Pages

vendredi 20 juillet 2012

Rita et Machin partent en vacances

Partir en vacances, pour Rita et Machin, ce n'est pas rien !

Il faut déjà customiser la nouvelle voiture à leur goût (pas très content le papa !), préparer les bagages, remplir la voiture (mais elle déborde !), rester bien sage derrière durant le trajet (mission impossible), rester impassible dans les embouteillages....et enfin ! Arriver !

Ce dernier épisode des aventures des deux héros inséparables est franchement une réussite ! Tout y est ! Surtout l'attente et l'impatience ainsi que toute l'imagerie attachée au mot "Vacances".

Et pour moi aussi, ça y est aussi ! Le temps de découvrir d'autres horizons est arrivé et Méli-Mélo va donc s'octroyer une petite pause...et goûter aux...


Une petite merveille pour évoquer toutes les formes de silences avec un code couleur pour traduire chaque sentiment et chaque émotion s'y rapportant : le dernier porte sur le livre...

Sûre que j'en aurai plein ma valise pour de nouveaux billets à mon retour...


Bonnes vacances !




Rita et Machin partent en vacances
Jean-Phillippe Arrou-Vignod
Olivier Tallec
Gallimard jeunesse

Silences
Jérôme Ruillier
Les trésors Bilboquet


mercredi 18 juillet 2012

Je veux aller à la mer


...où l'on apprend que la mer est à 503 km.

La mer est exactement à 503 km de Johnny et c'est son rêve et ça semble être le bout du monde...
Pourtant, Johnny se contente de ce qu'il a : il adore aller à la bibliothèque, tous les mois, une véritable aventure. Pensez donc ! Toute la classe y va en bus, et ça, Johnny ne le raterait pour rien au monde ! Il se voit bien à la place du conducteur...
Mais la sortie en bus mène aussi vers les livres, et pour Johnny, ce monde-là est vraiment hermétique. Les livres ne correspondent pas à ses rêves ni à ce qu'il vit. Le travail scolaire non plus d'ailleurs : "Elle est trop curieuse la maîtresse !" (C'est vrai que la maîtresse...question pédagogie, bof, bof,...).

Johnny est pourtant un jeune garçon curieux, inventif, joueur et optimiste. Il sent bien que ses parents font ce qu'ils peuvent. Ils assurent l'essentiel et n'ont pas les moyens pour le superflu. Mais quand la maman rentre du travail et qu'elle prend le temps de s'intéresser aux réponses de son fils à son exercice : "Cet été, nous irons NULPAR", elle s'attache d'abord aux fautes d'orthographe puis peu à peu, une torpeur mêlée à une grande tristesse l'envahit. Ses enfants n'ont pas la même chance que les autres. Et pour elle, le réaliser comme ça, c'est terrible. Très vite, l'optimisme revient : "Elle est à tout le monde la mer ! A nous aussi, y a pas de raison !". C'est décidé : "Cet été, nous irons à la mère". C'est écrit dans le cahier de Johnny.

Ce dernier numéro de la collection Trimestre est à nouveau une merveille : pas de mièvrerie dans cette histoire, mais beaucoup de réalisme, d'optimisme, de dialogue et finalement d'amour. Comme quoi, même si on se sent heureux des petits bonheurs quotidiens comme Johnny, il suffit de réaliser un rêve et tout est permis. Sa maman l'a bien compris. Leur vie pas facile n'autorise pourtant pas à se morfondre mais à rebondir, même avec peu de moyens car il y a effectivement des choses qui sont à tout le monde.

Les illustrations de Jean-Pierre Blanpain collent parfaitement au texte et permettent d'y mettre les images juste comme il faut.

Quand j'irai à la mer la semaine prochaine, j'aurai une petite pensée pour Johnny et sa famille... Car en ce temps estival de congés, cet album rappelle combien beaucoup d'enfants n'ont pas la chance de partir en vacances. 


