Le caveau de famille

Après l’immense succès du "Mec de la tombe d’à côté", voici "Le caveau de famille".
Désirée, la bibliothécaire, dévore avec autant d’ardeur les livres et les produits bio, Benny, le paysan, élève des vaches et n’imagine pas qu’on puisse lire «de son plein gré». 
Pourtant, ils se sont promis trois essais pour avoir un enfant ensemble. Si cela ne donne rien, c’est terminé pour toujours. Et si ça marche… Comme le disait un critique littéraire suédois : « Le quotidien tue l’amour, la vie de famille l’enterre. » C’est gai. Bienvenue dans le caveau de famille ! Pétillant et jubilatoire.
 

Biographie de l'auteur

Née en 1944 en Suède, Katarina Mazetti est journaliste de formation. Aujourd'hui auteur de livres pour la jeunesse et de romans pour adultes, elle rencontre un succès phénoménal avec Le mec de la tombe d'à côté traduit en de nombreuses langues. Le caveau de famille en est la suite.

Je n'ai pas lu le précédent (mais il y a un résumé dans le second...). Pourtant, j'étais un peu dubitative. Ce défi de tenter trois fois de faire un enfant pour voir selon le résultat si on reste ensemble ou pas, ça ne me disait rien qui vaille ! Mais on se laisse très vite prendre par les personnages. J'ai particulièrement aimé Désirée : son originalité, sa philosophie par rapport à la vie avec ce qu'elle a de bon et de mauvais. On la voit se transformer, accepter sa nouvelle vie. Son analyse des hommes est cruelle de vérité ainsi que son regard de la société et du monde du travail sur les mères de famille nombreuse. Comme elle est bibliothécaire, je pense que j'ai été très touchée. Benny aussi est très attachant, maladroit souvent mais il fait ce qu'il peut ! L'auteur donne aussi une vision réaliste de la difficulté du travail d'éleveur et combien l'élevage est contraignant. La construction du roman, en parallèle, avec la version de l'un et de l'autre en alternance, est très agréable aussi.
En ce jour de la Fête des mamans, je ne résiste pas à citer ce passage : "Bref : il n'y a rien de plus stressant qu'être parents d'enfants en bas âge ( .....). On ne sait pas cela quand on décide d'avoir des enfants, et tant mieux. Parce qu'on ne sait pas non plus qu'on est tous capables d'un tel amour inouï, on n'y est pas préparé. Subitement grâce à eux, la vie prend toutes ses dimensions".

Le caveau de famille
Katarina Mazetti
Editions Gaïa


P. S : Août 2011 : je viens de finir "Le mec de la tombe d'à côté" :  j'ai préféré le second, nettement...

Commentaires

Ce que vous avez aimé sur le blog...

Coup de cœur numérique #32 : Application Les incos

Mon top 5 du moment en littérature jeunesse

Lectures de vacances #1 : London Panic !

La danse du swap d'été !

Lectures de vacances #2 : Baleine rouge