Pages

lundi 31 décembre 2012

Le meilleur de 2012...


Coups de cœur Séverin Millet Seuil jeunesse
Pas de bêtisier du blog, mais un petit bilan de fin d'année : 185 billets publiés (255 au total en 1 an et demi) et bientôt 25000 vues, une page Facebook qui est de plus en plus likée.  

2012, c'est aussi une aventure passionnante de partage autour de la littérature jeunesse avec les blogueurs de A l'ombre du grand arbre.

C'est aussi la naissance du blog de ma fille poète : Capoésies 

MERCI à vous toutes et tous qui suivez ce petit blog, qui demeure pour moi une petite fenêtre de liberté autour de mes lectures.

Vous avez sans doute remarqué que les romans et les albums sont les plus chroniqués ici. 





     
 Alors voici le Méli-Mélo de mes coups de cœur de l'année 2012, 
                 pas de classement entre eux, mais de belles empreintes restées dans ma mémoire :


Pour les 10 albums :

-Plume Isabelle Simler Editions courtes et longues ICI
-Silences Jérôme Ruillier Bilboquet ICI
-Mon coeur en miettes Charlotte Moundlic et Olivier Tallec Père Castor ICI
-Arrête de lire ! Claire Gratias Belin ICI
-Nour le moment venu Mélanie Rutten Memo ICI
-Oh non George ! Chris Haughton Thierry Magnier ICI
-La maison en petits cubes K. Hirata Nobi Nobi ICI
-Sans papiers Rascal Escabelle ICI
-Petite main, petit pouce Martine Perrin Seuil jeunesse ICI
-Fourmi Olivier Douzou Rouergue ICI

Pour les 10 romans :

-La fille verte Vincent Cuvellier Gallimard jeunesse ICI
-Victoria rêve Timothée de Fombelle Gallimard jeunesse ICI
-Mon père, l'étoile et moi Yann Coridian Ecole des Loisirs Neuf ICI
-Encore heureux qu'il ait fait beau Florence Thinard Thierry Magnier ICI
-La meilleure nuit de tous les temps Séverine Vidal Rouergue ICI
-Noir grand Sébastien Joanniez Le Rouergue ICI
-Le rire de Camille Mathis Oskar Trimestre ICI
-Tempête au haras Chris Donner Ecole des loisirs Neuf ICI
-L'étrangleur du 15 août Sandrine Beau Oskar Court-métrage ICI
-Je m'appelle Mina et j'adore la nuit David Almond Gallimard ICI

 


Et vous, vos livres préférés de cette année ? 


dimanche 30 décembre 2012

Le YARK

Je ne me suis pas laissée dévorer par le Yark...mais c'est moi qui l'ai dévoré !

Cela faisait longtemps que je voulais le lire, chose faite et quel régal ! Nous l'avons lu à haute voix, à tour de rôle avec mes deux filles, et les mots en rimes ont chanté à nos oreilles, on sentait le souffle du monstre dans la chambre, pour un peu on se serait bien retrouvées en pleine conversation avec lui !

Le Yark est un monstre d'un autre âge, qui se délecte des petits enfants bien sages et bien élevés, les autres lui donnent des aigreurs d'estomac. Quand son ventre crie famine, il part à la recherche de cette espèce rare en voie de disparition...jusqu'à ce qu'il rencontre la douce Madeleine qui va le sauver d'une mort certaine. Il ne pourra se résoudre à la dévorer. Il y a du revirement de Yark dans l'air !

La lecture de ce petit livre, déjà un très bel objet, est jubilatoire ! On se délecte de la langue, on se régale des péripéties, on s'attache à ce gros monstre bien pataud, on finit par ne lui souhaiter que du bien alors que c'est un monstre !

Les illustrations en noir et blanc de Laurent Gapaillard sont monstrueuses et détaillées à souhait, à la Maurice Sendak.


Voici un conte moderne délicieux et effrayant, au langage recherché, à l'humour décapant, à lire en période de Noël...
pour les enfants sages et les autres...

Car "S'ils ne faisaient pas d'excellents ragoûts, les enfants ne serviraient à rien du tout."

Qu'on se le dise, foi de yark ! 
 



Pour tout savoir sur Bertrand Santini
Une interview de l'auteur et du dessinateur 

Un film d'animation pour bientôt, Monsieur Santini ?

Les avis de :

Le Yark
Bertrand Santini et Laurent Gapaillard
Grasset jeunesse
Collection Lecteurs en herbe 
 

samedi 29 décembre 2012

Des livres volants !



Si vous aimez les livres, les bibliothèques, la transmission, ceci est pour vous !


