Le Libérator

Voici une série pour ados qui tient bien ses promesses !

Le Libérator est la suite de "Le Worldshaker" : du roman mélangeant aventure et science-fiction à la Jules Verne.
On se laisse facilement emporter par Riff et Col dans leur soif de justice et d'égalité entre les hommes.

Dans le premier tome,  Colbert « Col » Porpentine, seize ans, est grisé par la nouvelle qui vient d'être annoncée : à sa majorité, il sera appelé à succéder à son grand-père, Sir Mormus, aux commandes du Worldshaker, le gigantesque navire-monde sur lequel il vit depuis toujours et qui parcourt terres comme mers. Mais le garçon ignore que sa vie va être bouleversée par l'irruption soudaine de la jeune Riff. Elle s'est échappée des cales du vaisseau et fait partie de la classe des Immondes, contrainte d'alimenter en charbon, sans relâche, les insatiables machines du Worldshaker. Avec son énergie et sa désarmante franchise, elle va ouvrir les yeux de l'adolescent sur les horreurs commises par cette société qu il croit connaître.
La révolution, qui gronde depuis les entrailles du vaisseau, est en marche...

Dans le second, on retrouve nos deux protagonistes dans le Libérator, le nouveau nom donné au mégalonef en honneur de la révolution. Cette fois, Col doute beaucoup de l'amour de Riff, emportée malgré elle dans les affres du pouvoir avec tout ce qu'il comporte de compromis et de trahison, surtout depuis l'arrivée de la jeune Lye, jeune fille entière et inflexible...Lui, sa famille et d'autres membres ayant décidé de rester (Ils sont appelés les Ramollis) subissent la haine grandissante des Immondes. Cette fois, la Révolution part à l'assaut des autres mégalonefs...
Une aventure palpitante, rondement menée, et une réflexion sur le totalitarisme dans ce  monde post-victorien. J'ai regretté seulement l'absence des croquis des mégalonefs comme dans le premier volume...

Un troisième tome en préparation ?

Biographie de l'auteur

Richard Harland est né en Angleterre, en 1947. Il a commencé à 11 ans à raconter des histoires à ses camarades d'école. Une fois adulte, il est parti enseigner en Australie, attendant un bon moment avant d être publié. Il est un des très grands romanciers australiens pour la jeunesse, mais n'avait jamais été publié en France auparavant.
Il raconte ses envies, ses passions et prodigue des conseils d'écriture sur son site:  http://www.richardharland.net/

Le Liberator
le Worldshaker
Richard Harland
Couvertures de Séverin Millet
Taduit de l'anglais par Valérie Le Plouhinec
Editions Hélium

Commentaires

  1. Je ne savais pas que la suite était sortie, j'ai très envie de la lire. Je repasserai sur ton blog il est très sympa et je vois qu'on a des points communs dans nos goûts de lecture !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Votre p'tit avis, c'est ici...merci !

Ce que vous avez aimé sur le blog...

La vache de la brique de lait

La loi du Phajaan

P'tite Pousse

Colorado train