Je veux aller à la mer où l'on apprend que la mer est à 503 km
Jo Hoestlandt
illustré par Jean-Pierre Blanpain
Oskar jeunesse
Collection Trimestre

mardi 17 juillet 2012

Activités pour les vacances

J'ai offert à ma petite dernière de 10 ans "Le grand livre d'activités Deyrolle", remis au goût du jour par les éditions Gallimard jeunesse et c'est vraiment une super idée ! 

Et on se régale ! Je dis "on" car même adulte, on a envie de se plonger dans ces grandes planches au charme de l'école d'antan (et c'est celle de ma génération...) et les activités proposées en regard page de droite sont une belle initiation pour découvrir la nature : ça donne envie de dessiner, de colorier, d'observer, de fabriquer, de trouver les 7 erreurs, d' assembler par paire, de chercher son chemin dans un labyrinthe mais aussi de faire des confitures ou des bonbons...Page de gauche, 21 belles planches illustrées qu'on ne se lasse pas de détailler de haut en bas.



Comme l'été met du temps à montrer le bout de son nez, une belle façon d'occuper les petites mains et de passer de bons moments de complicité.

Instructif et pédagogique. 
Et en plus, c'est beau !

Le grand livre d'activités Deyrolle
Gallimard jeunesse

dimanche 15 juillet 2012

Joli meuble

Tous les étés, ça me démange : il faut que je fasse de la peinture, sinon, je ne tourne pas rond le reste de l'année. Chacun ses lubies. Et cette année, on a hérité de quelques meubles, dont une jolie petite armoire que j'ai relooké (elle en avait bien besoin...). Elle est parfaite pour ma salle de bains, plein de rangement dedans pour les trois filles de la maison...


Les petites fleurs en bois, je les avais déjà depuis longtemps, et là, elles ont trouvé leur usage, et le pompon, on s'est amusé à en faire plein et celui-là a trouvé sa place.
A l'intérieur : un joli petit tiroir et trois étagères que j'ai recouvertes avec du papier autocollant imitation galets de plage.
C'est chouette !



samedi 14 juillet 2012

Chocolat !

En ce samedi 14 juillet, on se croirait dimanche...et vu les giboulées, plutôt en mars qu'en été...

Alors, nous, on a fait des pompons (je m'en souviens encore !), on a joué à Just Dance (2 ! précision de mes filles, qui sont très fortes...) et on a fait de la pâtisserie...

Quand j'ai vu qu'un livre Nestlé Dessert était sorti aves "Les meilleures recettes", je n'ai pas pu résister, il est en forme de tablette de la célèbre marque, lui aussi, on le mangerait bien ! 40 recettes avec toutes sortes de chocolats (noir, corsé, blanc, praliné,...). 

Alors on a testé ...et voici le résultat !


1) Des cookies au chocolat (mais sans les noisettes, l'écureuil n'avait pas prévu dans sa liste de courses !)


2) Des fondants au chocolat : avec un cœur coulant dedans, c'est à se damner ! 
 Leçon en images !
La pâte

Le secret : 2 carrés de chocolat dedans !
Et voilà !

On a doublé les proportions, et ça donne 20 petits gâteaux qui vont être vite dévorés (4 enfants, dont 3 ados, c'est infernal !).

Alors, à vos fourneaux !

Les meilleures recettes Nestlé Dessert
Hachette
Pour 9,90 €


vendredi 13 juillet 2012

Les demeurées

J'ai assisté hier à une lecture "à voix nue", dans le cadre des Lecturiales, du texte de Jeanne Benameur "Les Demeurées".
Et quels frissons !

