Pages

jeudi 31 mai 2012

Rouge, tout rouge !

A défaut de voir la vie en rose, je vous invite à la voir en ROUGE

Et dans ce documentaire bien rouge, il y en a pour tous les goûts : dix chapitres abordent cette couleur sous toutes les coutures. 
Il y a le rouge physique, le rouge colorant, le rouge des objets courants, le rouge des cultures, le rouge dans la nature, le rouge artiste, le rouge et la géographie, le rouge linguistique, le rouge dans la médecine et le rouge insolite.

Un panorama complet, insolite, instructif et tonique ! On y apprend une foule de choses sur cette couleur qui était celle des Rois. On y trouve aussi des suggestions d'activités ou de recettes.


On ressort de cette lecture ragaillardi ... 

A rougir de plaisir !

Pour quand le jaune, le bleu, le vert,...?


Rouge, tout rouge !
Joëlle Naquin
Olivia Sautreuil
Eric Meurice
Régis Faller
Bayard jeunesse



mardi 29 mai 2012

Nour le moment venu

Une merveille absolue !

Après Mitsu, Öko, Eliott et Nestor, Mélanie Rutten revient pour s'attarder cette fois sur Nour, la grenouille : même format, même belle texture de papier, même douceur, même délicatesse, même poésie. Des histoires à mi-chemin entre album et première lecture, aux magnifiques illustrations. Une ode à la nature aussi , aux saisons qui passent.

Quatrième de couverture :
Nour déménage : elle doit trouver un endroit qui lui convienne, mais elle ne sait pas où. Dehors, tout est en mouvement et Nour se cherche. Et puis il y a Ôko, qui lui a promis une surprise qui ne vient pas. Elle n'ose pas lui en parler. Patience, Nour : c'est le printemps. Voici l'histoire de Nour qui collectionne les moments rares et prend un chemin inconnu en s'en remettant au hasard, pour se découvrir autrement. 

La lecture de cette histoire procure un moment rare fait d'émotions à la fois belles et simples : on sait qu'on touche là à l'essentiel de la vie. Savoir accepter ce qui vient et s'en émerveiller chaque jour. Savoir attendre. Savoir regarder. Savoir écouter et s'écouter. Savoir être surpris et se surprendre soi-même.  Penser à l'autre, à soi, partager les petits riens. Oser et...
Profiter des petits moments de plaisirs de la vie :  l'essence même du bonheur ? 

Un baume au coeur !

"Car toutes les histoires sont rares et s'écrivent petit à petit".

Le site de l'auteur ici

Nour le moment venu
Mélanie Rutten
Memo 

samedi 26 mai 2012

Jeux de mots et animaux

Les animaux sont un sujet de prédilection en littérature jeunesse : ils permettent d'aborder toutes thématiques, sur le ton de l'humour, sur un ton plus grave ou encore décalé. Les enfants s'y identifient et cela leur permet de grandir en toute sérénité.

Aujourd'hui, trois livres ont retenu mon attention :



  • Dans la collection "Les petits carrés" chez Mango jeunesse, "l'ABC des drôles d'animots" de Nathalie Desforges (voir là) s'amuse avec les 26 lettres de l'alphabet et des objets du quotidien : en additionnant l'une avec l'autre, cela donne des animaux plutôt bizarres comme par exemple : "Un kiwi+un koala = un Kiwala". L'illustration de l'animal en question reprend les éléments de départ. Une belle façon de jouer avec les mots, de rire avec les animaux et de beaux moments de complicité avec les tout-petits !


  • La toute nouvelle maison d'édition Magnani (petite sœur de Memo, voir ici) m'a enchantée avec "L'éléphouris" : ou comment on nous raconte que la souris et l'éléphant étaient les meilleurs amis du monde et ce qu'il s'est passé pour qu'ils ne se supportent plus... Comme dans le précédent livre, mais à la faveur cette fois d'une catastrophe naturelle, les animaux se retrouvent mélangés et cela donne aussi des noms bizarres. On se retrouve dans une sorte de tour de Babel des animaux. L'histoire est aboutie, le papier est agréable au toucher, les illustrations colorées, le format idéal, bref, une réussite ! Les tout-petits aiment les petites histoires pour faire comme les grands car on n'est jamais trop petit pour lire !