J'avais déjà parlé de ce fantastique court-métrage . Après l'Oscar du meilleur court-métrage en 2012, cette histoire se décline désormais sous trois média : le film, l'application Ipad...et le livre.

En janvier 2013 sort en effet le livre chez Bayard avec une application de réalité augmentée. 

Pour en savoir plus sur cette magie de la technologie, allez faire un tour ici.

J'attends de voir ça avec impatience...

mardi 25 décembre 2012

lundi 24 décembre 2012

Sacré Père Noël !

C'est le 24 décembre ! eh ! oh ! Au boulot Père Noël ! Le problème, c'est qu'il n'en a pas du tout envie ! Ce jour de travail unique dans l'année est une vraie corvée pour lui : il fait froid, il faut s'occuper des rennes, remplir la hotte, faire la tournée alors que rester chez soi ou les vacances au soleil, ça, c'est le bonheur ! Il râle, il ronchonne, il peste...mais bon, quand faut y aller , faut y aller, et il y va...

Un père Noël grognon, qui montre l'envers du décor...dans des vignettes avec très peu de texte. C'est irrésistible, ça n'a pas pris une ride (il date de 1974)...
Sacré Père Noël !

Un album indémodable, au ton décalé et impertinent, dont j'avais envie de reparler cette veille de Noël pour vous souhaiter un : JOYEUX NOËL !


 
Pour les rennes aussi...c'est dur !



L'avis de Za

Sacré Père Noël
Raymond Briggs
Grasset jeunesse

dimanche 23 décembre 2012

Sortie Ciné !

Aujourd'hui Dimanche : en avant-première des petites joies de Noël, une sortie ciné avec les plus petits s'impose pour aller voir deux films directement adaptés d'albums jeunesse d'exception.

Le premier "Jean de la lune" de l'album du même nom de Tomi Ungerer : une petite merveille d'après toutes les critiques lues ici ou là. Tout seul sur la Lune, Jean de la lune s'ennuie. Il décide donc d'aller faire un tour sur la Terre. Il s'accroche à la queue d'une comète (tiens ! tiens ! un air de fin du monde !) mais le Président qui "l'accueille" le chasse. Jean va pouvoir compter sur l'aide de ses amis. Un univers fantasmagorique et poétique qui ravira aussi les plus grands.

A partir de 6 ans.





Le second est une adaptation des albums de Gabrielle Vincent "Ernest et Célestine" : un certain nombre d'albums relatent les aventures de cette souris et de cet ours, qui se lient d'amitié en dépit de l'ordre établi. La première est orpheline et le second clown et musicien.
Le scénario est signé Daniel Pennac en personne. 

A partir de 3 ans. 








Une belle façon de partager de beaux moments à Noël...
Mes enfants sont grands maintenant mais si j'en ai l'occasion durant mes quelques jours de congés, sûre que j'irai au ciné...
Rien que pour le plaisir de retrouver ces deux univers.

vendredi 21 décembre 2012

Méli-Noël du jour

"Le facteur du Père Noël" est enfin réédité !
C'est un livre que j'avais acheté quand j'étais libraire en pensant à mes futurs enfants, et j'ai bien fait car ils l'ont adoré !
Je vais le racheter cette fois pour mes futurs petits-enfants...

L'ancienne édition

Et la nouvelle !
Je vous rassure ! L'histoire est la même : le plus célèbre facteur du monde part faire sa tournée avec sa sacoche pleine de lettres à distribuer, dans le froid et dans la neige : à chacun une lettre magique ! Mais chacun n'est pas n'importe qui puisque les lettres sont adressées aux personnages de contes célèbres.  Jusqu'à la surprise finale !

La magie de ce livre réside dans chaque enveloppe à ouvrir : on devient le destinataire lui-même. A chaque enveloppe sa surprise : puzzle, pop-up, diorama,... Les illustrations ont un charme fou. Un livre indémodable, que j'ai eu le plaisir de conseiller à des lecteurs en retrouvant ma joie de maman à le raconter il y a quelques années déjà : le plaisir est intact !

Magie de Noël ou de la littérature jeunesse ? 

Un cadeau à faire absolument pour la joie des petits et des grands...
Dès 3 ans 
(mais livre fragile !).


L'avis de Drawoua
Le facteur du Père Noël
Janet et Allan Ahlberg
Gallimard jeunesse   

jeudi 20 décembre 2012

Mario Ramos

Mario Ramos n'est plus...

Cette triste nouvelle a ébranlé profondément le monde de la littérature jeunesse.

De nombreux hommages lui ont été rendus, notamment son éditeur L'Ecole des Loisirs

Le blog A l'ombre du grand arbre a voulu aussi lui dire au revoir.