Rendez-vous était donné dans un petit village au bord de l'eau. Déjà, on cherche la Mairie, l'Eglise et on trouve le lieu juste derrière. On arrive devant une grange au bout d'un petit chemin, on y rentre deux par deux, on s'installe et on regarde autour de soi. Rien que ça, on perçoit qu'on va vivre un moment d'exception. Un décor très simple : sol de terre battue, une porte, une fenêtre ouverte, la nature dedans comme un tableau, une cheminée avec un vieux  miroir ovale dessus, un broc, une pelle posés là, l'antique machine à coudre Singer, et un grand tabouret. Une lumière toute simple, au bout d'un fil. Puis, à l'heure dite, la lectrice (Dominique Garras de la Compagnie Gardel) arrive avec son livre. Silence. Puis, les mots arrivent et un univers se monte petit à petit devant vous et c'est magique. L'écriture de Jeanne Benameur est splendide, ciselée, du vrai travail d'orfèvre. Une histoire triste pourtant mais comme la vie peut l'être parfois. 

Les portes du savoir sont-elles toujours impénétrables ? J'ai été bouleversée par ce texte, une émotion intense. J'ai déjà lu il y a quelques temps déjà des textes de cette auteure, je vais de ce pas emprunter pour mes vacances quelques autres, envie de me les approprier à mon tour.
On a continué la soirée autour d'un bon verre de Sauternes et d'un repas champêtre malgré le temps un peu frisquet, accompagné par un chansonnier du XXIème siècle (guitare et accordéon), avec de belles chansons à texte, pour certaines en résonance parfaite avec l'émotion précédente (voir ). 
C'était chouette ! 

Le sentiment d'avoir vécu un moment particulier de partage.

On continue dimanche avec "Les monologues du jardin" : "Ballade-lecture en jardin. Déambulation fantaisiste, littéraire et potagère où la complainte de la tomate côtoie le monologue confessionnel d'un cactus mélancolique". 
Je me régale d'avance !


jeudi 12 juillet 2012

Tout au long de la route

En ce moment, c'est le Tour de France...

Dans "Tout au long de la route", on pédale, pédale, pédale à toute allure, le long de ce ruban et qui nous emmène en ville, à la campagne, sur les ponts, dans les tunnels...

Une course folle dont on a l'impression qu'elle ne s'arrêtera pas...

A la première lecture, j'ai tourné les pages pour suivre ce vélo monté par ce sportif au pull rouge ...et à la deuxième, j'ai pris le temps d'apprécier les petits détails et le côté graphique de cet album (contraste des couleurs et profondeur des plans). 

Un regret : le ruban jaune colle franchement, j'ai eu peur d'abîmer les pages, dommage (Il fait un peu penser au papier tue-mouches...j'habite à la campagne alors c'est obligé...).

Un bel objet-livre cependant, qui a du style et de l'originalité.

Il s'agit du premier album jeunesse de Frank Viva.

Tout au long de la route
Frank Viva
Albin Michel jeunesse

mardi 10 juillet 2012

Mon cœur en miettes

...ou les plus beaux jours de ma vie.

On retrouve Michel en prise avec son premier chagrin d'amour : pour cette rentrée en CE2, une nouvelle est arrivée, Carmen, alors que son meilleur ami, Malik, est parti en Espagne jusqu'aux vacances de la Toussaint à cause du travail de son père. Et évidemment, la maîtresse le nomme référent de la nouvelle alors qu'il s'était juré d'avoir de meilleurs résultats cette année, c'est mal parti... 
Pourtant, Michel va peu à peu apprécier la présence de Carmen malgré les moqueries des autres. Il va découvrir aussi que c'est la famille de Carmen qui a échangé de travail et d'appartement avec son meilleur ami... Ils vont vivre tous deux leurs premiers émois avec bonheur. Mais tous les bons moments ont une fin : Carmen va bientôt repartir et Michel manque de rater leur au revoir...Il va finir par lui avouer son amour et va rester "le cœur en miettes"...Heureusement, son ami Malik, de retour, est là pour le consoler.