  • Pour terminer, "Des histoires d'animaux" :  ces histoires ont été publiées pour la première fois en 1946 et n'ont pas pris une ride ! On y découvre sept histoires allant du chien qui apprenait à lire, au chat blanc qui était tout noir, au cheval qui voulait être en bois,...Pleines d'humour, magnifiquement illustrées, elles permettent aux enfants de comprendre le monde et de rire de nos travers.


L'ABC des drôles d'animots
Nathalie Desforges
Mango jeunesse

L'éléphouris
Fischer & Labrune
Magnani

Des histoires d'animaux
Claude Aveline
Claire Hannicq
Le Baron perché

jeudi 24 mai 2012

La leçon de pêche

Plantons le décor : 

Dans un petit port, la vie suit son cours. Un pêcheur est en train de faire tranquillement sa sieste après sa pêche matinale. Un touriste passe par là et s'empresse de prendre en photo cette représentation du bonheur absolu...si bien qu'il finit par réveiller le pêcheur. La conversation s'amorce entre les deux hommes et très rapidement deux mondes s'opposent : le pêcheur se contente de ce qu'il a et prend le temps de vivre,  alors que le touriste trépigne d'impatience devant ce manque évident d'ambition. Il invente alors au pêcheur un destin de magnat de la pêche absolument édifiant, tombant très vite à l'eau...
Logique imparable !

Les illustrations , en vignette et en pleine page, en alternance, donnent aux propos des protagonistes toute la surenchère voulue : on se demande jusqu'où ça va aller ! 

Émile Bravo illustre avec brio cette nouvelle d'Heinrich Böll, inédite en France, pleine de bon sens, pour nous rappeler d'être plus à l'écoute de nos aspirations et de garder en tête l'ambition… du bonheur ! 

Une lecture rafraichissante, une belle leçon...de vie ! 

La leçon de pêche
Texte de Heinrich Böll 
Illustrations d'Emile Bravo
P'tit Glénat


mardi 22 mai 2012

ABC : Abécédaire des belles choses à faire...

Un superbe album qui fait découvrir aux tout-petits les petites choses de la vie à regarder, à savourer, à partager, comme "caresser un petit moineau blessé", "dévorer une belle barbe à papa sans la faire tomber", "attendre un ami dont on sait qu'il viendra", "imaginer tout ce qui est permis",...

De A jusqu'à Z, 26 petits plaisirs de la vie mis en scène dans des couleurs pastels, sous forme de petite valise (à emporter partout ! et ça les petits vont adorer !). C'est tendre, doux, caressant. Un beau voyage au pays des sentiments et des émotions, une invitation à prendre son temps dans le tourbillon de la vie d'aujourd'hui et se dire que la vie est remplie "de belles choses à faire".

Un vrai bonbon !


Ce n'est pas la première fois que je parle de cette maison d'édition sur ce blog : de vrais coups de cœur pour leur production ! 
Si vous ne connaissez pas, c'est par là...

ABC : Abécédaire des belles choses à faire...
Géraldine Collet
Illustré par Nicolas Gouny
Editions Escabelle

dimanche 20 mai 2012

Désobéis !

J'affectionne tout particulièrement la littérature sous forme de nouvelles et je vous recommande chaudement cette collection du même nom chez Thierry Magnier, dirigée par Mikaël Ollivier (voir là).

Des textes courts, concis, par des grands noms de la littérature jeunesse, autour d'une thématique. C'est souvent percutant, très bien écrit et ça fait réfléchir...

Dans "Désobéis !", Christophe Léon lance ce cri : désobéir aux diktats ambiants, c'est faire acte de libre arbitre et de respect de soi-même et des autres. C'est être citoyen à part entière. 
Neuf nouvelles donc sur la désobéissance : surconsommation, publicité envahissante, pollution, intolérance, vivisection, homophobie, droits de l'homme, tout y passe avec des chutes parfois surprenantes mais qui toujours poussent à la réflexion et pourquoi pas au débat ? Chaque nouvelle est très bien construite : elle part du quotidien pour devenir militante, avec juste ce qu'il faut de suspense.

"Désobéis !" rejoint en cela les "Indignez-vous ! "et "Engagez-vous !" de Stéphane Hessel et qu'il puisse y avoir ce même cri entre générations rend ce monde moins pessimiste qu'il n'y parait. Et moi, désobéir, ça me plait bien !

Le site de l'auteur ici

Son actualité : "Ecran total" Collection petite poche Thierry Magnier Mars 2012
Commandé ! (en bibliothèque toujours un temps de retard...). 
Sans doute bientôt sur ce blog...
Je sens qu'il va me plaire aussi celui-là !