Il nous reste son œuvre à transmettre, pour ne pas oublier ce grand Monsieur.

200ème anniversaire des contes de Grimm

C'est pas un évènement ça ? Je me suis dis qu'il fallait le faire savoir, ces contes sont un monument !

Voici un lien qui vous dira tout sur les frères Grimm : leur œuvre est répertoriée, cliquez sur le titre pour en savoir plus...

Cette édition exceptionnelle chez Tashen leur rend hommage.

mercredi 19 décembre 2012

Méli-Noël du jour

"Le problème avec Noël..."
c'est que ça revient chaque année".

Un roman d'Agnès de Lestrade, impossible de passer à côté : j'aime sa sensibilité si proche des sentiments et des émotions des enfants, ce petit je ne sais quoi qui vous chamboule à chaque fois...
On a de plus un point commun : Noël n'est pas notre tasse de thé à toutes les deux, et je m'aperçois que pour beaucoup d'entre nous, c'est de plus en plus le cas. Cette obligation obligatoire d'être heureux pile poil vers le 24-25 décembre chaque année, alors qu'on sait que dans beaucoup de familles, ce n'est pas toujours la joie. En viellissant, c'est de plus en plus difficile de faire comme si. On en a plus envie.


Cerise, pourtant, est une enfant. Et Noël est pour elle devenue une fête sans joie depuis la mort accidentelle de sa maman. Sa tante Nina, son oncle Pablo et leurs enfants font tout ce qu'ils peuvent pour redonner le sourire à cette famille amputée. Le problème, c'est que Nina est la sœur jumelle de la maman de Cerise. Et ça, c'est difficile. Un miroir douloureux.

Chaque Noël qui revient et c'est la même souffrance...jusqu'à ce Noël, où le temps aidant (au sens propre comme au figuré), Cerise et son papa vont passer une étape dans un petit village où ils vont devoir faire étape...
On dirait que le bonheur a décidé de s'arrêter à nouveau dans leur cœur... 

Un roman d'un tact infini pour aborder la perte d'un être cher, dont l'absence est à chaque fois ravivé lors de cette fête familiale par excellence. 

Les illustrations de Clémence Pollet , toutes en noir et blanc, donnent de la profondeur à ce roman aux allures de conte solidaire de Noël.

 L'avis de Drawoua
 
Le problème avec Noël
Agnès de Lestrade
Clémence Pollet
Le Rouergue
Zig Zag
 

lundi 17 décembre 2012

Méli-Noël du jour

Un léporello superbe : qu'on ouvre avec délicatesse.

"Une nuit, au-dessus de la forêt de Té, apparut une étoile".

On suit son périple à travers la typographie inventive et les lettres de l'alphabet, comme autant de signes universels en cette nuit de Noël. Une très belle façon de parler de la Nativité.

Poétique et sublime : un petit coffret rouge avec un petit livre blanc dedans, qui nous raconte la plus belle histoire du monde, comme un message de paix utile à rappeler.  Une étoile comme un symbole. Pour oublier la folie des hommes et se réunir autour d'un berceau.



Le voyage d'une étoile : Rêve d'un typographe fatigué la nuit de Noël
Giovanna Zoboli
Marina Del Cinque
Editions Notari
Coll. L'oiseau sur le rhino


samedi 15 décembre 2012

L'été pop

Dernièrement, je lis du Vincent Cuvellier et et ça me plait bien !



"L'été pop" relate une très belle histoire d'amitié entre Michel et Mario : ils se rencontrent au cours des grandes vacances d'été. Michel joue de la caisse claire dans la fanfare du village et Mario, du camp hippie d'à côté, a une voix en or. On pourrait dire d'eux : "Parce que c'était lui, parce que c'était moi" (Montaigne De l'amitié dans Les Essais).

Cet été 1976, ils vont découvrir la musique autrement, le plaisir de jouer et chanter ensemble, et se partager des références musicales qui les font voyager.



Vincent Cuvellier signe là un roman aux personnages très attachants, nous fait découvrir à travers eux son goût pour la musique des années 60-70, en particulier le blues noir-américain.

C'est aussi l'été de l'insouciance, émaillé par cette faculté particulière qu'ont les enfants d'observer le monde des adultes. 

Un roman pop qui a du peps ! 

La play list du livre  

Ce roman compte pour le challenge "Lire sous la contrainte-Session3"  dont le thème est "Saisons et mois" (jusqu'au 23 décembre).

challenge Lire sous la contrainte

L'été pop
Vincent Cuvellier
Le Rouergue
DacOdac


vendredi 14 décembre 2012

Vous avez dit Gore ?

Je viens de lire deux romans pour ados qui ont au moins un point commun : le gore. 
Petite définition : gore caractérise quelque chose d'ignoble.

