Sortie Ciné !

Aujourd'hui Dimanche : en avant-première des petites joies de Noël, une sortie ciné avec les plus petits s'impose pour aller voir deux films directement adaptés d'albums jeunesse d'exception.

Le premier "Jean de la lune" de l'album du même nom de Tomi Ungerer : une petite merveille d'après toutes les critiques lues ici ou là. Tout seul sur la Lune, Jean de la lune s'ennuie. Il décide donc d'aller faire un tour sur la Terre. Il s'accroche à la queue d'une comète (tiens ! tiens ! un air de fin du monde !) mais le Président qui "l'accueille" le chasse. Jean va pouvoir compter sur l'aide de ses amis. Un univers fantasmagorique et poétique qui ravira aussi les plus grands.

A partir de 6 ans.





Le second est une adaptation des albums de Gabrielle Vincent "Ernest et Célestine" : un certain nombre d'albums relatent les aventures de cette souris et de cet ours, qui se lient d'amitié en dépit de l'ordre établi. La première est orpheline et le second clown et musicien.
Le scénario est signé Daniel Pennac en personne. 

A partir de 3 ans. 








Une belle façon de partager de beaux moments à Noël...
Mes enfants sont grands maintenant mais si j'en ai l'occasion durant mes quelques jours de congés, sûre que j'irai au ciné...
Rien que pour le plaisir de retrouver ces deux univers.

Commentaires

  1. J'ai vu les 2 et oui allez-y !!! ce sont vraiment 2 très beaux films à voir pour ces 2 classiques de la littérature jeunesse ! Un coup de foudre pour Jean de la Lune !

    RépondreSupprimer
  2. ah ! super ! Je n'avais pas encore d'avis de personnes qui les ont vus !

    RépondreSupprimer
  3. ce matin RDV familial au cinéma pour rencontrer Ernest et Célestine et vraiment, vraiment, c'est un vrai chef d'oeuvre ! Drôle, intelligent, beau, un véritable moment de poésie ! Alors n'hésite pas à y aller avec tes grands enfants car ils seront, j'en suis sûre, ravis ! Et ce sera l'occasion de parler d'amitié (intergénérationnelle), de justice, et d'art (peinture et musique sont vraiment mis à l'honneur dans ce dessin animé notamment à un moment quand Célestine peint l'hiver d'un simple trait bleu et qu'Ernest lui propose d'illustrer son dessin en musique, c'est superbe !) On a adoré, unanimement, de 4 ans à 60 ans !
    A très vite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de voir Ernest et Célestine : une merveille de poésie ! et quel musique ! j'ai beaucoup apprécié à la fin le rappel aux albums de Gabrielle Vincent !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Votre p'tit avis, c'est ici...merci !

Ce que vous avez aimé sur le blog...

La petite fille qui inventait des histoires

Arbre

Ribambelle

La princesse de l'aube

Ma grand-mère est une terreur