Désobéis !
Christophe Léon
Couverture de Marion Bataille
Thierry Magnier
Collection Nouvelles

vendredi 18 mai 2012

Quand tes grands-parents étaient enfants

Un documentaire de photographies qui nous transporte dans les années 50 au temps où les grands-parents des enfants d'aujourd'hui étaient eux aussi des enfants. 

Les enfants ont en effet souvent du mal à imaginer que leurs propres parents- et encore moins les parents de leurs parents ! - aient pu être aussi comme eux : jouer comme eux, aller à l'école comme eux, faire ses devoirs, faire les courses, faire les repas,...

Ce livre présente donc face à face (page de gauche les enfants d'aujourd'hui, en couleurs et page de droite les enfants d'hier, en noir et blanc) des scènes de la vie quotidienne vues par des photographes tels que Robert Doisneau, Edouard Boubat et Willy Ronis. Et des points communs, il y en a ! Finalement, le regard des enfants reste le même, seule la modernité a apporté un peu plus de confort dans tout ça. Le seul bémol que je mettrais : les photos des enfants d'aujourd'hui datent un peu. Dommage : pas sûr que nos enfants s'y reconnaissent (peut-être une question d'achat de droit des images ?).

Néanmoins, un travail de sociologie photographique au charme certain et qui en rendra plus d'un nostalgique. 
A la fin du livre, un arbre généalogique à personnaliser.
Un livre à partager donc en famille et qui contribue à la transmission entre générations. En tous cas, gageons qu'il libèrera bien des paroles entre petits et grands.

Quand tes grands-parents étaient enfants
Des images choisies par Marie Houblon
Tourbillon

mercredi 16 mai 2012

Comment (bien) gérer sa love story

Autant j'ai adoré "Comment (bien) rater ses vacances"ici, (fous rires à chaque page ou presque), autant j'ai trouvé cette suite inachevée (mon fils de 14 ans dit même "moisie", pas tendres les ados...). Les allusions en bas de page trop répétitives et souvent inutiles y sont sans doute pour quelque chose : elle en fait un peu trop dans le style jeune et branché cette fois Anne Percin...et ça en devient agaçant. Par contre, les références musicales (comme dans le premier) sont absolument impressionnantes. En tout cas, ça en jette  ! De la haute maîtrise !

On retrouve donc Maxime, ce jeune homme maintenant en Terminale ES, féru de guitare (celle de son père en héritage) en prise avec les affres de l'amour : faut dire qu'elle n'est pas simple cette Natacha dont il est tombé amoureux sur internet ! Lui-même en est tout surpris...Leurs sentiments sont un peu comme un yo-yo : ça monte et ça descend, bref, c'est pas de tout repos...Sa fête d'anniversaire pour ses 18 ans en témoigne.
L'entourage de Maxime : sa grand-mère (géniale !), sa petite sœur (une vraie peste !), ses parents (des parents d'ados quoi !), ses amis (quels amis !) sonnent très juste et font ce qu'ils peuvent pour suivre cet ado bien imprévisible. Gérer l'amour et l'amitié en même temps (jalousie, quand tu nous tiens...), quelle prise de tête ! 


Le tome 3, vite ! La dernière page laisse franchement sur sa faim...ça ne peut pas finir comme ça !!!

Comment (bien) gérer sa love story
Anne Percin
Le Rouergue
DoAdo

lundi 14 mai 2012

Joe millionnaire

Joe, fils unique, orphelin de mère, vit avec son père devenu millionnaire...suite à l'invention géniale mais un peu embarrassante d'un papier toilette révolutionnaire (je vous passe les détails...). Il ne manque absolument de RIEN : superbe maison, circuit de formule 1 perso, 36 chambres, domestiques à gogo...Oui, mais voilà ... Il s'aperçoit qu'il lui  manque l'essentiel : un ami ! Et cela ne s'achète pas ! Il arrive à le faire admettre à son père qui accepte de l'inscrire dans le collège public du coin. Et là, Joe va découvrir la vraie vie !!!

Ce roman, de la toute nouvelle collection Witty chez Albin Michel, est un pur moment de plaisir : fous rires au rendez-vous mais aussi une vraie réflexion sur l'importance des relations humaines. Joe va faire l'expérience que dès que l'argent entre en ligne de compte, rien n'est simple et qu'il ne fait pas forcément le bonheur. Ce personnage très attachant va suivre son désir d'amitié jusqu'au bout malgré les difficultés et se révéler bien plus adulte que les grands.