On entend beaucoup parler du premier :  "La pouilleuse" de Clémentine Beauvais. Je ne voulais pas le lire à l'origine. Peur de la violence entre les pages. Ce n'est pas mon truc. Et puis, il m'a bien narguée sur la pile des livres à cataloguer alors je l'ai pris. Et lu. Avec fébrilité au début. A chaque tourne de pages, je me disais : ça y est, je ne vais pas pouvoir continuer. Et si. Je l'ai lu d'une traite. 
Et mon impression est plutôt mitigée.

Le thème abordé fait frémir : un groupe de jeunes lycéens, de milieux très aisés, bien blasés, ne savent plus quoi faire de leur désœuvrement. Un de leurs amis est mort récemment d'un accident bête. Est-ce que ceci explique cela ? Pas si sûr... Sur fond de racisme latent, ils s'en prennent sans raison à une petite fille qui se rend à la piscine avec sa classe de CP. Tout simplement parce qu'un d'entre eux voit un pou sur sa tête de black...Ils l'enlève, la séquestre, lui rase la tête,....
Un engrenage terrible dont le narrateur, un des jeunes, assiste impuissant, ce qui le rend aussi complice. 
Si on fait l'effort d'imaginer certaines scènes, oui, c'est gore...

Mais franchement, je n'ai pas trouvé l'écriture de l'auteure aussi percutante que ça. Vu le buzz que ce roman a crée, je m'attendais à beaucoup mieux.  Bof, bof,...C'est superficiel comme les personnages décrits, dont la psychologie aurait méritée d'être plus fouillée. Ou alors, c'est voulu : rester à la surface des choses pour rendre cette indifférence encore plus abjecte. Ce que je retiendrai en fait de cette lecture, c'est la dignité de cette petite fille. ça, ça m'a vraiment touchée. 
Et plus qu'un roman sur le racisme, c'est pour moi un roman sur la Bêtise.

 

Le deuxième "Rien" est assez surprenant : Il a été écrit par Jane Teller, l'auteur de "Guerre : et si ça nous arrivait ?" (que j'ai lu aussi mais pas chroniqué).

Quelques mots sur l'histoire :  Pierre Anthon, élève de 4ème, annonce le jour de la rentrée dans sa classe que la vie n'a pas de sens. Il plante là ses camarades pour se réfugier dans un prunier, où il les invective à chacun de leur passage avec des réflexions pseudo-philosophiques. Cela finit par en perturber plus d'un. Ils décident d'agir pour lui prouver le contraire. Pour cela, ils érigent "un mont de signification"dans la scierie désaffectée. Et tout y passe. Mais tant que cela reste des choses matériels, on se dit, bon d'accord. Mais très vite cela dégénère...Pour tomber dans le sordide et le gore...Quand ils sont découverts, les adultes ont une réaction assez soft, j'ai trouvé. Presque blasée. Assez disproportionnée dans la faiblesse par rapport aux faits. 

J'avoue être sortie de ce roman en me disant que je n'ai absolument rien compris à sa signification. Je n'ai pas trouvé la moindre once de philosophie là-dedans...
J'aimerai bien qu'on me l'explique ! 
Un ouvrage culte, zut alors ! 

La pouilleuse
Clémentine Beauvais
Sarbacane 

Le site de l'auteur

Les avis de : Sophie Drawoua Gabriel
Une interview de l'auteur  
 
Rien
Jane Teller
Les Grandes Personnes 

Pour tout savoir sur Jane Teller 

jeudi 13 décembre 2012

Champions de lecture !


La page Facebook () de Méli-Mélo de livres a été "likée" par les petits champions de la lecture.

Il s'agit d'une première édition d'un championnat de lecture à haute voix pour les CM2, parrainée par Daniel Pennac en personne, à l'initiative du Syndicat National de l'Edition sous la présidence d'Antoine Gallimard.

Cette édition se déroulera en janvier et février 2013. L'objectif est de promouvoir la littérature jeunesse. Lire à haute voix est un exercice difficile mais ô combien gratifiant, et moi qui suis conteuse à mes heures, je trouve cette idée super-chouette !

Pour en savoir plus sur les modalités de cette initiative, voir ici !
Le site des Petits champions de la lecture

mercredi 12 décembre 2012

Mon libraire, je l'aime !

ilovemonlibraire-1 

Achetez vos livres chez un libraire !
En ces fêtes de fin d'année, plus que jamais,
mais aussi toute l'année !

Gaëlle lance un vrai cri du cœur
549896_10150707457574917_789444916_9147748_1093235520_n
copyright L'atelier du poisson soluble
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...