Quel superbe album que nous offrent encore le tandem Charlotte Moundlic et Olivier Tallec ! Le ton est très juste dans les sentiments des deux enfants, et combien nous nous y retrouvons nous-mêmes en tant qu'enfants devenus grands mais aussi en tant que parents d'enfants qui nous parlent, parfois, de leurs premiers émois amoureux... Tout y est : la honte, l'envie, la pudeur, la tristesse, la candeur et la chaleur des sentiments.
"C'est doux, c'est chaud, je voudrais que ça ne s'arrête jamais, ou alors mourir juste après".
Les illustrations d'Olivier Tallec apportent comme toujours ce qu'il faut à ce texte d'une simplicité enfantine. 

Un vrai petit bijou !

Mon coeur en miettes ou les plus beaux jours de ma vie
Charlotte Moundlic
Olivier Tallec
Père Castor


dimanche 8 juillet 2012

Scrat l'écureuil

Scrat et son gland adoré
Scrat l'écureuil (L'âge de glace 4 : la dérive des continents) nous donne une fois de plus bien des frissons...
Un écureuil qui fait craquer...pas seulement la glace.

Une réussite, ce quatrième opus, on ne se lasse pas des facéties de cette horde d'amis !

Une aventure trépidante, avec une mamie déjantée et des ados qui sont bien des ados, même chez les mammouths...

Un bon moment !


Un petit court-métrage pour vous donner envie d'aller le voir...
si ce n'est pas déjà fait !



Scrat est entré au Musée Grévin !

Et un petit clin d’œil ! 



vendredi 6 juillet 2012

Arrête de lire !

"Dans la vie, la grande passion d'Horatio, c'était les livres. Il lisait tout le temps, partout. En prenant son petit déjeuner, en se brosssant les dents, en marchant dans la rue. Il lisait allongé à plat ventre, sur le tapis de sa chambre, plongé dans son bain jusqu'aux oreilles, aux cabinets, dans l'ascenseur, debout, assis, couché et même à vélo ! Il ne s'endormait jamais sans avoir lu pendant au moins une heure. Et dès qu'il posait le pied par terre le lendemain matin, il tendait la main vers sa table de nuit et attrapait un livre". 

Bonté divine ! Mais c'est super ça ! Sauf que les parents d'Horatio ne trouvent pas cela normal du tout ! Leur Horatio est tout simplement malade ! :) Jusqu'à ce que son papa lui interdise l'accès à ses livres...Horatio se sent seul et le monde lui parait alors bien fade...Il essaie d'autres solutions (la bibliothèque ?) et la chance lui sourit mais chut !!!!Je vous dis juste qu'il va faire la fierté de ses parents et que ses chers livres vont lui revenir au centuple !

Quelle belle histoire ! Vivante, malicieuse et optimiste. Les illustrations pleine page et très colorées sont superbes, le papier agréable au toucher.

Alors promis ! N'arrêtez surtout pas de lire ! Les livres sont de merveilleux compagnons, surtout pour les enfants. Et on a toute la vie pour apprendre à lire...

Arrête de lire !
Claire Gratias et Sylvie Serprix
Belin

mercredi 4 juillet 2012

Ma

Dans cette Afrique reculée, Félix est le fils unique de Ma, une vieille femme toute ridée et un peu sorcière à ses heures. En tous cas, c'est ainsi qu'elle est perçue au village, sa case un peu à l'écart. Son fils est tout pour elle. Une relation fusionnelle (je ne dirai pas pourquoi). Félix, lui, grâce au vieux Jonas qui est allé en Europe, sait lire et les livres sont son échappatoire. Jonas rêve aussi d'un monde meilleur grâce aux livres, fait venir un instituteur de la ville et lance le projet d'une case-bibliothèque. Ma ne supporte pas que son fils lui échappe de cette façon et reproche à Jonas son influence sur lui. Elle pressent qu'il s'éloigne d'elle peu à peu. Félix essaie de le lui faire comprendre mais il respecte trop sa Ma pour s'opposer radicalement à elle. Il va rencontrer Magali, une jeune femme étrange au passé très douloureux d'enfant-soldat, va s'émanciper et devenir peu à peu un homme. Et renoncer à son rêve de partir ailleurs...


