son intelligence, ne soient un peu difficiles (par leur style savant) pour un lecteur adolescent lambda

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Votre p'tit avis, c'est ici...merci !

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Arbre

La petite fille qui inventait des histoires

La princesse de l'aube

Ma grand-mère est une terreur

Les extraordinaires aventures du géant Atlas