La petite marchande de rêves

Un roman qui parle de rêves, ça m'a tout de suite emballée ! Une très belle couverture, à première vue, très séduisant. Un concours de dessins pour les illustrations, original ! Voici mes premières impressions.

C'est l'histoire de Malo, un jeune garçon fils unique, qui est sur le point de fêter son onzième anniversaire. Des parents très occupés, à la limite de l'indifférence. Pour cet anniversaire, sa maman a une fois de plus tout prévu...sauf que Malo va se retrouver transporté, à la suite d'un accident, au Royaume des Ombres, un monde peuplé d'étranges créatures (un chat qui parle tenancier d'une auberge, un arbre philosophe, un alchimiste jeteur de sorts, un magicien au langage bizarre, des spectres, etc,...). Mais sa plus belle rencontre, c'est celle avec Lili, la petite marchande de rêves, avec ses boîtes de couleurs...
La rencontre des deux enfants va les mener sur le chemin d'une quête à réaliser...
Rêve ou réalité ?

J'avoue ne jamais avoir lu de Maxence Fermine, qui si j'en crois la blogosphère, a enchanté bon nombre de lecteurs (trices !) avec son roman Neige

Mais...cette petite histoire ne m'a guère emportée au pays des rêves : de bonnes trouvailles certes, comme l'arbre philosophe ou le magicien Septimus avec son langage étrange, j'ai été nettement moins transportée par l'aspect répétitif de cette quête. Chaque chapitre aborde un nouveau personnage, plus ou moins bien campé, à la construction identique. L'intrigue est longue à se mettre en place. J'ai aussi été un peu gênée par l'aspect mercantile de la démarche : les enfants pourront recouvrer leur liberté s'ils vendent assez de boîtes à couleurs, moyennant la monnaie locale, les brouzons. Quant à la fin, même si elle essaie d'adopter un point de vue philosophique avec le SDF, cela ne m'a guère convaincue. Et lorsque Malo retrouve ses parents, j'aurai aimé au moins que leur comportement change à son égard. Cette quête lui aurait servi à quelque chose.

Pour le concours de dessins, si c'est une très bonne idée, j'aurai aimé quelques dessins en couleurs, en clin d'oeil à la petite marchande.

L'emballage est beau, mais ça ne suffit pas...
Vous l'aurez compris, pas un coup de coeur ! Ceci dit, il peut très bien plaire à la tranche d'âge visée (9-10 ans) et a au moins l'avantage de pouvoir s'adresser à des petits lecteurs.
Rappelons qu'il s'agit pour l'auteur d'un premier roman jeunesse, directement inspiré du rêve de sa fille.

Les avis de Céline et de Bouma

La petite marchande de rêves
Maxence Fermine
Michel Lafon

Commentaires

  1. Moi, je n'ai pas été charmé par "Neige" et je n'ai pas lu celui-ci.
    Pour mon challenge, pas de problèmes pour la littérature jeunesse. En principe, ce sera un livre à lire pas un livre déjà lu.
    Merci pour ton intérêt.
    Bonne fin de weekend.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Votre p'tit avis, c'est ici...merci !

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Coup de cœur numérique #32 : Application Les incos

Mon top 5 du moment en littérature jeunesse

Lectures de vacances #1 : London Panic !

La danse du swap d'été !

Lectures de vacances #2 : Baleine rouge