Les pouvoirs de Ferdinand

Deux tomes pour ces aventures de Ferdinand, un garçon décidément pas comme les autres !

Dans le premier : "Ferdinand et ses micropouvoirs", il vit avec son grand-père (on apprend guère rien de plus sur ses parents, il ne veut pas en parler), un grand-père comme on en fait plus. Le problème avec lui, c'est qu'il ne s'attache nul part...Pour une fois, il semble décidé à rester là où ils viennent de s'installer au grand soulagement de Ferdinand. Il intègre une classe un peu spéciale où les enfants sont un peu spéciaux : Ferdinand a un problème avec la concentration, son copain Babouche pousse des cris sans prévenir à vous faire mourir d'effroi, sa petite copine Gaufrette ne parle pas mais s'exprime par gestes et dessins, Ibis se cache sous la table au moindre bruit, Aria refuse qu'on la touche et tape tous ceux qui l'approchent, ... Leur maîtresse, Mademoiselle Mouette, se bat régulièrement avec la directrice qui désapprouve ses méthodes de travail. Cela inquiète Ferdinand car une énième fermeture de cette classe est annoncée. Il veut trouver une solution.

Et ses micropouvoirs dans tout ça ? A chaque fois  qu'il se trouve dans une situation délicate, et cela lui arrive trois fois dans le roman, une personne lui vient en aide sous forme d'un objet (je ne dis rien de plus).
Ce garçon a décidément tout du super-héros ? Pas sûr car il a un problème : il est tombé amoureux fou de Zibeline, une sacrée pimbêche !

On les retrouve dans des aventures les plus délurées qui soient dans le deuxième tome (de loin, celui que j'ai préféré) : "Les nouveaux micropouvoirs de Ferdinand". On y découvre la vraie personnalité de Zibeline, et Ferdinand n'est pas au bout de ses surprises ! Le monde des adultes avec leurs complications existentielles sur le travail, l'amour,...le déstabilise un peu mais c'est peu dire à côté de son amour à lui qui le fait tourner en bourrique et l'emmène dans des situations assez rocambolesques.

Héléna Villovitch a le don de transporter son lecteur dans un univers très fantasque, avec des personnages très atypiques. On lit ces deux petits bouquins avec le sourire aux lèvres. On s'attache beaucoup à Ferdinand : ses remarques sur la vie et ses congénères sont plus que pertinentes, sa vie à lui n'est pas si drôle que ça mais il s'en sort avec brio et détermination. 
C'est ça, un super-héros !

A lire dès 9 ans avec jubilation

Pour en savoir plus sur Héléna Villovitch

Ferdinand et ses micropouvoirs
Les nouveaux micropouvoirs de Ferdinand
Héléna Villovitch
Ecole des Loisirs
Collection neuf



J'aimerai bien en avoir des micro-pouvoirs aujourd'hui ! 
C'est mon anniversaire ! 

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

La petite fille qui inventait des histoires

Arbre

Ribambelle

La princesse de l'aube

Ma grand-mère est une terreur