Des beaux passages, une très belle écriture, mais...
Sans doute suis-je passée à côté de ce roman mais je n'ai guère accroché. Je suis allée au bout malgré tout grâce à la beauté de la langue. Une atmosphère étrange, des relations entre les êtres assez étouffantes y sont pour quelque chose. Beaucoup de poésie mais trop de lenteur et de tristesse.
Peut-être pas le genre de livres que j'ai besoin de lire en ce moment, ça arrive !

Ma 
Louis Atangana
Le Rouergue
DoAdo

A partir de 12 ans ?
Plutôt 14 ans Bons lecteurs

lundi 2 juillet 2012

C'est les vacances !

Une petite sélection pour annoncer les départs en vacances !

 "Rien faire" ou comment profiter de la vie qui coule doucement...
C'est ce que fait une petite fille avec Nours. 
On reste là, sans rien faire, et c'est déjà beaucoup...
J'adore !


Rien faire /Magali Bonniol.-Ecole des loisirs




 "C'est quand qu'on arrive ?", "C'est encore loin ?", quelques chamailleries, arrêts pipi,...: eh oui ! départ rime souvent avec impatience! Alors, pour occuper les petites têtes en voyage, voici un livre CD formidable : "Chanter en voiture" ! Des petites chansons sur le thème de la route, avec une bonne dose d'humour et d'entrain, des petits jeux (sympa la comptine des départements !), de quoi s'occuper pendant une bonne heure...Un format très pratique, une présentation tonique et colorée, cet album a tout pour plaire. A glisser absolument dans ses bagages !
Chanter en voiture/B. Davois, C. Destours et Aurélia Fronty.-Gallimard jeunesse Musique




 Voici une mine d'activités à découvrir en famille : "Les 200 plus belles balades en France en famille".

Un coffret de 100 fiches pratiques pour sillonner les plus beaux paysages de France : sur chacune, une carte de randonnée ainsi qu'un descriptif détaillé du parcours et des activités à proximité. 
A emporter partout, c'est futé et très bien fait ! 

Les 200 plus belles balades en France en famille/F. Capelle.-Solar







Et parfois partir ne rime pas forcément aller bien loin !

"La première nuit dehors" d'Audrey Poussier est une vraie merveille : Carla décide de partir à l'aventure...devant sa maison ! Elle y installe sa tente, va faire la connaissance d'un têtard qui va lui tenir compagnie, va passer la nuit dehors et vivre un très bon moment. L'enfance à l'état pur dans sa faculté d'émerveillement. Un album sur le dépassement de soi également. Superbe !


La première nuit dehors/A. Poussier.-Ecole des loisirs




"Le slip de bain ou les pires vacances de ma vie" (déjà chroniqué ) est l'occasion de rappeler combien les vacances sont une période propice à la croissance des enfants, où ils expérimentent de nouvelles situations. C'est bien ce que vit Michel, du haut de ses huit ans, avec ce slip de bain qui lui cause bien des soucis ! 
Un vrai coup de coeur !

Le slip de bain ou les pires vacances de a vie/C.Moundlic et O.Tallec.-Père Castor







Et pour terminer, je ne peux m'empêcher de vous inciter à relire "Moi le loup et les vacances avec Pépé" : partir tous les trois, pourquoi pas ? Un peu compliqué ???
On passe un super bon moment avec cet album pétri d'humour !

Moi le loup et les vacances avec Pépé/Delphine Perret.-Thierry Magnier



BONNES VACANCES !
Pour Méli-Mélo , c'est fin juillet mais en attendant, Pépita va déjà se mettre à un rythme plus tranquille...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...