David Walliams est également l'auteur de "Le jour où je me suis déguisé en fille" chez Gallimard jeunesse (2010), un roman que j'avais aussi beaucoup apprécié, même si le sujet traité peut laisser perplexe. Mais de l'ouverture d'esprit, ça ne fait pas de mal, non ? En plus, quand c'est abordé avec beaucoup d'humour...

Joe Millionnaire
David Walliams
Illustrations de Tony Ross
Traduit par Valérie Le Plouhinec
Albin Michel jeunesse
Collection Witty

vendredi 11 mai 2012

L'affaire Matisse

Quatrième de couverture :
Matisse adore la peinture. Chaque jour, après l’école, il se rend au musée où sa mère est responsable de la sécurité pour s’entraîner à copier les chefs-d’oeuvre accrochés au mur. Un soir, en pleins préparatifs d’une exposition consacrée à Henri Matisse, le nouveau système de sécurité du musée tombe en panne. Matisse se retrouve seul dans la salle des tableaux du maître à qui il doit son prénom, sans caméras, ni gardiens. Il vient de terminer une reproduction parfaite du Portrait de Pierre Matisse. Il sait que c’est stupide et dangereux, mais il ne résiste pas et remplace le tableau original par sa copie, juste pour voir ce que ça fait d’être exposé dans un musée. Quand l’alarme se remet à fonctionner, Matisse n’a pas le temps de remettre à sa place l’original. Et maintenant, comment va-t-il faire pour échanger les tableaux ? 



Un très bon moment passé avec ce roman ! Et une excellente manière d'entrer dans le monde des musées et de la peinture. Sa lecture donne envie de se plonger dans l’œuvre de Matisse (le vrai !). Il y a des passages dans ce roman très drôles, notamment quand Matisse (le garçon) se triture les méninges avec son meilleur copain Toby (très pragmatique le copain) pour remettre le tableau à sa place. On se demande comment il va bien pouvoir s'en sortir car de page en page, il s'enfonce encore plus dans sa terrible bêtise. La description de sa famille vaut aussi le détour, assez déjantée à vrai dire. On dirait aussi que les musées sont de véritables passoires !
La fin du roman est pleine de surprises : on ne s'y attend pas du tout ! Cette expérience va permettre à Matisse d'apprendre beaucoup sur lui-même...
Ma fille de 10 ans l'a dévoré d'une traite (moi, en deux fois...). Qui dit mieux ?

Biographie de l'auteur
(Source : site Ecole des Loisirs) 

Georgia Bragg vit à Los Angeles avec son mari, ses deux enfants et ses deux chats. Elle a été peintre et a travaillé pour le cinéma avant de devenir écrivain.
Son père, sa mère et son frère sont tous artistes. Elle présente ainsi sa famille :
« Mes parents parlaient d’art sept jours sur sept. Il y avait toujours quelqu’un qui montrait sa dernière création avant le dîner, si bien que j’ai appris l’art par osmose. J’ai mis des années à comprendre que c’était une chance unique. »
 
L'affaire Matisse
Georgia Bragg
Illustration de couverture de Séverin Millet
Traduit de l’anglais par Jean-François Kerline
Ecole des loisirs
Coll. Neuf









mercredi 9 mai 2012

1 an !



Ce blog a un an aujourd'hui ! Plus de 130 billets, 10 000 pages vues, 1500 par mois...

Mais au-delà des chiffres (car là n'est pas l'important !) , il répond à ce que je souhaite : une mémoire active de mes diverses lectures, en particulier en jeunesse et un moyen de faire de belles rencontres autour des livres, de beaux moments de partage et de découvertes.

Merci à celles et ceux qui me suivent régulièrement ! Je vais essayer de continuer sur cette voie...

Pépita


lundi 7 mai 2012

Une nuit, loin d'ici

"Un bestiaire qui se dévoile de page en page" nous dit le complément du titre. Et c'est exactement cela : un magnifique livre qui emmène le lecteur dans des univers différents et mystérieux.

"On y découvre, loin d'ici ou tout près, dans la savane, la forêt ou la taïga, et jusque dans les profondeurs de l'océan, une centaine d'animaux aux noms étranges, aux couleurs éclatantes et aux incroyables  cornes, becs ou pelages". 



Les pages transparentes ajoutent à cette découverte sa part de mystère et les animaux aux noms bizarres lui donnent un exotisme certain : une très belle réussite signée les éditions Hélium, maison d'édition aux productions surprenantes (blog là).

Enchanteur et féérique ! 

Biographie et bibliographie de l'auteur par ici

Sa dernière actualité : "Un cauchemar en or" Folio cadet Gallimard jeunesse pour les illustrations.  


Si vous n'êtes pas loin de Hyères (plan là), allez voir ici et  !

Une nuit, loin d'ici
Julia Wauters 
Hélium

samedi 5 mai 2012

Les présidents de la République

Actualité oblige ! 

Voici "l’histoire des présidents, de tous les présidents français, des plus obscurs aux plus célèbres, des plus austères aux plus rigolos, de la Première République à nos jours". Jusque Nicolas Sarkozy. Demain, l'histoire en écrira la suite...

Vincent Cuvellier (blog ), qui dirige cette collection "Tétais qui toi ?", chez Actes sud junior (ici), réussit remarquablement bien à intéresser à la politique, ce qui est assez assez rare quand il s'agit de s'adresser aux enfants : les portraits de présidents sont brossés avec beaucoup d'humour, beaucoup d'anecdotes, ce qui rend leur histoire plus vivante encore. Les dessins de Jean-Christophe Mazurie sont géniaux ! voir

"Oh moi, les responsabilités, c'est pas mon truc, je préfère être Président de la République !"

L'occasion de présenter cette collection riche de douze titres : elle se donne pour objectif de faire découvrir les hommes et les femmes qui ont fait l'histoire. C'est bien documenté, ça se lit comme un roman. Bref, une réussite ! 

Le site Actes sud junior

Vincent Cuvellier a aussi écrit "Charles de Gaulle" dans la même collection. Il vient de publier un récit autobiographique "Le jour où je suis devenu écrivain" aux éditions du Rouergue.

Sa biographie ici

Les présidents de la République
Vincent Cuvellier
Jean-Christophe Mazurie
Actes sud junior
Coll. T'étais qui toi ?

vendredi 4 mai 2012

Les nouveaux dinosaures

Croyez-vous vraiment que les dinosaures ont disparu ?
Attention ! Voici les nouveaux dinosaures : ceux qui vivent autour de nous...
Comme le bébécéros, l'inspectosaure, l'aspiratosaure,...

Mais le plus terrifiant d'entre eux n'est pas forcément celui que l'on croit...

C'est bourré d'humour et imaginatif ! 
Les enfants vont adorer !

A vous de créer le vôtre !




Petit focus sur la Bibliothécus (c'est mon métier...) :

Assez réaliste, non ?

Les nouveaux dinosaures
Noé Carlain et Klaas Verplancke
Sarbacane

mercredi 2 mai 2012

Ava préfère les fantômes

Ava a un don très particulier mais bien embarrassant : depuis l'âge de trois ans, elle voit les fantômes, peut leur parler et eux-mêmes s'en apercevoir. Elle a appris à vivre avec même si au quotidien, avec ses proches, ce n'est pas facile : Ava a beaucoup d'imagination, dit-on. En grandissant, elle fait "comme si", a appris à lisser au maximum sa façon d'être pour avoir le moins d'ennuis possible avec cette capacité bien particulière. Jusqu'au jour où, devenue adolescente, ses parents l'envoie chez un oncle sur l'île de Jersey, pour divorcer en toute tranquillité. Et là, tout s'enchaîne : une série de meurtres ont lieu autour d'un trésor viking qui a suscité bien des convoitises et Ava ne peut plus échapper à son don : des fantômes lui demandent de les aider, notamment, la jeune Billie, la première victime...Ava va découvrir la clé de son destin et enfin décider de l'accepter.



Voilà un roman bien plaisant, malgré quelques longueurs : l'intrigue est originale, les personnages bien campés, l'atmosphère de cette île de Jersey bien mystérieuse. Le lecteur se prend d'affection pour Ava, embarquée dans cette histoire bien malgré elle. Finalement, elle s'en tire bien mieux que les adultes, en passant par quelques bonnes frayeurs !

Un roman pour les amateurs d'enquête policière et de suspense. Une suite à venir puisqu'Ava va découvrir qu'elle n'est pas la seule à posséder ce don...

A partir de 11 ans.

Ava préfère les fantômes
Maïté Bernard
Syros
Collection Grand format

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...